» » Comment enlever la cellulite ?

Comment enlever la cellulite ?

mercredi 01 décembre 2021

 

Bien qu’elle n’apporte aucun effet grave pour la santé, la cellulite reste gênante, parfois douloureuse et peu esthétique. Pour certaines personnes, son apparition sur certaines zones du corps devient un véritable complexe physique. Malheureusement, cette affection cutanée n’épargne personne, qu’elle soit mince ou ronde. Pour ces nombreuses raisons, il est plus que crucial de connaître comment l’éliminer. Pour vous aider à vous débarrasser de cette maladie, ce guide apporte à travers ses sections des informations importantes et utiles concernant la cellulite. Il est en effet nécessaire de connaître en détail cette affection pour mieux la combattre ou éviter son apparition.

 


 

cellulite

 

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite est scientifiquement connue sous le nom de « lipodystrophie superficielle ». C’est le résultat de la concentration des graisses ou des toxines dans certaines zones précises du corps et de la modification du tissu adipeux. Il s’agit d’un phénomène complexe qui se manifeste au niveau de l’hypoderme, zone de localisation des cellules adipeuses, adipocytes plus connus sous le nom de « cellules graisseuses ». Lorsque certains facteurs sont réunis, le nombre des adipocytes augmente, entraînant ainsi le gonflement du compartiment où ils sont stockés. Cette réaction se répercute sur le derme et déforme la surface cutanée de certaines parties du corps. Elle apporte à la peau un aspect bosselé. La cellulite apparaît généralement dans la partie inférieure du corps. Elle peut ainsi attaquer l’arrière des cuisses ou des fesses, le ventre, la hanche et rarement le haut des bras.

 

Une simple cellulite peut se transformer en cellulite infectieuse, le résultat de la pénétration des bactéries dans les petits compartiments des cellules adipeuses.

Qu’importe sa taille et son nombre, la cellulite reste un phénomène physiologique normal. Elle ne présente aucun risque grave pour la santé. De ce fait, elle ne provoque que des gênes superficielles telles que des douleurs locales et des complexes physiques.

 

Quels sont les différents types de cellulite ?

La cellulite aqueuse ou d’infiltration est très souple et diffuse au toucher. Elle se manifeste à cause des troubles de circulation interne occasionnés par un mode de vie trop sédentaire. Pour ce cas, l’eau s’accumule dans les tissus et bouche la circulation sanguine. Bien qu’elle soit moins visible et moins douloureuse, cette forme de cellulite peut provoquer quelques gênes au niveau de sa zone de localisation. Elle s’installe en général sur les cuisses, les bras, les mollets et les chevilles. Elle pourrait ainsi entraîner des sensations d’inconfort, des jambes lourdes ou des gonflements liés à la rétention d’eau.

 

Non douloureuse, la cellulite adipeuse est souvent molle, indolore et localisée. Elle résulte dans la plupart des cas, d’une mauvaise alimentation associée avec un manque d’activité physique. Elle est plus facile à traiter puisqu’il suffit d’adopter un régime alimentaire équilibré et de faire des exercices réguliers pour l’éliminer. Ce type de cellulite n’apparaît que si l’on pince la peau ou que l’on se met dans certaines positions. Il peut s’incruster sous la peau du ventre, des cuisses et des fesses.

 

La cellulite fibreuse ou indurée entraîne une peau bosselée, d’où l’expression « peau d’orange ». Elle est le résultat du durcissement du collagène du corps, provoqué par une cellulite anciennement et profondément implantée dans les tissus cutanés. C’est pourquoi elle apparaît plus dure et plus douloureuse au toucher. En raison de sa persistance, le traitement de cette maladie est plus compliqué. Pour ce type de cellulite, l’aspect bosselé de la peau est plus visible à l’œil nu. Toutes les femmes qu’elles soient minces ou rondes peuvent présenter cette affection cutanée. Pour ces femmes, on remarque souvent la présence des cellulites fibreuses sur leurs cuisses, leurs genoux ou leurs fesses.

