Douleurs

  • Le rôle des plantes dans le traitement des douleurs 

La douleur est la manifestation perceptible d’une atteinte à l’organisme. Selon la durée, elle peut être chronique ou aiguë. Cette sensation ne se situe pas uniquement au niveau physique. Il existe aussi des douleurs psychiques.

 

Quoi qu’il en soit, le traitement à chaque type de malaise peut se faire à travers des moyens naturels. La phytothérapie en est un exemple.

  • La Camomille

La Camomille ou Anthémis Noble est une plante fortement utilisée dans l’univers de la phytothérapie, grâce à ses nombreuses vertus. Elle possède des propriétés analgésiques permettant ainsi de calmer toutes formes de douleurs d’origine nerveuse.

 

Ce végétal est également associé à des actions anti-inflammatoires, raison pour laquelle il est souvent recommandé chez les personnes souffrant entre autres, d’œsophagites ou de gastrites.

 

La Camomille romaine est aussi utilisée en tant que fébrifuge efficace. Il s’agit en outre, d’un excellent allié des femmes victimes de cycles menstruels irréguliers.

  • Le Poivre de Cayenne

Cette plante est souvent utilisée en tant qu’assaisonnement dans les préparations culinaires. Néanmoins, elle est fortement prisée dans l’univers de la phytothérapie en raison de ses propriétés thérapeutiques. Dénommée également Piment de Cayenne, elle renferme en majeure partie de la capsaïcine.

 

Celle dernière se trouve à l’origine de la sensation de chaleur et de picotements lorsqu’on la met dans la bouche. Cette substance est connue comme étant un antalgique puissant.

 

Sa consommation produit en outre, un effet insensibilisant.

  • L’Arnica

L’Arnica est une plante relevant de la famille des Astéracées. Des tests effectués en laboratoires affirment qu’il s’agit d’un analgésique et d’un anti-inflammatoire réputé. En outre, elle permet de calmer les douleurs ecchymotiques et d’éliminer les bleus qui y sont associés.

 

Renfermant une substance dénommée hélénaline, qui est reliée à des caractères toxiques, elle s’utilise généralement en application cutanée. Par ailleurs, un recours à ce végétal peut causer des démangeaisons ou des rougeurs chez les personnes hypersensibles.

 

L’Arnica se présente dans votre pharmacie en ligne, sous forme de gel, de pommade ou de crème.

  • La Griffe du diable

Des analyses en laboratoire ont conduit à conclure que la Griffe du diable est un remède puissant en termes de douleurs et d’inflammation physiques. En outre, des études portant sur des sujets victimes de lombalgies et d’arthrose confirment ce résultat. Il convient de mentionner, par contre, que le degré d’efficacité est sensiblement variable, selon la teneur en harpagosides. Présents en quantité incertaine dans ce végétal, ces derniers constituent l’élément de base, indispensable au traitement de la douleur.

 

Il importe de noter que la plante peut éventuellement engendrer des problèmes intestinaux et gastriques. Son absorption est déconseillée chez les femmes allaitantes et enceintes ainsi que les diabétiques.

Nombre de produits : 9
Nos marques - Douleurs

Quelles sont les différentes formes de douleurs ?

La douleur est une sensation ressentie en premier lieu au niveau du système nerveux. Entièrement subjective, elle résulte de la perception associée à l’émotion, au sens ou au physique.

 

Cette sensation se subdivise en deux grandes catégories, à savoir la douleur chronique et la douleur aiguë.

 

La douleur chronique

La douleur chronique se traduit par une durée plus ou moins longue. Elle peut devenir pathologique suite à un mauvais fonctionnement des systèmes au niveau de l’organisme. Il s’agit alors de douleur psychogène ou neurogène.

 

Si cette dernière est susceptible de causer des changements d’allure physique ou de comportement, la première est reliée au psychisme. Le recours à un antalgique en vue d’apaiser ce genre de douleur sera en vain. La douleur neurogène, quant à elle, présente une liaison étroite avec le système nerveux.

 

C’est pourquoi elle est souvent associée à la neuropathie. Les personnes amputées par exemple ressentent généralement ce genre de malaise.

 

La douleur chronique entraine des répercussions notables sur le patient, aussi bien sur son état physique que psychique. Il peut alors y avoir des altérations des fonctions cognitives, des capacités intellectuelles ou physiques.

 

Sur le plan psychique, entre autres, le malade peut devenir anxieux, dépressif, et dans certains cas, asocial.

 

La douleur aiguë

La douleur aiguë se rapporte à une atteinte subie par le corps. Celle-ci engendre alors une pathologie ou un traumatisme. On parle, dans ce cas-ci de douleur nociceptive. Cette dernière est ressentie au premier abord par le nocicepteur, qui perçoit les attaques à l’intégrité du corps physique, à l’exemple d’une lésion tissulaire.

 

Il s’agit d’une sorte d’alarme transmise à l’organisme qui va immédiatement réagir et se défendre. La douleur aiguë se passe tout de suite après l’atteinte et s’étale sur une durée relativement courte.

 

Les traitements de la douleur peuvent prendre des formes variées, mais vous pouvez recourir à la phytothérapie pour les soulager.

4.62 5.00 2047