» » » Tensiomètres

Tensiomètres (Autodiagnostique)

  • Tensiomètre médical : faire un choix minutieux

Si vous êtes hypertendu ou sujet à des maladies cardiovasculaires, vous aurez souvent besoin d’un tensiomètre.

 

Le tensiomètre est un outil qui sert à mesurer la pression artérielle. D'ailleurs, suite aux avancées technologiques, il vous est désormais possible de prendre votre tension artérielle à domicile. Plusieurs médecins préconisent même cette méthode aujourd'hui. Toutefois, il vous faudra choisir avec minutie votre appareil en fonction de votre besoin.

 

En ce sens, voici quelques modèles pour vous éclairer.

  • Le tensiomètre au doigt

Facile à utiliser, il vous suffit d’y insérer un doigt à l’intérieur et le résultat apparaîtra aussitôt. Très pratique également, il peut être relié au WiFi ou à votre Smartphone. Idéal pour aide mémo. Attention ! Le résultat n’est pas fiable à 100% donc peu recommandé par le corps médical.

  • Le tensiomètre huméral

C’est le modèle le plus prisé par les médecins. Il s'utilise comme suit : on le place tout d’abord sur l’avant-bras un peu au-dessus du coude. Puis, après quelques pressions sur l’artère on obtient aussitôt le résultat. Cet appareil permet d’avoir une meilleure précision.

 

Pour une utilisation fréquente ou sur le long terme, il n’est pas très approprié, car il nécessite plus de connaissance technique concernant les manipulations pour les personnes voulant effectuer leur prise de mesure elles-mêmes.

 

Il est plutôt recommandé pour des sujets ayant besoin de prise de mesure toutes les semaines.

  • Le tensiomètre radial

Le tensiomètre radial ou au poignet s’accroche aisément  avec un scratch tel un bracelet au poignet. Il est muni d’un écran montrant les résultats de la mesure. Beaucoup plus facile à manier étant de petite taille et portatif, ce type de tensiomètre est recommandé pour un usage quotidien et les voyages fréquents.

 

Néanmoins, il est nécessaire que la main auquel il est accroché soit bien positionnée pour qu’il donne de meilleurs résultats : le bras doit être courbé sur la poitrine pour que le capteur atteigne l’artère pénétrante, l’intérieur du poignet dirigé vers le cœur.

Tels sont les choix qui vous sont offerts. De plus, il est bon à savoir qu’il existe des tensiomètres capables de garder en mémoire vos mesures.

 

C’est très pratique surtout pour les personnes ayant des maladies cardiovasculaires. Il existe même que des modèles spécialement conçus pour ceux qui souffrent d’obésité. En tout cas, n’hésitez pas à vous renseigner si vous en faites partie.

Tensiomètres

Comprendre le fonctionnement d'un tensiomètre

Le tensiomètre est un appareil que l’on utilise pour mesurer la pression artérielle, plus connue sous le nom de « tension ». En somme, il s’agit de la force exercée par le sang sur la paroi des artères lorsqu’il circule dans le corps.

 

L’unité de mesure appliquée ici est le millimètre de mercure (mmHg) ou le centimètre de mercure (cmHg). Ainsi, dès lors que l’on a recours à un tensiomètre, il n’est pas rare que le résultat affiché soit présenté par deux valeurs ou chiffres bien distincts.

 

Tensiomètre : que signifient les deux chiffres ?

Tout d’abord, vous devez savoir que lorsque le médecin mesure votre tension, deux sortes de mesure sont réalisées, à savoir celle de la pression systolique et de la pression diastolique. Si la première correspond à la force maximale exercée par le sang sur les artères quand le cœur se vide, la deuxième quant à elle représente la force minimale quand le cœur s’élargit pour se remplir de sang. Le rôle du tensiomètre est donc de mesurer cette contre-pression du sang sur les artères.

 

Le procédé consiste alors à compresser puis relâcher l’artère. Ce sont les pulsations engendrées par ce procédé qui donneront un algorithme composé de deux chiffrés. Ce qui explique les deux valeurs données, apparaissant sur l’écran lors d’une prise de tension.

 

Un tensiomètre, selon le modèle choisi, est dans la majorité des cas, muni d’un brassard qui sera installé au niveau de l’avant-bras. Il s’agira ici de gonfler et dégonfler le brassard afin d’obtenir une pression et un relâchement en alternances sur l’artère.

 

Les brassards, devant être adaptés à la morphologie du patient, existent en différentes tailles et peuvent être commandés selon les besoins. En effet, il faut éviter que ce soit trop serré ou trop large, car le résultat obtenu en sera faussé.

 

Le principe reste le même, quel que soit le modèle de tensiomètre utilisé : au poignet ou au doigt. Toutefois, celui s’installant sur le doigt est beaucoup plus adapté aux prises de tension à domicile.