 

Pour certaines femmes, une sorte de cellulite combine les caractéristiques des cellulites aqueuses, adipeuse et fibreuse. Cette variance est très rare, mais elle existe. On parle dans ce cas de la cellulite mixte. Pour ce cas, il est donc possible que la cellulite fibreuse présente les aspects de la cellule adipeuse ou aqueuse ou vice-versa.

 

Quelles sont les causes de la cellulite ?

La cellulite touche essentiellement les femmes, qu’elles soient de taille normale ou non. Elle semble épargner les hommes bien que ceux-ci se trouvent en surpoids. Près de 9 femmes sur 10 sont donc porteuses de ce genre de maladie cutanée. Le cas d’une cellulite masculine est très rare puisque le chiffre indique uniquement une fréquentation de 2 %. En effet, plusieurs facteurs liés à l’anatomie féminine sont favorables à l’apparition de cette maladie. Parmi ces facteurs, les analyses s’appuient sur la caractéristique de la peau de la femme. Cette dernière est ainsi plus fine que celle des hommes. Après cela, la variation hormonale féminine se trouve aussi à la première ligne de la liste des causes évidentes de la cellulite. À chaque changement de cycle de vie de la gent féminine, on assiste à la poussée d’hormone. C’est pourquoi cette affection cutanée apparaît à la puberté. Sous l’influence des œstrogènes et des progestérones, les tissus adipeux sont plus adhérents à l’accumulation des graisses. La grossesse ou la ménopause peuvent également accentuer ou favoriser les effets de la cellulite.

 

femme enceinte

 

Pour certaines personnes, la cellulite peut être d’ordre héréditaire. Le patrimoine génétique de ces personnes est favorable donc à l’accumulation des cellules graisseuses. Le nombre, la taille et la distribution de leurs adipocytes sont très différents des autres personnes. La lipolyse ou la capacité des cellules graisseuses à se vidanger de leurs contenus est également moins performantes. Pour ce facteur, il n’existe pas de mesure de prévention possible pour éviter l’apparition de la cellulite. Cette maladie peut apparaître à tout moment, quel que soit le mode de vie de la personne concernée.

 

L’hygiène de vie et la mauvaise alimentation sont propices à l’apparition des cellulites. Effectivement, la consommation d’aliments trop riches en sucres et en acides gras saturés, associée au manque d’exercice physique régulière est un mauvais cocktail favorisant cette maladie sous-cutanée. La nourriture gorgée de sel favorise la rétention d’eau et les graisses saturées ou le sucre provoquant l’hyper-insulinémie ainsi que la lipogenèse. L’association de ces processus entraîne le surplus de nutriments par rapport au besoin journalier du corps. À ce stade, l’activité physique est une alternative efficace pour éliminer ce surplus puisqu’elle permet d’augmenter l’utilisation de l’énergie. Elle va par la suite brûler l’excédent de calories et de graisses qui s’accumulent dans le corps. Si les personnes prédisposées à cette maladie n’effectuent pas de sport, leurs adipocytes deviennent rapidement surchargés et tendent parfois à se gonfler, d’où l’apparition des capitons sous la peau. C’est pourquoi la sédentarisation est aussi un facteur dangereux qui accentue le risque d’apparition de cellulite.

 

À tout point de vue, le tabac et l’alcool demeurent des ingrédients nocifs pour la santé. Sur les vaisseaux sanguins, leurs apports perturbent la microcirculation en raison de leur action vasoconstrictrice. Ces produits favorisent donc la rétractation des vaisseaux sanguins, troublant ainsi la circulation des nutriments et le drainage des liquides adipeux ainsi que les débris de toxines. Le mélange de ces processus déclenche dans l’organisme la formation des capitons dans les compartiments de logement des cellules adipeuses. Le tabagisme et la consommation d’alcool encouragent en effet la cellulite.

 

La cellulite peut survenir à cause d’un mauvais drainage ou des troubles de circulation sanguine et lymphatique. Pour ce cas, les cellules graisseuses gonflées compriment les vaisseaux sanguins et lymphatiques, empêchant ainsi la circulation normale des liquides internes. Les vaisseaux n’arrivent plus à faire circuler correctement le sang et la lymphe. Ils ne peuvent pas évacuer les débris de toxines vers les organes d’élimination. À la suite de cela, les tissus s’engorgent d’eau et de toxine, d’où le phénomène de rétention d’eau. On voit apparaître sous la peau des irrégularités et des capitons.

 

Contrairement aux idées reçues, le surpoids ne provoque pas l’apparition de la cellulite. De ce fait, les personnes minces ou de taille élancée peuvent présenter cette affection. Toutefois, l’obésité reste un facteur aggravant puisque plus les graisses s’accumulent et plus les cellules graisseuses doublent de volume et de nombre. Chez les personnes rondes, la cellulite est beaucoup plus visible. L’amas des cellules graisseuses est plus important.

 

La cellulite peut être liée au vieillissement des tissus cutanés. Avec l’âge, le collagène qui est le responsable de la tonicité tissulaire se dégrade. Cela entraîne donc la décadence du tonus et de la souplesse des vaisseaux et le changement du terrain hormonal. Le vieillissement provoque également la diminution de la fibrose puisque le corps réduit la fabrication de collagène et d’élastine. Ces différents facteurs favorisent le relâchement progressif de la peau.

 

Quelles sont les différentes étapes de la cellulite ?

La cellulite est une affection cutanée latente et progressive. Elle n’apparaît pas du jour au lendemain, mais se développe petit à petit. Suivant leur investigation, les professionnels de santé détectent plusieurs étapes d’évolution de la cellulite. Dans ce cadre, il existe différentes classifications, dont celle de Nurnberger-Muller ou celle de Doris Hexsel qui est la plus célèbre. L’évolution classique de la cellulite parcourt en général 4 étapes bien définies par des symptômes ou des signes précis.

À sa première étape d’évolution, la cellulite n’est pas visible à l’œil nu, même en appliquant sur la peau des pincements. Pour ce cas, les changements se manifestent plutôt sous la peau. Les cellules graisseuses commencent à se multiplier et à grossir. Malgré cela, la cellulite ne provoque pas encore des troubles circulatoires, d’altération des tissus adipeux ou de rétention d’eau. Seulement, elle comprime discrètement les petites veines du tissu adipeux. À ce stade, la personne concernée ne ressent aucune douleur.

 

peau d'orange cellulite

 

Pendant la seconde étape de la cellulite, certaines parties de la peau deviennent plus pâles et moins élastiques. Ces symptômes sont les signes révélateurs d’une mauvaise circulation sanguine et lymphatique. Le sang, la lymphe ainsi que les débris toxiques n’arrivent plus à circuler correctement à travers les vaisseaux. Ils commencent à s’accumuler petit à petit dans les cellules graisseuses. Associé avec la variation hormonale féminine, ce processus entraîne un léger gonflement des tissus adipeux. À ce stade d’évolution, la cellulite reste encore invisible à l’œil nu. En tapotant la surface de la peau, on constate toutefois une certaine irrégularité.

Lorsque la cellulite entre dans la troisième phase de son évolution, la peau affiche un aspect bosselé et moins lisse. On remarque facilement, même sans palpation, la présence des capitons ainsi que des irrégularités au niveau de la surface de la peau. Ces signes deviennent plus visibles lorsqu’on pince un peu la peau. Au toucher, il est possible de ressentir à travers la peau de petits granules. À ce stade, les personnes concernées peuvent déjà ressentir une sensation de lourdeur ou de fatigue au niveau des jambes.

 

En dernier stade, la cellulite est plus visible que ce soit en position assise ou debout. Elle s’incruste profondément dans les tissus adipeux et devient plus douloureuse. L’irrégularité de la surface de la peau et le gonflement des cellules graisseuses s’accentuent, comprimant ainsi les vaisseaux sanguins. C’est pourquoi, le liquide aqueux, notamment le sang et la lymphe n’arrivent plus à circuler correctement dans le corps. Les sensations de jambes lourdes et de fatigue ainsi que les douleurs et les gonflements s’intensifient et peuvent être parfois insoutenables.

