Glucosamine

picto-promopicto-1582703733
Chondrostéo+ Articulations Granions - boîte de 180 comprimés
Produit indisponible
29.90 € 24.95 €
-17%
Ergycartil Flex Nutergia - 90 gélules
Produit en stock
22.50 €
Ergycartil Fort Nutergia - 15 sachets
Produit en stock
16.90 €

Des recherches menées ont confirmé qu’à une dose quotidienne de 1 500 mg, la glucosamine apporte des bienfaits sur le confort articulaire. Toutefois, cette posologie peut être différente si la glucosamine est combinée avec d’autres principes actifs, notamment avec ceux de la chondroïtine.

 

Ainsi, le dosage dépend de la teneur en glucosamine et en chondroïtine proposée par les fabricants de compléments alimentaires. Notez qu’il convient de demander l’avis d’un professionnel de santé en cas de doute.

 

Précaution sur la glucosamine

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) avait reçu des signalements en mars 2019. Ceux-ci portaient sur les effets indésirables constatés à la suite d’une prise de complément alimentaire qui contenait de la chondroïtine sulfate et/ou de la glucosamine.

 

Les effets secondaires rapportés étaient plutôt variés. Il s’agit des nausées, diarrhées et aigreurs d’estomac. D’autres symptômes ont encore été évoqués. Ils se manifestaient notamment par des maux de ventre, rougeurs, des démangeaisons, des hépatites ou du purpura qui est une lésion de la peau.

 

Une expertise scientifique a été menée suite à ces signalements, qui ont d’ailleurs été combinés avec ceux provenant d’autres pays. Ces analyses ont permis de mettre en évidence les profils des personnes susceptibles de présenter des effets indésirables après avoir pris de la glucosamine.

 

Ainsi, les individus diabétiques ou prédiabétiques sont des sujets à risque. En effet, la prise de la glucosamine pourrait augmenter la résistance de l’organisme à l’insuline. Les individus prenant de la glucosamine pendant une longue période doivent surveiller de façon régulière le taux de sucre dans leur sang.

 

Les personnes souffrant d’asthme sont également des sujets pouvant manifester ces effets indésirables. Notez qu’un cas d’asthme chronique exacerbé avait été rapporté en 2002. La prise de complément alimentaire de glucosamine et de chondroïtine aurait aggravé les symptômes. Cependant, aucune relation de cause à effet n’a encore été établie.

 

Les individus ayant des allergies aux crustacés ou aux insectes pourraient aussi être des sujets à risque. Toutefois, une étude récente menée sur les compléments de glucosamine fabriquée à base de carapace de crevette a montré de façon claire que ces suppléments sont sans danger pour les personnes allergiques aux crevettes.

 

Les données de sécurité de la glucosamine étant insuffisantes, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les enfants font également partie des sujets à risques. Les patients hémophiles ou recevant un traitement anticoagulant notamment de l’antivitamine K sont aussi considérés comme susceptibles de présenter ces symptômes. Des cas d’hémorragie ont été rapportés en 2018 par les autorités australiennes. En effet, ces manifestations ont été constatées chez une douzaine de patients ayant pris de la glucosamine et des médicaments anticoagulants.

 

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail estime nécessaire d’unifier les doses de la glucosamine. Ainsi, pour le complément alimentaire fabriqué à partir de cette plante, l’ANSES préconise d’harmoniser les doses maximales journalières autorisées. Ceci au niveau européen et sur la base de données de sécurité provenant des études d’innocuité fiables qui sont presque inexistantes actuellement.

 

Contre-indication de la glucosamine

Il faut savoir que la glucosamine proposée en complément alimentaire est généralement extraite de la carapace de crustacés. De ce fait, son usage est contre-indiqué pour les individus présentant des allergies aux crustacés. De plus, afin d’éviter les risques allergiques, il est conseillé de vérifier l’origine de la glucosamine. En effet, il arrive qu’elle trouve sa source dans d’autres animaux que les crustacés. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin traitant.

 

L’utilisation de la glucosamine n’a montré aucun effet secondaire majeur. Toutefois, une cure en glucosamine provoque parfois des effets secondaires mineurs. Notamment des diarrhées, des constipations, des brûleurs d’estomac, des douleurs épigastriques et des nausées. Afin de les éviter, il est recommandé de respecter la posologie indiquée.

