Comment lutter contre les piqûres de moustiques ?

jeudi 31 janvier 2019
moustiques

Quand les beaux jours reviennent, cela annonce aussi le retour des moustiques. Se faire piquer par un moustique n’est pas bien grave sauf si on est allergique.

 

Cependant, les piqûres provoquent des démangeaisons qui peuvent devenir désagréables. Aussi, il s’avère intéressant d’en connaître les remèdes. Sachez aussi qu’il est tout à fait possible de prévenir ces piqûres.

 

Découvrez dans cet article, comment lutter contre les piqûres de moustiques.

 

Ce qu’il faut savoir sur les moustiques et leurs piqûres

Il existe diverses espèces de moustiques en France. Même qu’il en existe trois grandes familles de moustiques, à savoir AEDES, ANOPHELES et CULEX.

 

L’Aedes Albopictus ou le moustique tigre est capable de transmettre les virus de la dengue et du chikungunya. Cette espèce d’aedes est connue pour sa localisation dans les pays tropicaux. Seulement, elle n’est arrivée en France que depuis 2004, notamment dans le Sud, en Bretagne et en région parisienne. Il existe également des anophèles en France, mais il n’y a rien à craindre, car ce sont les espèces qui ne véhiculent pas le paludisme que l’on y retrouve.

 

Les Culex, moustiques urbains, ne nuisent pas à la santé des humains. Ils sont toutefois très perturbants et peuvent vous empêcher de dormir la nuit. Chose incroyable, les culex ont tendance à devenir de plus en plus résistants aux répulsifs anti-moustiques ces dernières années.

 

Les moustiques qui piquent sont les femelles. En effet, après l’accouplement, elles ont besoin de sang pour pouvoir nourrir leurs œufs. Comme le sang est riche en protéines, piquer est sa façon de s’approvisionner. Le moustique pique en général à l’aube et au crépuscule et une seule piqûre lui suffit s’il n’est pas interrompu. Avant de piquer sa victime, l’insecte crache de la salive qui lui sert d’anticoagulant afin de mieux aspirer le sang. Cette salive est à l’origine du bouton et de la sensation d’irritation.

 

Elle est également responsable de la transmission des virus pour certaines espèces de moustiques. Elles posent ensuite ses œufs à la surface d’une eau stagnante après 48 h. Les œufs se développent et deviennent des moustiques à leur tour.

 

Qu'est-ce qui cause la démangeaison dans la piqûre de moustiques ?

Pour comprendre l’origine de la démangeaison, il faut savoir comment le moustique pique. Cet insecte enfonce sa trompe à travers la peau jusqu’au petit vaisseau sanguin. Cette trompe dispose de deux canaux qui ont chacune leur utilité. La première lui sert à injecter la salive qui va empêcher le sang de coaguler et ainsi permettre une meilleure aspiration à travers le deuxième canal. Le moustique ne peut toutefois ingérer qu’une faible quantité de sang.

 

Lorsque le moustique injecte sa salive dans l’organisme pour fluidifier le sang, cette substance inconnue va réveiller le système immunitaire. Ce sont des cellules appelées mastocytes qui détectent cette salive. À son contact, les cellules explosent et libèrent de l’histamine, molécule qui provoque les rougeurs et les démangeaisons.

 

D’autres cellules immunitaires viendront engendrer le gonflement de la peau. Ce gonflement est rempli d’eau que l’on appelle papule. À force d'être piqué, l’organisme peut s’adapter. Ainsi les démangeaisons se feront moins sentir au fil du temps.

 

Lorsqu’on est piqué par un moustique, il ne faut surtout pas se gratter. En effet, le grattage permet aux bactéries de traverser la peau et provoque une infection qui va provoquer à son tour d’autres démangeaisons à cause de la libération de molécules d’histamine.
 

Comment lutter contre les piqûres de moustiques ?

Il existe une multitude de solutions pouvant servir à soulager les piqûres de moustiques. Vous disposez pour cela de solutions médicamenteuses et de remèdes naturels. Si toutefois vous n’avez pas encore été piqué, vous pouvez déjà vous protéger avec quelques techniques mettant en œuvre des produits insecticides, des plantes et bien d’autres.

  • Soulager les piqûres de moustiques

Lorsqu’on se fait piquer par un moustique, les démangeaisons peuvent être désagréables. Vous cherchez alors à soulager votre mal-être par tous les moyens. Parmi les remèdes les plus efficaces, on peut compter les remèdes naturels.