 

Quels sont les traitements adaptés pour venir à bout de la cellulite ?

Normalement, le traitement de la cellulite est plus facile lorsque la personne concernée entame la prise en charge pendant les 3 premières phases d’évolution. En revanche, il devient très compliqué une fois que la cellulite s’installe profondément dans les tissus adipeux. Selon le stade d’évolution de la maladie, il existe heureusement plusieurs alternatives anticellulites qui peuvent éliminer la cellulite sous la peau. Il est possible de s’en débarrasser avec l’utilisation des produits naturels, cosmétiques ou médicamenteux. L’application de différentes méthodes que ce soient les méthodes naturelles ou professionnelles, peut également venir à bout de cette maladie sous-cutanée.

 

Les procédés mécaniques

Pour le traitement de la cellulite, les procédés mécaniques recourent à l’application des méthodes anciennes très simples et moins onéreuses. Le but de ces méthodes consiste donc à stimuler les tissus cutanés en adoptant des gestes manuels ou en utilisant des appareils moins invasifs comme la fameuse ventouse anticellulite.

Dans ce cadre, le « palper-rouler » est la méthode la plus simple. Il s’agit d’une technique manuelle que la personne souffrante peut réaliser elle-même. Cette méthode est légèrement douloureuse au début de la cure, mais la peau s’y habitue facilement avec le temps. Elle consiste donc à former simultanément des plis avec les 2 mains sur les cuisses ou la partie du corps sujette à la cellulite. Une fois les plis formés, il suffit de les rouler du bas vers le haut.

 

La méthode palper-rouler peut être également réalisée à l’aide d’une ventouse. Pour ce cas, il faut former et pousser les plis avec cet appareil. Par rapport à la technique manuelle, l’utilisation de cette alternative est nettement plus efficace puisqu’elle apporte des améliorations plus significatives. Pour cette méthode, les ventouses Cellublue sont mieux indiquées pour obtenir des résultats plus satisfaisants.

 

Les méthodes de traitement expérimentales

Bien plus couteux que la méthode mécanique, les procédés expérimentaux sont de loin les meilleurs alternatifs pour venir à bout de la cellulite. Ils s’appuient ainsi à l’utilisation des techniques médicales bien contrôlées et qui sont effectuées en général dans les blocs spécialisés.

 

anti cellulite

 

L’« acoustic wave » est une technique qui se base à l’utilisation des ondes de choc, des ondes acoustiques ou des ultrasons. Cette méthode permet de diminuer de manière conséquente le nombre et le volume des cellules graisseuses. Elle consiste ainsi à envoyer dans les zones concernées des ondes. Pour ce faire, le traitement avec l’acoustic wave s’étale sur plusieurs séances de 30 minutes. Afin d’obtenir un résultat probant, il faut compter au moins 10 séances.

 

La mésothérapie est une méthode à la chirurgie très bénéfique pour le traitement de la cellulite. Elle recourt ainsi à l’injection dans la peau de produits pouvant stimuler la microcirculation du sang et de la lymphe. Pour cette technique, les médecins utilisent un pistolet injecteur électronique. Ce processus est très efficace pour éliminer rapidement l’excédent de graisses et le stock de toxines s’accumulant sous la peau. Comme la méthode acoustic wave, la mésothérapie nécessite également plusieurs séances pour arriver à son objectif. Il faut pour cela suivre au moins 6 séances.

 

L’utilisation des lasers ou la thérapie par la lumière se révèle être également une méthode efficace pour traiter la cellulite. Toutefois, elle est plus contraignante puisque les médecins ont besoin d’anesthésier localement le patient. Pour cette méthode, il existe deux techniques, dont l’endolipolyse laser qui est l’administration sous la peau d’une très fine fibre optique. Cette dernière a pour mission de bruler autant que possible les cellules graisseuses qui provoquent la cellulite. Quant à l’exolipolyse laser, cette méthode permet d’insérer dans la peau le laser afin de chauffer les tissus adipeux.

