» » » Crise de nerfs

Crise de nerfs (Troubles du comportement)

Conseils santé

 

La crise de nerfs est un terme plus populaire que médical. Elle se traduit par des pleurs, des cris et des hurlements, un comportement violent et une respiration saccadée. Une crise de nerfs peut être un moyen de manifester une souffrance psychique et d'attirer l'attention sur soi. La crise de nerfs peut également être une réaction exceptionnelle face à un choc émotionnel intense, une situation traumatisante ou une frustration. Si les crises se répètent chez des personnes particulièrement fragiles sur le plan psychologique, il est recommandé de consulter un médecin. L'homéopathie décrit classiquement des personnalités ayant cette tendance. 


Le traitement homéopathique de la crise de nerf consiste à prendre 3 granules toutes les 5 minutes, de la souche homéopathique la plus approchante, en attendant l'accalmie : 

  • Moschus 15 CH : indiqué en cas de grand crise théatrale en public lors d'une contrariété, avec rire mal contrôlé, oppression respiration, sensation de boule à la gorge. 
  • Ignatia 15 CH : à utiliser suite à un choc émotionnel chez un sujet à personnalité introvertie, ruminant silencieusement, manipulant son entourage, avec une sensation de boule dans la gorge, une humeur très changeante lors des distractions. 
  • Asa Foetida 15 CH : préconisé en cas de nervosité, d'intolérance à la douleur, de malaises à la moindre cause, de sensation de boule à la gorge, de palpitations, de grincement des dents, de sensation d'oppression à la poitrine. 

Si les crises sont fréquentes, il est possible d'adopter un traitement de fond en prenant 10 granules 1 fois par semaine des traitements homéopathiques les plus évocateurs jusqu'a la disparition des crises : 

  • Actea racemosa 15 CH : à utiliser si la loquacité est permanente avec passage du coq à l'âne, douleur et crispation aux niveaux dorsal et cervical. 
  • Platina 15 CH : indiqué si la personnalité est hautaine, orgueilleuse, méprisant tout le monde sauf les personnes admirées, avec une tendance facile au mensonge. 
  • Pulsatilla 15 CH à utiliser en cas de sautes d'humeur, surtout lors de la puberté, la consolation améliorant la crise. 
  • Lachesis 15 CH : à utiliser si la crise de nerfs est sur fond de jalousie, surtout en période de ménopause. 


Il est possible d'associer au traitement homéopathique de la crise de nerf 50 gouttes dans un verre d'eau à prendre lors des crises de Tilia tomentosa 1DH et crataegus oxycantha 1 DH. 


Si vous êtes adeptes des médecines alternatives, il est possible de prendre en oligothérapie du manganèse 1 fois par jour avec du lithium. 


Le saviez vous ? Devant une crise de nerfs, voici quelques précautions à observer. Restez calme et n'élevez pas la voix. Eloignez l'entourage ou isolez la personne dans un endroit tranquille et si possible faiblement éclairé. Allongez-la et parlez-lui pour la rassurer. Rafraîchissez-la éventuellement en appliquant sur son front des compresses d'eau froide. ne jamais agir par la force (pas de gifle, de douche froide ni d'éclat de voix). Si la crise persiste après quelques minutes, appelez un médecin. 
 

Crise de nerfs

Un produit phare en homéopathie

Si vous faites le choix de l'homéopathie, un professionnel devra être consulté au préalable. En effet, il est possible que ce dernier vous prescrive diverses substances complémentaires, à des dosages différents, en définissant les moments précis auxquels il faut les prendre.

 

Types de soins multiples

Femmes ou hommes, personnes jeunes ou vieilles, l'homéopathie est prescriptible à tout le monde.

 

Granules, comprimés, mais aussi suppositoires ou dentifrices : la variété des formes de traitements homéopathiques disponibles sur le marché est impressionnante.



Similitude, dilution et autoguérison à la base des principes de l'homéopathie

Contrairement à ce que pensent certains, le corps humain dispose de ressources conséquentes. Pour se défendre contre les éléments anormaux et guérir, il est bien souvent amené à suivre son propre processus. L'homéopathie sert à le provoquer. La personne qui consulte a-t-elle des antécédents médicaux ? Comment son corps réagit-il ? Pour l'homéopathe, il est indispensable de répondre à ces questions avant de déterminer le traitement le plus approprié. Saviez-vous que les soins homéopathiques reposent sur le principe de la similitude ? Si elle est utilisée à faible dose, une substance produisant des réactions similaires à celles causées par la maladie peut guérir la personne souffrante. En homéopathie, l'éventail des substances dont on se sert est large, elles peuvent être d'origine végétale, animale ou autre. Les substances minérales figurent aussi parmi les nombreuses substances utilisées dans le cadre d'un traitement homéopathique. Ce sont les substances actives diluées qui font la force de l'homéopathie. Généralement, les médicaments bénéficiant d'une haute dilution apparaissent plus efficients que ceux qui ont un niveau de dilution moins important.

 

Quels problèmes peuvent être soignés par l'homéopathie ?

L'homéopathie est recommandée dans le traitement des maux communs comme les problèmes digestifs ou l'anxiété, entre autres. Vous souhaitez en finir pour de bon avec votre rhume des foins, ou avec votre herpès saisonnier ? Alors faites appel à un homéopathe, il pourra vous aider ! En outre, il existe des traitements homéopathiques pour diminuer les symptômes de la ménopause, aider les enfants qui souffrent d'hyperactivité ou pour guérir des problèmes dermatologiques. Enfin, l'homéopathie est utilisée pour soutenir des traitements traditionnels, lors de soins contre le cancer ou après une opération.

 

Les deux tendances de l'homéopathie

On fait la distinction entre les affections à évolution rapide et les affections récidivantes. L'homéopathe adaptera les doses de qu'il vous prescrira. Un traitement de quelques jours est suffisant pour guérir une maladie à évolution rapide. En cas de pathologie chronique ou récidivante, l'homéopathie va d'abord freiner la fréquence des attaques.

Avec une prescription pluraliste, le praticien utilise les propriétés de plusieurs substances actives. Un unique soin parmi des centaines de produits est à même de soigner des pathologies différentes chez un malade : voilà l'idée d'une branche homéopathique dite « uniciste ».

 

L'homéopathie, une médecine complémentaire qui date d'il y a plus de 200 ans

Bien qu'un grand nombre de médecins aient travaillé au développement de l'homéopathie, le premier pionnier de cette discipline est Samuel Hahnemann. Il officiait en Allemagne il y a 200 ans. Celle-ci a multiplié les preuves de son efficacité, tel que cela a été expliqué dans un grand nombre d'études médicales. Il y a à l'heure actuelle plus de 50% des Français qui se tournent vers cette médecine douce et 20% des médecins prescrivent régulièrement des traitements homéopathiques. Si se procurer des tubes homéopathiques est simple, nous conseillons toutefois de suivre les conseils d'un spécialiste.