 

En raison du manque de données toxicologiques fiables, la glucosamine est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes. Par ailleurs, elle ne présente aucune interaction avec des plantes ou des suppléments. Toutefois, des interactions ont été rapportées avec l’usage de la glucosamine et des médicaments anticoagulants.

 

Études sur la glucosamine

La majorité des études effectuées sur la glucosamine porte sur l’arthrose du genou et quelques-unes sur l’arthrose de la hanche. La glucosamine est devenue le sujet de nombreuses méta-analyses et synthèses. Ces dernières ont confirmé l’efficacité de la glucosamine dans le soulagement des symptômes de l’arthrose légère à modérer. Des chercheurs signalent toutefois une différence sur les résultats constatés après utilisation des produits vendus sur ordonnance et ceux en vente libre. Les compléments commercialisés sur ordonnance semblent être plus efficients que ceux en vente libre.

 

Le prestigieux British Medical Journal avait publié en septembre 2010 une méta-analyse créant une controverse. Les chercheurs ont alors observé les résultats de 10 essais cliniques portant sur 3 803 patients au total. Ils ont conclu que ni la glucosamine ni la chondroïtine n’avaient procuré d’effets bénéfiques ; notamment, sur les symptômes d’arthrose de la hanche et du genou. Cependant, certains scientifiques ont critiqué les méthodes d’analyse et de sélection de la recherche de ces auteurs.

 

D’autres essais non concluants doivent encore être comptés, en particulier l’étude GAIT et l’étude des patients atteints d’arthrose de la hanche. Toutefois, la grande majorité des essais ont montré un soulagement des symptômes grâce à la prise de sulfate de glucosamine. Notamment en ce qui concerne l’arthrose légère à modérer.  

 

Bien que l’essai ne soit pas concluant, l’Osteoarthritis Research Society International recommande toujours l’utilisation de glucosamine. En effet, dans ces dernières publications cet organisme inclut toujours la glucosamine dans sa liste de produits recommandés. Il préconise l’usage de ce médicament notamment, dans le traitement de personnes atteintes d’arthrose du genou ou de la hanche.

 

La glucosamine ralentirait également l’évolution de l’arthrose. Deux études cliniques sur une durée de trois ans chacun portant sur 414 patients au total ont été menées. Les résultats de ces recherches démontrent l’effet positif du sulfate de glucosamine sur les symptômes. Il en est de même sur sa capacité à ralentir la progression de la maladie.

 

Comparée aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, elle représente des avantages évidents. En effet, les AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) peuvent parfois accélérer l’évolution de l’arthrose. De plus, les patients concernés par ces deux études ont été suivis huit ans après l’arrêt du traitement. Ainsi, même si la cure avait été interrompue après trois ans, une amélioration aurait été constatée chez certains sujets. En effet, il a été remarqué que ce médicament pourrait faire retarder toute intervention chirurgicale relative à l’articulation du genou.

 

Des essais récents sur la prise de glucosamine ont révélé qu’elle réduisait la douleur. De plus, ils ont montré également qu’elle permet d’améliorer la mobilité des personnes souffrant de blessures aux cartilages. 2 000 mg de chlorhydrate était la posologie administrée aux patients pendant douze semaines.

 

Ces études ont aussi montré que la prise de glucosamine accélérerait la guérison des athlètes souffrant de blessure aux genoux. Pendant l’observation les sujets ont reçu 1 500 mg de chlorhydrate sur une durée de quatre semaines. La glucosamine réduirait également la douleur des personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde. Pendant les études, le dosage administré aux patients était de 1 500 mg de chlorhydrate pendant 12 semaines.

 

Toutefois, une autre étude menée en Norvège en 2010 aurait conclu que la glucosamine ne présente aucun bienfait dans le soulagement de l’arthrose lombaire.

 

La combinaison glucosamine et chondroïtine

Le chondroïtine est une substance active couramment utilisée pour stimuler l’absorption de la glucosamine. La chondroïtine est aussi une glycosaminoglycane sulfatée ressemblant à l’acide hyaluronique utilisé pour produire de la protéoglycanes. Il s’agit d’une combinaison d’une protéine et de glucide. Le sulfate de chondroïtine est un composant de la matrice du cartilage contribuant à son hydratation. Il participe également à sa flexibilité et à son élasticité.