 

Les radiofréquences font également partie de la méthode qui utilise les lasers pour chauffer la peau. À la différence des autres techniques, elles s’appuient sur l’énergie des radiofréquences. Il s’agit donc d’un procédé médical non invasif, dont le fonctionnement permet de raffermir les tissus cutanés afin d’apaiser l’aspect de la cellulite. Pour ce faire, les médecins utilisent plusieurs types de radiofréquences. Il est pour cela possible de traiter la cellulite avec les radiofréquences multiples, unipolaires, bipolaires ou de bas niveau.

 

La cryolypolyse est une technique se basant sur le froid. Durant ce procédé, les médecins refroidissent les amas de cellules graisseuses sous une température comprise entre -5 ° et -7 ° C. Pour ce faire, ils appliquent cette technique sur une partie de la peau pendant environ 1 heure. Après cela, ils pincent la peau avec une cryode. Il s’agit d’un appareil à plusieurs pôles dont l’utilisation permet de refroidir et d’aspirer les graisses. Pour éviter que l’appareil altère l’aspect de la peau, on applique avant l’intervention une couche de gel spécifique sur la partie traitée.

 

Le procédé « subcision » est une méthode plus invasive par rapport aux autres procédés anti-cellulite. Il consiste donc à enlever à l’aide d’une lame les cloisons fibreuses. Son objectif est de libérer les compartiments de logement des cellules graisseuses afin qu’elles s’installent normalement. Pour ce faire, les médecins s’appuient souvent sur l’utilisation de l’appareil Cellfina.

 

Les procédés cosmétiques

Les procédés cosmétiques consistent en général à traiter localement la cellulite. Dans la plupart des cas, on utilise pour cette alternative des procédés qui se basent sur l’application cutanée de produits cosmétiques. Il est possible pour cela d’appliquer sur la peau des soins prêts à l’emploi ou des remèdes naturels. Pour les produits prêts à l’emploi, on recommande souvent l’utilisation des crèmes amincissantes ou des produits exfoliants.

 

crème anti cellulite

 

Les remèdes naturels peuvent être également utilisés pour éliminer définitivement ou pour réduire la taille de la cellulite. Dans ce cadre, le café, le vinaigre de cidre, l’huile d’olive et le jus de citron sont les meilleurs ingrédients qui ont apporté des effets probants.

 

L’hydrothérapie se révèle être très profitable pour favoriser la perte de cellulite. Cette méthode permet d’améliorer grandement la circulation du sang. Il faut pour cela, fréquenter les spas et les centres thermaux ou suivre une séance en thalassothérapie.

 

Les procédés naturels

La nutrition ou la modification du régime alimentaire est le procédé naturel par excellence pour venir à bout de la cellulite. En effet, tous les aliments que l’on consomme tous les jours ont des impacts que ce soit bon ou mauvais sur le corps. Au quotidien, il est pour cela conseillé de manger sainement en évitant les matières grasses et en misant sur la variété des produits. Il faut effectivement consommer davantage les aliments riches en bons nutriments et apporter plus de fruits et légumes au régime alimentaire quotidien.

 

L’apport de compléments alimentaires s’avère être une méthode efficace pour éliminer la cellulite. Pour arriver à ce résultat, il faut recourir à l’usage des produits anti-cellulite comme le jus de baies d’aronia.

 

L’amélioration de l’hygiène de vie entre également dans le cadre des procédés naturels pour favoriser l’élimination de la cellulite. Pour cela, il faut avant toute chose arrêter de fumer. Le tabac apporte en effet un impact négatif sur la microcirculation du sang puisqu’il stimule la rétractation des vaisseaux. Dans ce cadre, l’effort physique joue également un rôle très important pour l’amélioration de l’hygiène de vie. La sédentarisation est effectivement un facteur aggravant de la cellulite. Il faut pour cela faire régulièrement du sport ou se mobiliser pour stimuler la circulation sanguine.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 515
Beauté 8
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164