Qu'est ce que l'aromathérapie ?

mardi 30 avril 2019
aromathérapie huile essentielle

L’aromathérapie est un concept de plus en plus en vogue. Pour ne pas rester en marge de la tendance, vous envisagez d’adopter la médecine douce qui vous épargnera des effets secondaires de certains médicaments issus de l’industrie chimique.

 

Avant de vous lancer, vous aimeriez mieux vous informer.

 

Comment les utiliser ? (PI1)  Quand en faire appel ? (PI2) Quelles sont les vertus ? (PI3)

 

Voici l’essentiel à connaître au sujet de l’aromathérapie.

 

Aromathérapie : définition

Si on analyse le mot « aromathérapie », son préfixe « aroma » signifie une diffusion d’odeurs agréables et son suffixe « thérapie » indique une approche thérapeutique. Le terme « aromathérapie » sert donc à désigner un mode de traitement de différentes pathologies en recourant à l’usage d’huiles essentielles extraites de plantes, d’agrumes, de la résine ou du bois.

 

L’histoire de l’aromathérapie

L’aromathérapie tient ses origines des temps antiques. Du temps des Pharaons, les Égyptiens maîtrisaient déjà l’art d’embaumer les momies avec des extraits de plantes. Depuis des millénaires, la médecine traditionnelle chinoise recourait à l’usage de plantes pour soigner une multitude de maladies.

 

aromatherapie

 

Au fil des siècles, l’utilisation des essences de végétaux s’est perfectionnée parallèlement à l’évolution de la chimie moderne. Le mot « aromathérapie » a été inventé en 1928 par René-Maurice Gattefossé, ingénieur chimiste lyonnais. En 1964, Jean Valnet (médecin français) a publié un livre intitulé « Aromathérapie, Traitement des maladies par les essences des plantes », un ouvrage détaillé sur l’emploi des huiles essentielles de différentes sortes (PI5) à des fins thérapeutiques.

 

La dénomination « huiles essentielles » d’essences aromatiques de plantes n’a été retenue qu’en 1972.

 

Ce qu’il faut savoir sur les huiles essentielles

Ces essences sont obtenues à partir d’une distillation en alambic de la plante entière ou seulement d’une partie, à la vapeur d’eau. Durant le processus, la vapeur d’eau traverse le tissu végétal en faisant éclater les cellules qui contiennent l’huile essentielle. Celle-ci se décante de la vapeur et les deux éléments sont séparés dans un condenseur.

 

Quand la plante traitée comporte une grande quantité d’huile, le cas des zestes et des écorces d’agrumes par exemple, il suffit d’un pressage à froid pour le comprimer. L’extraction des huiles essentielles s’effectue alors très simplement.

 

Il existe environ 4 000 espèces de végétaux dont on peut extraire des huiles essentielles utilisables en aromathérapie.

 

aromatherapie

 

La substance aromatique peut être obtenue en distillant :

Pour certaines espèces, l’huile essentielle est extraite :

  • des racines (angélique, vétiver…),
  • du bois (santal, cèdre, bois de rose…),
  • du rhizome (curcuma, gingembre…),
  • de la résine (myrrhe, encens…)
  • ou de l’écorce (cannelier).

Ces substances aromatiques ne contiennent aucun corps gras, contrairement aux huiles végétales. Elles ne laissent aucune trace sur du papier. Les huiles essentielles sont solubles dans l’alcool et l’huile, mais pas dans l’eau.

 

Leurs prix élevés s’expliquent par l’énorme quantité de plantes nécessaire pour les extraire. À titre d’exemple, pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de rose, il ne faut pas moins de 5 tonnes de pétales de fleurs.

 

Huiles essentielles : modes d’emploi

Les modes d’utilisation des huiles essentielles varient en fonction des maladies à traiter et de la nature des plantes dont elles sont issues.

 

huile essentielle voie orale

 

Elles peuvent être administrées par :

  • Voie orale
  • Voie cutanée (massage ou onction)
  • Voie respiration (diffusion, inhalation)
  • Voie rectale

Les bienfaits de l’aromathérapie

Le principal avantage de l’aromathérapie est qu’il s’agit d’un traitement naturel aux résultats remarquables. L’efficacité des huiles essentielles a été prouvée pour soigner les plaies et pour guérir les infections provoquées par les bactéries, les parasites, les virus et les champignons.

 

L’usage de ces essences de plantes permet aussi de soulager la toux, les troubles digestifs et respiratoires, tels que la bronchite, l’asthme et la sinusite. Ces extraits concentrés de végétaux sont également efficaces pour lutter contre la fatigue et les problèmes de sommeil, notamment l’insomnie.

 

bienfaits huiles essentielles

 

Les sportifs et les personnes sujettes au stress apprécient les huiles essentielles, car elles les aident à combattre les tensions nerveuses et musculaires, à décontracter les muscles et à récupérer rapidement après un effort physique intense.

 

Huiles essentielles : précautions d’usage

Ces extraits concentrés de végétaux sont composés de très puissantes molécules aromatiques. Elles doivent être utilisées avec précaution pour éviter certains désagréments.

 

Jusqu’ici, aucune étude scientifique effectuée dans le cadre d’un essai thérapeutique standardisé n’a prouvé l’efficacité des huiles essentielles. Il est donc conseillé de ne pas recourir à ces substances en remplacement des médicaments.

 

Les huiles essentielles étant des produits très concentrés, la prudence est de mise lors de leur utilisation. Afin de pallier aux risques d’intoxication en cas d’ingestion de trop fortes doses, il est préférable de demander l’avis d’un aromathérapeute avant d’adopter un traitement à base d’huile essentielle.

 

Généralement, les doses ne doivent pas dépasser 20 gouttes d’extrait concentré pour une cure.

 

Comme la prescription est établie en fonction des spécificités de chaque individu, seul un aromathérapeute est en mesure de fixer le dosage idéal pour combattre le trouble ou la pathologie. Certains patients peuvent, en effet, percevoir des réactions indésirables se traduisant en convulsions, vomissements ou démangeaisons. Il convient aussi de signaler que certains extraits sont photosensibilisants, notamment ceux issus d’agrumes.

 

 

 

L’utilisation d’huiles essentielles est également fortement déconseillée pour les femmes enceintes. En tout cas, les huiles essentielles ne doivent jamais être administrées pures. Elles doivent être diluées dans de l’huile végétale.

 

Ces composés sont très volatils. Veillez donc à bien fermer leur bouchon après chaque usage pour pouvoir les conserver pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Les flacons d’huiles essentielles doivent être gardés dans un endroit à l’abri de la chaleur et de l’humidité, hors de portée des enfants.

 

Huiles essentielles : où les trouver ?

En ce qui concerne l’achat des huiles essentielles (PI4), ces produits sont disponibles en pharmacie, parapharmacie, magasins bio, épiceries spécialisées et sur Internet.

 

Soyez cependant vigilant sur la qualité. Ne sélectionnez que les produits offrant une garantie sur leur traçabilité et leur conformité aux normes en vigueur.

 

Vous connaissez maintenant l’essentiel sur l’aromathérapie. Vous disposez de toutes les informations nécessaires sur les bienfaits, les modes d’emploi et les précautions d’usage des huiles essentielles pour les utiliser à bon escient.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.