Comment guérir et prévenir les gastro-entérites ?

lundi 11 mars 2019
symptome gastro enterite

Elles ne font pas dans la dentelle pour frapper toutes les catégories d’âge. Elles sèment le désordre dans l’organisme humain. Elles donnent du fil à retordre aux médecins généralistes et beaucoup de soucis et des nuits blanches aux mères de famille.

 

Elles, ce sont les gastro-entérites.

 

Une maladie perfide que tout le monde redoute et qui est, tous les ans, à l’origine de plusieurs millions de consultations médicales.

 

Gastro-entérite : présentation générale

Ne cherchons plus loin ! L’épidémie de gastro-entérite est responsable de ces longues files d’attente fatigante dans les cabinets de docteurs. Ce genre de scène est devenu habituel en période hivernale dans les pays occidentaux. Les praticiens avouent même être parfois débordés quand ils exercent dans les pays tropicaux où les nourrissons et les enfants sont majoritairement victimes.

 

On dit les gastro-entérites. Oui c’est plutôt un pluriel bien singulier pour une maladie qui peut être décrit ainsi en 8 mots : pathologies digestives qui troublent l’équilibre du corps humain.

 

Les conséquences sont graves. Le patient peut souffrir de vomissement, de diarrhée, de fortes fièvres ou de crampes abdominales. La diarrhée est la plus fréquente et la plus dérangeante.

 

Pointons du doigt d’emblée les coupables, qui sont derrière et auteurs de la maladie : Il s’agit d’un virus, pas comme les autres, de la famille des Norovirus ou des Rotavirus ou bien encore des Adenovirus. Ces virus agissent de manière vicieuse pour pénétrer dans nos organismes et provoquer des dégâts énormes.

 

Nous avons affaire à deux types de gastro-entérite aux effets néfastes que nous connaissons bien. Elles ont trop souvent mis à mal notre santé :

  • Grippe intestinale. La plus fréquente est celle qu’on appelle dans le langage quotidien, la grippe intestinale. Elle est contagieuse et frappe toutes les catégories d’âge généralement en hiver. Elle s’en prend principalement aux bébés et aux enfants de bas âge.
  • Intoxication alimentaire. Elle est moins contagieuse. Il s’agit de la gastro-entérite bactérienne appelée communément intoxication alimentaire. Les cas enregistrés sont moins fréquents. Cette gastro-entérite ne connaît pas de saison pour sévir.

Il est temps de démasquer les gastro-entérites pour qu’elles dévoilent leur vrai visage et pour réagir en conséquence. En attendant, nous allons apporter des réponses aux 5 questions fondamentales posées par bon nombre d’entre nous.

 

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?

La gastro-entérite est une maladie qui peut toucher tout le monde. Elle se présente sous forme d’inflammation aiguë des intestins. Dans le jargon scientifique, il s’agit du tractus gastro-intestinal.

 

Les auteurs sont connus ce sont :

  • Le virus
  • les bactéries
  • les micro-organismes.

 

Le virus et les bactéries sont les principaux agents. Mais d’autres causes existent. Ce sont des micro-organismes qui proviennent des impuretés et des souillures transmises par les mains, l’eau et les aliments avariés et/ou contaminés.

 

Lorsque la personne est attaquée. La maladie pourra être :

  • une gastro-entérite virale
  • une gastro-entérite bactérienne.

Les symptômes restent les mêmes, mais leur intensité et leur manifestation varient suivant la cause. Ces symptômes sont :

  • diarrhées aqueuses et très liquides,
  • hausse de la température
  • fatigue générale du corps
  • nausées intempestives,
  • vomissements brutaux
  • perte d’appétit
  • crampes abdominales douloureuses.

Est-ce grave docteur ? 

Rassurons-nous. La gastro-entérite est marquée par une brusque apparition des symptômes. C’est toujours inquiétant notamment quand un enfant en souffre. Mais il ne faut pas céder à la panique. D’une manière générale, les symptômes disparaissent au bout d’un à trois jours.

 

Dans de rares cas, cela peut cependant prendre une semaine.

 

Des symptômes intenses

Les symptômes peuvent se manifester de manière intense. Cela dépend du virus qui a été la cause de la gastro-entérite. La grippe intestinale ou gastro-entérite virale est moins grave que l’intoxication alimentaire ou gastro-entérite bactérienne.

 

Malgré cela, la gastro-entérite demeure toujours très contagieuse surtout lorsqu’elle est virale.