 

La technique la plus simple va consister à laver la piqûre avec de l’eau et du savon. Grâce à son effet calmant, le savon de Marseille est le plus indiqué pour cela. Vous pouvez aussi appliquer de la chaleur sur la piqûre avec une serviette chaude ou un sachet de thé.

Notez également que le froid calme aussi les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes. De ce fait, vous n’aurez qu’à appliquer un glaçon sur la piqûre et le tour est joué.

 

Pour soulager une piqûre de moustiques, il existe des solutions que vous pouvez préparer vous-même avec des produits du quotidien.

  • La première est une solution à base de vinaigre de vin ou de cidre, mélangée avec un peu d’eau. L’acide acétique présent dans le vinaigre va vite vous apaiser.
  • D’un autre côté, vous pouvez aussi faire un mélange de bicarbonate de soude avec de l’eau. Pour ce faire, mélangez 3 cuillères à soupe de bicarbonate dans 100 ml d’eau. Celle-ci permet un soulagement rapide, car le bicarbonate freine le développement de l’inflammation.

Imbibez un bout de coton avec l’une de ces deux solutions et appliquez-le sur la piqûre pendant quelques minutes. Cette technique peut aussi marcher avec de l’alcool à 70°. Il faut toutefois éviter de l’appliquer sur un enfant de moins de 36 mois.

 

D’autre part, les plantes peuvent être d’une grande aide dans ce genre de situation. La plus couramment utilisée est le plantain. Écrasez-en quelques feuilles et frottez la piqûre avec. L’opération est à renouveler jusqu’à ce que vous soyez totalement apaisé. Le Plantain est un antihistaminique naturel qui est efficace pour soulager toutes les piqûres d’insectes tels que la guêpe ou le frelon.

 

Si vous ne disposez pas de plantain, sachez qu’il est aussi possible de le remplacer avec des feuilles de pissenlit, de menthe ou des rondelles d’oignons. La peau de banane, nutritive, permet d’atténuer les démangeaisons. Elle est à appliquer côté chair pendant quelques minutes après avoir désinfecté la zone à l’eau et au savon.

 

Les huiles essentielles ont également fait leur preuve dans le traitement des piqûres de moustiques. Il faut cependant prendre des précautions lors de leur utilisation. N’utilisez qu’une goutte ou deux, mais surtout pas chez une femme enceinte ou les petits enfants.

Dans le cas qui nous intéresse, on recommandera :

Massez doucement la piqûre avec l’huile essentielle de votre choix avant de laisser agir.

 

Par ailleurs, vous pouvez également utiliser des remèdes médicamenteux pour soulager votre piqûre de moustiques. Pour cela, il existe en pharmacie des médicaments antihistaminiques à prendre par voie orale ou à appliquer localement. Ces remèdes sont particulièrement efficaces. Surtout la pommade, car elle agit en bloquant immédiatement les effets de l’histamine. Les pommades à base de corticostéroïdes sont aussi efficaces pour bloquer les effets de l’histamine. Pour choisir votre pommade, demandez conseil à votre pharmacien.

 

Pour les adeptes de l’homéopathie, le Ledum palustre 5 CH est indiqué à raison de 3 à 5 granules toutes les heures. C’est aussi le cas de l’Apis melifica 15 CH.

Et enfin, si vous ne disposez de rien d’autre sur le moment, un déodorant à bille ou en spray peut vous aider. La plupart de ces produits contiennent du chlorure d’aluminium.

 

C’est une substance active efficace contre la douleur et les gonflements liés aux piqûres d’insectes. Certains dentifrices contiennent aussi de la menthe poivrée. Une petite noisette sur la piqûre vous permettra de la soulager rapidement.

  • Prévenir les piqûres de moustiques

Face aux piqûres de moustiques, nous ne sommes pas tous égaux. Vous l’avez peut-être déjà remarqué. Certaines personnes attirent les moustiques par la grande quantité de sucre présent dans le sang, ce qui attirerait les moustiques. Cependant, de nombreuses études ont montré que ce n’est pas le cas. Bien sûr, les moustiques ont tendance à piquer certaines personnes plus que les autres, mais ce n’est pas dû à la glycémie.

 

Toujours selon les études, ils seraient attirés par notre température et nos odeurs corporelles. Chacun de nous dégage des phéromones qui sont à l’origine de nos odeurs, mais certaines sont plus attractives que d’autres pour les moustiques. En plus de cela, d’autres éléments peuvent aussi influencer notre odeur, comme l’alimentation, la sudation, l’utilisation de parfum ou alors la composition bactérienne de la peau.

 

La sécrétion d’hormones entre également en compte dans ces critères. Ainsi, les femmes enceintes sont plus susceptibles d’être piquées par les moustiques.

 

Si vous pensez que vous faites partie des personnes les plus susceptibles à des piqûres de moustiques, n’ayez crainte, car il existe d’innombrables moyens de les prévenir.

  • Comprenez votre environnement

Pour pouvoir prévenir efficacement les piqûres de moustiques, il faut d’abord que vous compreniez l’environnement dans lequel vous vivez. Ce qu’il faut savoir, c’est que les moustiques aiment les conditions chaudes et humides. Évitez donc de rester près des zones marécageuses et des eaux calmes lorsque la nuit tombe. Débarrassez-vous de toutes les sources d’eau stagnante de votre jardin, car cela attire les moustiques.

 

Pour réduire les risques de piqûres, portez des vêtements amples couvrant les bras et les jambes. Vous devez également savoir que les moustiques piquent même à travers un tissu fin. Alors pour diminuer les risques, et si la température le permet, portez des vêtements épais. Préférez les vêtements de couleurs pâles, car ces insectes sont plus attirés vers les couleurs sombres.

  • Les plantes, des anti-moustiques naturels

Certaines plantes sont efficaces pour repousser de manière naturelle les moustiques. C’est le cas du basilic, du géranium et de la menthe. Vous pouvez les poser sur les rebords des fenêtres ou au chevet de votre lit pour éviter qu’ils ne s’introduisent dans votre habitation ou ne dérangent votre sommeil.

 

Vous pouvez aussi faire des infusions de thé piqués de clous de girofle. Cela aura le même effet.

  • Des répulsifs pour faire fuir les moustiques

Il existe des produits répulsifs que vous pouvez appliquer directement sur la peau en insistant sur les zones découvertes, mais aussi sur les vêtements. L’Organisation mondiale de la santé recommande ceux qui renferment du DEET, de l’ester éthylique, de l’acide aminopropionique ou de l’icaridine. Ces agents agissent en bloquant les récepteurs olfactifs des moustiques.

 

La nuit, vous pouvez également vaporiser la pièce avec des sprays insecticides ou brancher un diffuseur électrique. Vous devez toutefois faire attention, car ces répulsifs sont toxiques. Ils sont notamment contre-indiqués pour les femmes enceintes et les nourrissons.

  • Un dispositif anti moustique, moustiquaire et ventilateur

Les moustiquaires sont aussi des outils importants pour prévenir les piqûres. Vous pouvez les utiliser en camping ou dans des zones à haut risque. Vous pouvez tout aussi bien les utiliser chez vous si vous le souhaitez.

 

Préférez les moustiquaires imprégnées d’insecticide pour plus d’efficacité. Placez également un ventilateur à petite vitesse dans votre chambre pour empêcher les moustiques de voler et de se déplacer correctement.

  • Les huiles essentielles comme insecticides

Les huiles essentielles ont aussi leur rôle dans la prévention des piqûres de moustiques en plus de leur agréable senteur. Produit naturel, l’huile essentielle peut être utilisée en remplacement des insecticides chimiques. Pour ce faire, mettez quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle sur du coton et déposez-en dans chaque recoin de la maison. Vous pouvez également choisir l’huile essentielle de bois de cèdre, de lavande, de pin, d’eucalyptus ou de patchouli, en fonction de vos préférences.

 

Pour une protection rapprochée, choisissez des dispositifs individuels. Il en existe une variété sur le marché, comme les bracelets imprégnés d’huiles essentielles par exemple.

  • Observez une bonne alimentation

Comme l’alimentation fait partie des éléments qui provoquent l’attraction des moustiques, il est important de privilégier les bons ingrédients. Les aliments comme l’ail sont connus pour dissuader les moustiques. Ces derniers sont aussi attirés par l’alcool dans le sang, c’est pourquoi boire de l’eau et uniquement de l’eau peut réduire le risque d’être piqué.

 

Cette méthode n’est pas tout de même infaillible, mais contribuera à tenir ces insectes nuisibles loin de vous.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.