 

De nombreux essais ont été effectués sur la chondroïtine. Ceci dans l’objectif de vérifier si cette substance peut réellement soigner les symptômes cliniques de l’arthrose. Il a été initialement démontré que le sulfate de chondroïtine peut être absorbé par voie orale. Par la suite, il a été constaté qu’elle peut aussi être s’acquérir par le liquide synovial et le cartilage.

 

Les recherches sur la fiabilité du sulfate de chondroïtine dans le soulagement des patients d’arthrose avaient conclu à des résultats contradictoires. Une méta-analyse a montré que le sulfate de chondroïtine a une efficacité faible ou modérée. Notamment, dans le traitement symptomatique de l’arthrose. De plus, il ne serait pas nocif pour la santé.

 

Une autre méta-analyse a conclu qu’après la première année de traitement, le sulfate de glucosamine s’est révélé pas plus efficace que le placebo. Toutefois, après trois ans de traitement, des effets protecteurs faibles ou modérés du genou ont été constatés. Après deux ans de traitement avec du sulfate de chondroïtine, des résultats similaires ont été obtenus.

 

Les préparations de sulfate de chondroïtine peuvent donc être très différentes et produiraient des résultats assez variés. Ces derniers se différencient selon les fabricants des médicaments et les sources animales utilisées, porcines ou bovines. Certains de ces produits à base de sulfate de chondroïtine peuvent procurer des effets bénéfiques sur les personnes souffrant d’arthrose. En effet, elles aideraient à favoriser les processus anabolisants et réduiraient l’inflammation. D’autres préparations n’auraient pas donné satisfaction tandis que certaines auraient provoqué des effets secondaires.

 

Il faut savoir que la glucosamine est le produit le plus sollicité pour soigner l’arthrose. En effet, son prix est inférieur à celui de la chondroïtine. De plus, elle a fait l’objet de nombreuses documentations. Il est recommandé de la prendre seule en début de traitement. Si elle ne donne aucun résultat satisfaisant après 8 semaines, il convient alors de prendre une association des deux. Ceci afin de bénéficier de la combinaison de leurs mécanismes d’action. En effet, si la glucosamine agit sur la formation du cartilage, le chondroïtine lui prévient sa détérioration.

 

Les études menées par les scientifiques afin de déterminer la synergie entre la glucosamine et le chondroïtine sont nombreuses. Toutefois, les résultats de ses essais font l’objet de controverse étant donné que la plupart comportaient certaines anomalies. De plus, les méthodes utilisées ne permettent pas d’émettre des conclusions fiables.

 

Une étude randomisée avait été menée sur 93 patients souffrant d’arthrose aux genoux. Elle avait été effectuée avec contrôle placebo. Les sujets avaient alors été divisés en deux et recevaient un traitement quotidien afin d’évaluer son efficacité. Le placebo était administré à un groupe tandis que l’autre recevait un mélange de chlorhydrate de glucosamine. En plus de ce médicament, le dernier groupe prenait également du sulfate de chondroïtine et d’acrobate de manganèse.

 

La posologie pour ces trois médicaments était de 1 000 mg pour la glucosamine, 800 mg pour le chondroïtine et 152 mg pour le manganèse. Les résultats des études après 6 mois de traitement sont concluants sur 52 % des patients. En effet, ils ont constaté une amélioration de l’état de santé des personnes souffrant d’arthrose bénigne à modérée. Toutefois, 28 % des patients ayant pris le placebo avaient également démontré les mêmes résultats.

 

Il faut savoir que les résultats constatés étaient moins concluants chez les sujets atteints d’arthrose sévère. Ce qui a permis aux chercheurs de conclure que le mélange glucosamine, chondroïtine et manganèse n’est efficace que sur les cas bénins à modérés.

Une autre étude a été menée avec le même mélange, mais une posologie différente. Elle a été effectuée sur 34 hommes de la marine américaine présentant des troubles articulaires et un mal de dos. Ils ont reçu des doses de 1 500 mg de sulfate de glucosamine, 1 200 mg de chondroïtine et 228 mg d’acrobate de manganèse.

 

Le traitement avait duré 16 semaines et avait donné des résultats satisfaisants. En effet, les symptômes des sujets atteints d’arthrose s’amélioraient significativement de +16,3 %. De plus, des examens physiques sur les patients ont démontré une évolution positive de l’état de santé de 43,3 %. Les scientifiques ont alors conclu que ce traitement est efficace pour soigner l’arthrose. Les chercheurs conviennent que la chondroïtine stimule la capacité de la glucosamine. Il faciliterait aussi son absorption.