 

Prompt rétablissement

La gastro-entérite virale nous attaque sans crier gare. Le patient souffre énormément, mais il se rétablira rapidement à condition d’observer un repos absolu et de se soumettre à un régime alimentaire simple et adapté.

 

Attention ça déshydrate

Il reste que le patient encourt un risque qui peut devenir un danger mortel. C’est celui de la déshydratation lorsque les diarrhées et les vomissements sont trop fréquents.

 

La menace est toutefois détectable. Elle est réelle avec l’apparition de signes révélateurs.

 

Voici ce à quoi nous pouvons nous attendre :

  • l’assèchement de la bouche et de la peau
  • l’amaigrissement rapide à vue d’œil
  • l’absence d’envie de manger
  • la perte d’envie d’aller aux toilettes
  • l’urine plus foncée
  • l’état de faiblesse
  • les yeux creux, signes de fatigue et de non-sommeil,
  • l’état de choc voire l’évanouissement,
  • les crampes musculaires.

Un adulte ou un jeune souffrant de cette maladie peut reconnaître de lui même ces signes au cours du stade d’incubation. Ce n’est pas le cas pour les nourrissons et les enfants.

 

Les parents doivent être vigilants dans la surveillance de la santé de leurs progénitures.

 

La réhydratation est on ne peut plus nécessaire pour rétablir l’équilibre métabolique de l’organisme.

 

Peut-on échapper à la grippe intestinale et à la contamination ?

La réponse est oui. Nous pouvons éviter la contamination ou tout au moins réduire les risques de contamination de manière conséquente. Cela commence par la connaissance du mécanisme et du comportement des agents de contamination.

 

Il existe deux catégories de moyens par lesquels les gastro-entérites se contaminent. Les connaître signifie pouvoir éviter la contamination.

  • Pour les grippes intestinales ou gastro-entérites

C’est le cas le plus fréquent donc le plus contagieux. Pourquoi ?

 

Le virus qui est la cause de la gastro-entérite virale se déplace en un clin d’œil. Cela se produit au cours d’un contact physique. Un sujet sain a eu un contact avec une personne contaminée ou avec un objet souillé.

 

Ce mode de contamination s’appelle contamination par « voie oro-fécale ». Nous attrapons la maladie

  • pour avoir été en contact avec une personne contaminée et contagieuse
  • pour avoir touché des objets ou des surfaces contaminés.

Pourquoi c’est arrivé ? Par manque d’attention ou également par mégarde, nous portons nos mains sur le visage ou à la bouche. Sinon, nous préparons un repas sans nous être lavé les mains avec du savon.

 

Il existe aussi des gels lavant et des huiles essentielles ainsi que des lotions. N’oublions pas les autres produits antibactériens que nous pouvons utiliser afin de limiter la contamination.

 

Bon à savoir

Nous devons garder à l’esprit qu’une personne atteinte de cette maladie est contagieuse pendant la durée de la maladie et le reste 48h après la disparition des symptômes

 

Pour les gastro-entérites bactériennes

C’est la maladie des fêtes et des banquets dit-on. En France, la gastro-entérite est souvent causée par une intoxication alimentaire.

  • Il s’agit en fait d’un empoisonnement étant donné que la personne est malade, car elle a consommé des aliments avariés. Elle est contaminée par des parasites ou par des bactéries. L’empoisonnement n’est pas criminel. Il est alimentaire.
  • L’intoxication alimentaire peut atteindre plusieurs invités d’un banquet s’ils ont mangé les mêmes nourritures.

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire ?

L’intoxication alimentaire est spectaculaire. C’est généralement après une fête avec des amis ou un banquet familial qu’elle se manifeste. Le temps d’incubation est relativement court. La personne atteinte n’aura même pas le temps de rentrer chez elle pour avoir mal au ventre.

 

Elle court pour s’enfermer dans les toilettes pour vomir ou pour satisfaire un besoin pressant d’aller à la selle.

 

  • Mécanismes d’ingestion

 

Pour les gastro-entérites bactériennes, il existe trois mécanismes d’ingestion :

  • Par aliments contaminés par une toxine qui a la capacité de résister à la chaleur. Période d’incubation : 1 à 6 heures.
  • Par aliments contaminés par des bactéries. Elles produisent une toxine après avoir pris place dans l’intestin. Période d’incubation : 24h à 48h
  • Par aliments contaminés par une bactérie particulière. Elle pénètre dans les cellules de la paroi intestinale. C’est elle la responsable des diarrhées inflammatoires. Quelquefois, les selles contiennent du sang. Période d’incubation : 6h à 24h

Attention aux aliments avariés

Les aliments avariés sont souvent la cause de gastro-entérite bactérienne : nous devons nous méfier :

  • Du bœuf haché mal cuit. Ou encore, il a été retiré du congélateur un peu trop tôt.
  • Des légumes porteurs de bactérie.
  • Des œufs contaminés par les salmonelles.
  • Des fruits, des légumes et de l’eau qui sont contaminés pour n’avoir pas été traités suivant les normes d’hygiène.

