» » Comment soulager l'érythème fessier du nourrisson ?

Comment soulager l'érythème fessier du nourrisson ?

lundi 28 février 2022

 

L’érythème fessier est un problème de peau courant chez les enfants. Pratiquement, la majorité des bébés sont touchés par cette affection. Le port de couches ultra-absorbantes permet d’éviter un érythème fessier. Découvrez ses caractéristiques, les signes et les traitements possibles.

 


 

bébé et maman

L’érythème fessier en bref

L’érythème fessier se présente sous forme d’une inflammation de la peau. Celle-ci devient sensible, boursouflée et rouge. Il apparaît à cause d’un contact prolongé avec les selles et l’urine. En principe, il guérit facilement au bout de 3 à 4 jours avec un traitement adapté. Il est préférable de consulter un médecin s’il n’y a pas d’amélioration après 2 jours ou si le bébé présente de la fièvre ou des furoncles. Cette inflammation touche souvent les enfants entre le 9e et le 12e mois.

 

Signes de l’érythème fessier

L’érythème fessier se reconnaît aux rougeurs et aux irritations qui apparaissent sur les fesses du bébé. Au toucher, la peau est parfois chaude et gonfler. Cette inflammation peut être légère avec des points rouges ou étendus si les points rouges se trouvent également sur les cuisses et le ventre de bébé. Quelquefois, la peau pèle à certains endroits.

 

L’érythème fessier s’aggrave quand les boutons rouges saignent ou si la peau suinte. Cela est dû à une infection causée par une bactérie ou un champignon. Elle est facile à traiter avec des médicaments antifongiques topiques.

 

Facteurs d’apparition bébé qui boit son biberon

L’érythème fessier apparaît suite à un contact prolongé de la peau avec des selles et/ou de l’urine. Il s’agit d’une inflammation douloureuse, mais qui reste bénigne et sans conséquence grave. Utiliser des couches jetables réduit l’exposition aux substances irritantes et à l’humidité. Cette inflammation se produit quand le bébé a la diarrhée ou quand on commence à varier son alimentation, car l’introduction de nouveaux aliments perturbe son système digestif.

 

A part le contact avec une couche souillée, l’érythème fessier peut aussi découler du port de couche trop serrée ou d’allergies à des aliments, des lingettes nettoyantes, des savons ou des lessives. L’assouplisseur ou le détergent utilisé peut favoriser l’érythème, s’il contient des composants chimiques ou corrosifs. Les couches lavables qui sont mal rincées et les couches jetables contenant une substance que le bébé ne supporte pas peuvent être à l’origine du problème.

 

Un traitement à base d’antibiotiques pris par la mère peut affecter le bébé si elle l’allaite, et l’exposer aux infections. Cela a pour conséquence de perturber son système digestif, entraînant des diarrhées. Sans prise en charge appropriée, l’inflammation peut atteindre d’autres parties du corps comme les orteils et les plis du cou.

 

Différences entre érythème fessier, impétigo, fièvre miliaire et dermite séborrhéique

L’impétigo est une infection contagieuse et bactérienne qui se manifeste sur les mains, le visage et le siège. Il provoque des boutons, des plaies croûteuses et des cloques avec des démangeaisons. C’est une maladie contagieuse qui nécessite l’usage régulier d’un savon antibactérien.

 

La dermite séborrhéique est une maladie de la peau qui peut toucher les enfants durant leurs 12 premiers mois. Elle entraîne l’apparition de taches rouges, rêches et protubérantes, enveloppées d’épaisses plaques jaunes et blanches sur le bas de l’abdomen, les parties génitales et l’aine. Elle se manifeste aussi sur le cuir chevelu. On parle alors de croûtes de lait. Celles-ci se traitent avec une pommade à base d’hydrocortisone et de cortisone.

 

Par ailleurs, la fièvre miliaire est causée par l’humidité et la chaleur dues à une transpiration abondante. Elle ressemble à une éruption cutanée avec des boutons roses au niveau des plis de la peau ou sur la partie en contact avec la doublure de la couche.

 

Remèdes contre l’érythème fessier

table à langer bébé

 

Pour lutter contre l’érythème fessier, il est important limiter l’exposition à l’humidité en changeant la couche régulièrement. Pour soigner les fesses rouges, il est préférable de les laisser à l’air libre quelques minutes par jour. Lavez les fesses du bébé avec de l’eau tiède et une goutte d’huile d’olive. Utilisez un savon doux hypoallergénique. Des boules de cotons imbibées d’huile minérale ou d'un liniment à l’huile d’olive sont efficaces pour retirer les selles collantes en douceur. Après avoir nettoyé les fesses du bébé, séchez-les sans frotter ou laissez-les à l’air libre avant de mettre une nouvelle couche. S’il urine, il n’est pas nécessaire de le laver avec du savon.

 

Évitez d’utiliser des lingettes qui comportent de l’alcool ou du parfum. Appliquez une couche de pommade ou de vaseline contenant de l’oxyde de zinc ou de gelée de pétrole pour protéger la peau. Cela évite le contact direct avec la couche. La concentration de la pommade (entre 10 à 40 %) dépend de l’ampleur des rougeurs. Consultez un pédiatre si des boutons ou des cloques remplis de pus apparaissent.

 

Si l’érythème fessier persiste après quelques jours de traitement, un professionnel de la santé prescrira une pommade ou une crème à l’hydrocortisone. Il ajoutera des antibiotiques administrés par voie cutanée ou orale en cas d’infection d’origine bactérienne. Il recommandera un antifongique en cas de mycose.

 

Il existe aussi des remèdes naturels pour soigner l’érythème fessier comme le lait maternel, les hamamélis, les calendulas et l’aloe vera. Bien sûr, il est toujours conseillé de demander l’avis d’un pédiatre ou d’un médecin avant de commencer un quelconque traitement.

 

Comment prévenir l’apparition de l’érythème fessier ?

Pour éviter l’apparition de l’érythème fessier ou l’empêcher de s’aggraver, il est conseillé de changer la couche dès qu’elle est souillée. Après chaque défécation, nettoyez les fesses du bébé sans frotter. S’il a la peau très sensible, protégez-la en appliquant une fine couche de vaseline ou de pommade comme la Bepanthen pommade.

 

Lorsque vous lui mettez une couche, assurez-vous qu’elle ne soit ni trop lâche ni trop serrée. Il faut également éviter que les vêtements ne soient trop serrés. De nos jours, il existe des couches jetables avec indicateur d’urine. Il est ainsi plus facile de savoir quand une couche doit être changée. Si le bébé souffre de diarrhée ou prend des antibiotiques, contrôlez régulièrement sa couche et changez-la fréquemment, même si elle n’est pas pleine.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 513
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164