Répulsif moustique

Spray anti-moustique bébé Mustela - spray de 100ml
Victime de son succès
11.90 €
Anti-pique spray anti-moustique Puressentiel - spray de 75 ml
Victime de son succès
9.64 € 7.71 €
-20%
Page 1 sur 2>>>

Quelques idées sur les huiles essentielles anti moustiques

Utilisées à bon escient, les huiles essentielles peuvent produire un effet bénéfique pour repousser les moustiques et servent aussi à désinfecter, cicatriser et assainir les zones atteintes par les piqûres. Parmi ces huiles se distinguent celles qui sont à base de Lemongrass ou Cymbopogon flexuosus ou citriodora, l’huile essentielle de Citronnelle de Java et l’huile essentielle d’eucalyptus citronnée. En revanche, l’huile essentielle de tea tree est la meilleure potion pour cicatriser, assainir et désinfecter les piqûres de moustiques. En outre, l’essence de lavande aspic, l’huile essentielle de camomille et l’huile essentielle de menthe poivrée sont des alternatives à considérer pour leurs propriétés antiseptiques, cicatrisantes et antihistaminiques. Il est cependant à noter que leur utilisation est déconseillée chez les enfants de moins de 3 ans.

Avec l’arrivée de la chaleur, les moustiques sont des soucis assez dérangeants du quotidien. Heureusement, il existe un bon nombre de solutions pour remédier à ce problème, se montrant sous plusieurs manières et formes. Depuis ces dernières décennies, les répulsifs ont pris de l’avance dans les découvertes scientifiques pour proposer tout un tas de dérivés afin de lutter contre ces insectes qui peuvent parfois provoquer des dégâts plus ou moins considérables. D’ailleurs, les risques dus aux piqûres de ces petites bêtes sont même susceptibles de nuire à la santé, pour ne citer que les différentes maladies transmises comme le paludisme, la dengue, le chikungunya ou le Zika. Il est toutefois à noter que les répulsifs n’ont pas le même rôle que les insecticides. En effet, ils sont préconisés pour éloigner les moustiques, mais pas dans le but de les tuer.

 

Comment fonctionnent les répulsifs ?

Malgré le fait qu’il existe un grans nombre de répulsifs qui sont proposés sur le marché, le meilleur moyen pour repousser les moustiques est d’opter pour un produit qui s’applique directement sur la peau. En effet, les moustiques ont tendance à se servir de leur odorat pour distinguer la peau humaine et par la même occasion, repérer la zone où ils vont piquer. Avec les répulsifs, leurs récepteurs olfactifs vont être perturbés et ils seront alors désorientés jusqu’à ce que les effets du produit se dissipent. Néanmoins, il est bon de savoir qu’il existe des répulsifs qui peuvent agir et durer plusieurs heures.

 

Quels produits utiliser ?

Sur le continent européen, pas moins de 4 substances sont autorisées par les autorités de santé, s’avérant d’ailleurs assez efficaces pour éloigner les moustiques, pour ne citer que l’IR3535, le DEET, l’icaridine et le citriodiol. Ces substituts, notamment en ce qui concerne l’IR3535, sont préconisés et indiqués pour repousser les moustiques chez les adultes, mais aussi chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes. Cependant, au niveau de la réglementation, il est utile de mentionner que les répulsifs confectionnés à partir d’huiles essentielles ne sont pas conseillés par les autorités de santé. Pourtant, ces derniers peuvent être d’une aide précieuse et assez faciles à fabriquer chez soi.

 

Les précautions à considérer pour les répulsifs

Afin de se conformer aux besoins et effets recherchés, il convient d’utiliser un répulsif adéquat à la situation et aussi à la personne à protéger, tout en essayant de respecter scrupuleusement les précautions d’emploi. En effet, il arrive qu’un bon nombre de produits s’avèrent être très efficaces pour éloigner les moustiques, alors qu’ils ne sont pas conseillés pour les enfants et les nourrissons à cause de certains de leurs composants. Par ailleurs, le choix du produit à acquérir dépend de la position géographique de la personne qui souhaite l’utiliser.

 

Certains répulsifs sont plus adaptés aux zones tropicales et d’autres sont plutôt recommandés pour les zones tempérées. Pour éviter de faire le mauvais choix, il est toujours préférable de demander l’avis d’un pharmacien ou du moins, de bien lire l’étiquette qui accompagne le produit avant son utilisation. Quoi qu’il en soit, quelques règles importantes sont à respecter. Tel est, par exemple, le cas de l’application des répulsifs qui ne doivent pas être appliqués sur les seins pour la femme enceinte. Il est également crucial de toujours se laver les mains avant chaque allaitement.

 

En outre, il est aussi important de stipuler que les répulsifs sont considérés comme étant des biocides qui doivent être manipulés avec beaucoup de précautions. En cas de doute quant à leur utilisation, il est toujours plus prudent de lire à l’avance les informations indiquées sur l’étiquette ainsi que les données essentielles concernant le produit acheté.

 

Quelques conseils pour bien choisir le répulsif

En spray, sticks, diffuseurs ou répulsif fait maison, le choix est vaste pour permettre de repousser les moustiques et les autres insectes qui dérangent dans le quotidien. Dans leur ensemble, ces produits sont généralement constitués de citronellal. Ce dernier est une sorte d’aldhéhyde monoterpénique qui est très présent dans l’huile essentielle de citronnelle, mais aussi parmi les principes actifs de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné et celle du géranium bourbon. Toutefois, avant d’aborder le sujet qui concerne les répulsifs à fabriquer soi-même, il convient de se focaliser d’abord sur les produits autorisés par la loi.

 

Focus sur les formes de répulsifs existants

Comme indiqué, les répulsifs peuvent se décliner sous plusieurs formes. Ceux qui sont proposés en sticks ou en sprays, par exemple, sont préconisés pour un usage cutané. Ils sont composés essentiellement de 90 % de support neutre, portant des substances actives qui sont également présentes dans les huiles essentielles, à savoir l’huile végétale de beurre de karité, de noix de coco, d’amande douce ou également de la cire d’abeille. Dans le contexte, il est donc possible d’en confectionner à la maison, à condition de bien respecter le dosage avant toute application.

 

En outre, il y a aussi les diffuseurs électriques qui ont été spécialement conçus avec des huiles essentielles sans alcool ni huile végétale. En effet, les diffuseurs ont ainsi été créés afin qu’ils puissent assainir l’air ambiant de manière efficace. À titre de rappel, il est impératif de bien respecter le temps de diffusion qui ne doit pas excéder les 15 minutes, toutes les deux heures, afin de réguler au mieux le débit des fines gouttelettes d’huiles essentielles qui les composent. Le mieux est d’opter pour les diffuseurs à ultrasons qui peuvent être laissés en marche et en continu.