Existe-t-il des mesures curatives et préventives ?

La gastro-entérite est une pathologie facile à soigner, même si elle se manifeste par des symptômes parfois insupportables : diarrhées, crampes abdominales, vomissements incontrôlables, fièvres…

 

  • Traitement sans médecin

 

Pour un adulte : Nullement besoin de consulter un médecin, l’adulte doit suivre les conseils suivants

 

  • S’imposer un temps de repos total
  • Se réhydrater parfaitement
  • Observer une alimentation saine, équilibrée et respectueuse de l’hygiène.

 

  • Traitement avec médecin

 

Pour un bébé et les personnes fragiles : Les mêmes mesures sont conseillées pour les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées ou déjà souffrantes d’une autre maladie. Il faut d’abord consulter le médecin traitant. Il auscultera le patient et il prescrira le soin adéquat pour le guérir.

 

Le volet le plus important concerne le risque de déshydratation et la nécessaire réhydratation pour un enfant.

 

Les pharmacies proposent dans leurs rayons la solution de réhydratation. Les dosages requis en sel, sucre et minéraux sont bien respectés. Un mode d’emploi est indiqué, il faut le suivre à la lettre.

 

La maman devra toutefois continuer à allaiter si son bébé est atteint de la gastro-entérite. Le lait maternel a des vertus curatives aussi inimaginables qu’efficaces.

 

Bon à savoir

 

En général, nous pouvons préparer nous même une solution de réhydratation. Prenez de l’eau, du sucre et du sel. Mélangez-les suivant des proportions recommandées par le médecin.

 

Peut-on connaître les aliments à éviter

La consultation d’un médecin reste recommandée pour éviter les complications. Il faudra du moins l’appeler chez soi s’il est le médecin de la famille, du moins prendre rendez-vous auprès d’un cabinet médical.

 

Voir un médecin rapidement est plus que recommandé lorsque ces symptômes se produisent :

 

  • Le patient a toujours soif
  • Il se trouve engagé dans la phase de déshydratation : yeux enfoncés, selles avec du sang frais, bouche sèche, fontanelles plus marquées et amaigrissement chez les enfants
  • Il est dans état de léthargie et de sommeil anormal. C’est le cas d’un bébé qui n’arrive plus à dormir correctement.
  • Le malade a une forte fièvre et une respiration rapide et il halète

 

En effet, pendant la première journée de la maladie, il est conseillé de ne rien manger, car il y a un risque de vomissements dès l’ingestion de nourriture.

L’alimentation provoque la maladie, mais elle peut aussi bien la prévenir ou la guérir.

 

Quand une personne est victime d’une gastro-entérite, pendant la première journée de la pathologie, son organisme refuse toute nourriture. C’est une réaction normale du corps humain. Pendant cette journée, la consommation d’eau est encouragée. En effet, l’eau aide notre corps à éliminer les toxines.

  • Il faut donc prendre le maximum d’eau et des liquides clairs quitte à sucer des glaçons.
  • Il est déconseillé de manger gras et lourd. Une soupe serait la bienvenue lorsque l’état du malade commence à s’améliorer légèrement. Au bout de quelque temps, il faut consommer des aliments plus solides, mais nourrissants comme les bananes. On laisse le corps se revitaliser. Puis, mangez une soupe plus épaisse et du riz.
  • Pour un bon bout de temps, il faut éviter d’irriter l’estomac par des aliments trop acides. Il s’agit de préparer et de ménager le tube digestif.

 

Évitons donc de consommer durant la maladie et pour quelque temps encore après la maladie, les aliments trop acides, trop lourds, trop excitants et trop gras.

Cela concerne les jus d’agrumes, le beurre, le lait, les viandes trop grasses, les boissons gazeuses et les plats épicés.

 

Une saine alimentation est bénéfique à la santé. Nous venons de passer en revue tout ce que nous devons connaître sur cette pathologie. Nous pouvons affirmer que les gastro-entérites peuvent être identifiées et guéries.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris