Dermatite atopique bébé : comment la traiter ou la prévenir ?

vendredi 04 janvier 2019
dermatite atopique bébé

La dermatite atopique représente l'une des maladies de la peau les plus fréquentes. En effet, selon certaines études, cet eczéma constitue près de la moitié de toutes les consultations dermatologiques constatées.

 

La maladie, beaucoup mieux connue et comprise aujourd'hui, est considérée comme étant un problème touchant des millions de personnes, dont 1 bébé sur 5. Si votre enfant présente des rougeurs, une peau sèche et des prurits et qu'il a hérité d'un terrain atopique, n'hésitez surtout pas à consulter pour mieux le soigner.

 

Qu'est-ce que c'est et comment le reconnaître ?

Un enfant atteint de dermatite atopique montre souvent les premiers signes entre son 3e mois et sa deuxième année de vie. Ce problème est fréquemment constaté chez 15 à 20% des enfants. Côté symptôme, cela se manifeste, en premier lieu, par une peau très sèche, appelée aussi xérose, et qui se présente sur l'ensemble du corps sauf sur les plis et le siège.

 

À cause des démangeaisons que cela provoque, votre bébé peut pleurer très souvent et avoir beaucoup de mal à dormir. Comme dans les cas d'eczéma, des lésions rouges et squameuses apparaissent sur les parties convexes des membres et du visage et peuvent même présenter quelques suintements ou des croûtes.

 

dermatite atopique bébé

 

Étant donné que les lésions ne sont pas tout de suite visibles, le diagnostic peut parfois être compliqué. Les enfants souffrent souvent d'une apparition par poussée et certains symptômes particuliers sont constatés (sifflements bronchiques, nez qui coule…).

 

Généralement, la maladie peut durer des années, mais dans 1 cas sur 2, cela tend toujours vers la guérison complète. Malheureusement pour ceux qui sont atteints d'atopie persistante, cela peut se transformer en asthme ou rhinite à partir de 7 ans ou même plus tard.

 

Pour reconnaître le tout, il suffit généralement d'un diagnostic clinique, mais si l'allergie est en cause, le médecin peut demander des tests cutanés spécifiques.

 

D'où vient la dermatite et comment en venir à bout ?

De manière générale, les véritables origines d'une dermatite ne sont pas vraiment connues, mais beaucoup s'accordent à dire que cela dépend de certaines composantes génétiques ou de l'excès d'hygiène. Dans ce dernier cas, il s'avère que les bébés d'aujourd'hui vivent dans des environnements trop propres et trop stériles sans contact avec des bactéries qui seraient essentielles pour leur système immunitaire.

 

Plus l'enfant sera en contact avec d'autres bébés, comme dans une crèche ou avec des frères et sœurs, moins il risque d'attraper une dermatite atopique.

 

Même si la maladie tend à disparaitre d'elle-même à partir de 2 à 4 ans dans près de 90% des cas, seul le médecin sera bien placé pour indiquer les soins adéquats. Ces derniers peuvent être constitués de corticoïdes en application locale sur les lésions qui sont très efficaces.

 

En plus de cela, le médecin peut prescrire des médicaments immunomodulateurs qui permettent de traiter les crises et limiter les poussées.

 

dermatite atopique traitement

 

Cependant, jusque là, cette solution ne convainc pas tout le monde étant donné qu'il y a des risques d'effets secondaires comme les cancers d'après certaines études.

 

Quoi qu'il en soit, le traitement est essentiel du fait qu'il faut éviter les complications telles que les surinfections (staphylocoqueherpès) ou la lichénification (épaississement de la peau avec formation de plaques rosées).

 

Dans de très rares cas, certains enfants peuvent rencontrer un retard de croissance si la dermatite atopique est très sévère, mais qui tend à s'améliorer après traitement. Toutefois, le plus souvent, la dermatite est due à une allergie alimentaire qu'il faudra reconnaître. De manière générale, les vaccins de votre bébé ne sont pas à proscrire pendant une poussée si celle-ci n'est pas trop sévère.

 

dermatite atopique

 

Quoi qu'il en soit, il faut faire attention à l'hygiène et aux soins hydratants qui soulagent votre bébé pendant les poussées.

 

Quelques astuces préventives

Déjà, ne tombez pas dans l'extrême, car si la dermatite est souvent due à une hygiène trop importante, ce n'est pas pour autant qu'il faut laisser votre enfant jouer dans la boue. Il faut tout simplement mettre les enfants au contact de bactéries "amies" comme celles qui colonisent naturellement le tube digestif et qui se retrouvent dans les yaourts par exemple.

 

Dans certains cas même, il est conseillé que ce soit la mère, en fin de grossesse, qui mange les yaourts pour assurer la santé de son bébé. Toutefois, la technique n'est pas formellement validée par les autorités de santé, mais ne présente cependant aucun danger.

 

Dans le cas où votre enfant souffre déjà de dermatite atopique, il reste essentiel de faire appel à des soins à base d'émollients qui servent à hydrater la peau et restaurer la fonction cutanée.

 

creme dermatite atopique

 

Cette dernière représente la première de barrière de protection du corps. Grâce à ces produits, vous pourrez aussi aider votre bébé à prévenir la dermatite atopique à l'avenir ou à raccourcir ou espacer leurs poussées.

 

En savoir plus sur l'Eczéma : 

Comment expliquer l'eczéma atopique chez le nourrisson ?

Comment lutter contre l'eczéma de bébé grâce à la cure thermale ?

Comment prévenir la dermatite atopique ?

Eczéma de contact : quelles sont les causes et comment les traiter ? 

Qu'est ce que l'eczéma bébé ? 

Qu'est ce que l'eczéma chez l'adulte ?

Qu'est ce que l'eczéma main ? 

Qu'est ce qu'il faut savoir sur l'eczéma et soleil ? 

Quelle est la différence entre peau sèche et peau atopique ?

Quelles huiles essentielles utiliser pour traiter l'eczéma ?

Quelles sont les différentes causes de la dermatite atopique ? 

Quels sont les traitement de la dermatite atopique ? 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris