Troubles digestifs

Siligaz Arkopharma - boîte de 30 capsules
Produit en stock
7.31 €
ErgyTol Nutergia - flacon de 30 gélules
Produit en stock
12.08 €
Desmodium Nat&Form - boîte de 20 ampoules
Produit en stock
10.05 €
Ergyzym Nutergia - boite de 40 gélules
Produit en stock
15.83 €
Smecta fraise - boite de 18 sachets
Produit en stock
4.26 €
Boldo Naturactive - boîte de 30 gélules
Victime de son succès
7.09 €
Smebiocta protect Adulte - boîte 8 sticks
Produit en stock
8.11 €
Tiorfast 100mg - boîte de 10 gélules
Victime de son succès
4.60 €
Activa Chrono Gastric - 15 gélules
Produit en stock
9.22 €
Page 1 sur 6>>>

L’ulcère gastro-duodénal

L’ulcère gastrique (estomac) ou ulcère gastro-duodénal (duodénum) est encore un des troubles digestifs qui mérite toute l’attention. Il est à l’origine de douleurs atroces étant donné que l’estomac entre tout de suite en contact avec l’acide retrouvé dans le tube digestif. Par ailleurs, les patients qui prennent des AINS (ibuprofène, aspirine…) sont également exposés à ce genre d’affection. À cela s’ajoutent d’autres causes comme le stress, l’alcoolisme ou encore le tabagisme. Parfois, une prédisposition héréditaire est à prendre en compte.

 

Ces ulcères sont souvent traduits par des brûlures qui se font ressentir dans la partie supérieure de l’abdomen. La douleur causée par un ulcère stomacal s’aggrave lorsque le patient mange ou lorsqu’il boit. Pour un ulcère duodénal, la douleur s’atténue lors des repas, mais elle augmente 3 h après avoir mangé, une fois que l’estomac est à nouveau vide.

 

Ce type d’ulcère peut se compliquer et provoquer une hémorragie au niveau du tube digestif. Ce qui se traduit par des vomissements de sang ou encore par la présence de sang dans les selles. La paroi du tube digestif peut se retrouver perforée. Ce qui engendre une péritonite.

 

Il convient de traiter ce type de trouble digestif dans les plus brefs délais. Étant donné que les affections causées par l’Helicobacter pylori sont les plus fréquentes, ces ulcères doivent se traiter à l’aide d’antibiotiques. Dans le cas contraire, il convient d’apporter des modifications à l’alimentation ou encore de cesser la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. De même, les antiacides ne doivent pas se prendre sans ordonnance.

La digestion se définit comme étant une fonction biologique consistant à transformer les aliments consommés pour en faire des nutriments. Ces derniers vont directement dans le sang en passant par la paroi intestinale. La digestion commence par la bouche au moment d’avaler les aliments et de les mélanger à la salive. Le processus se poursuit au niveau de l’estomac avec l’aide des sucs digestifs acides.

 

La dyspepsie

Il s’agit là d’un trouble digestif fonctionnel. Il est engendré par un fonctionnement inadéquat du système digestif. La majorité se manifeste par des nausées, une perte d’appétit ou encore un hoquet et des brûlures au niveau de l’estomac. Les ballonnements et gaz font également partie des symptômes. En souffrant de dyspepsie, une personne aura des difficultés au niveau de la digestion. Cela entraînera des ballonnements. Ainsi, elle aura l’impression de toujours avoir l’estomac plein.

 

Il est à noter que les troubles digestifs fonctionnels sont parfois causés par des repas copieux qui ne se digèrent pas aisément. Ils peuvent, en effet, être riches en épices, en graisses… Ils se composent parfois d’aliments acides. Lorsque les aliments ne sont pas bien mâchés ou que le sujet consomme des boissons gazeuses de manière abusive, il peut souffrir de problèmes de digestion. Ces derniers peuvent alors s’accompagner de stress ou d’anxiété.

 

L’aérophagie

L’aérophagie, pour sa part, se manifeste lorsque l’estomac se remplit d’une quantité d’air notable et que cela entraîne des maux intestinaux ou encore des gonflements et des éructations. Les femmes enceintes sont toujours enclines à souffrir de ce type de trouble. Cela peut encore se produire chez les personnes qui mâchent de la gomme ou chez celles qui avalent de l’air en mangeant.

 

Le syndrome du côlon irritable

La colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable est une maladie qui est causée par des facteurs similaires à ceux de la dyspepsie. Elle provoque des maux au niveau de l’intestin. À cela s’ajoutent des flatulences, des ballonnements et de la diarrhée. Lorsque les aliments sont digérés trop lentement ou rapidement, cela peut déclencher les symptômes. Cela se produit chez les personnes consommant des oignons, du radis, des légumes secs ou encore de la viande grasse.

 

Il faut comprendre que les troubles digestifs fonctionnels ne représentent pas de danger. Cependant, il convient de se faire ausculter par un professionnel en toute circonstance s’ils se manifestent soudainement et sans cause définie. Il en est de même si le patient éprouve des maux insoutenables au niveau de l’abdomen ou encore si les signes persistent sur une longue période. Le sujet peut ressentir ces symptômes après un voyage à l’étranger ou lorsqu’il prend un nouveau médicament. Il peut encore avoir des difficultés à avaler et est susceptible de perdre du poids de manière subite. Dans ces cas, la consultation est urgente.

Quid des facteurs de risque ?

 

Tout le monde peut souffrir de troubles digestifs, mais certaines personnes courent plus de risque que d’autres. Les femmes enceintes font parties de ces personnes à risque. Certes, l’utérus est susceptible de toucher l’estomac et l’intestin pendant la grossesse. Des changements hormonaux peuvent surgir et provoquer la constipation ou encore des brûlures d’estomac. De même, les personnes pratiquant une activité nécessitant de l’endurance peuvent aussi être sujettes à ces soucis. Elles peuvent se déshydrater ou encore présenter des troubles vasculaires.

 

Ces troubles peuvent encore toucher les personnes anxieuses ou celles qui souffrent de dépression. Il y va de même pour les personnes qui sont atteintes de pathologies chroniques telles que le diabète de type 2 ou encore la migraine et l’hypothyroïdie.

 

Comprendre le GERD ou reflux gastro-œsophagien pathologique

L’estomac et la bouche sont reliés par le biais de l’œsophage. Le reflux gastro-œsophagien, qui est aussi un trouble digestif, a tendance à se manifester une fois que les sucs gastriques qui sont produits par l’estomac remontent au niveau de l’œsophage étant donné la paroi qui ne présente pas de résistance à l’acidité. Ce reflux engendre l’inflammation de l’œsophage et occasionne des sensations d’irritation et de brûlure. S’il n’est pas traité, cela pourrait léser l’œsophage.

 

Le reflux gastro-œsophagien est causé par le dysfonctionnement du sphincter œsophagien. Dans le cadre d’une digestion normale, le sphincter s’ouvre afin de laisser passer des aliments. Il se referme par la suite pour que ces aliments ne remontent pas au niveau de l’estomac. Dans le cas où cette fermeture n’a pas lieu, le contenu de l’estomac risque de remonter dans l’œsophage et c’est ce qui cause le reflux en question.

Par ailleurs, ce reflux peut également être causé par une hernie hiatale. Ce qui a lieu quand une partie de l’estomac remonte vers le thorax via l’orifice hiatal.

 

Découvrez les autres gammes pour la digestion

Recourir aux médicaments pour améliorer sa digestion
Traiter la digestion difficile
Soigner les troubles digestifs
Tous les traitements pour les problèmes de digestion
Lutter contre la mauvaise digestion
Soigner les crampes intestinales
Soulager les gaz dans le ventre
Bicarbonate de soude : un remède efficace pour la digestion
L'aloe vera à boire pour les problèmes de digestion
Tous les traitements pour les problèmes de digestion