Traitement verrue : tous les traitements pour soigner les verrues

Traitement des verrues 2 en 1 Excilor
Produit en stock
17.66 €
Filmogel crevasses mains Urgo - tube de 3,25 ml
Victime de son succès
12.59 €

Une verrue est une excroissance non douloureuse qui se développe le plus souvent sur les mains ou les pieds. Statistiquement, la verrue touche jusqu’à un dixième de la population mondiale. Mais elle prédomine chez les enfants pour une cause non connue. La verrue touche presque le tiers des enfants âgés entre 5 et 15 ans. Mais c’est quoi une verrue et comment la soigner ? Tour d’horizon sur cette pathologie plutôt bénigne, mais disgracieuse.

 

Qu’est-ce qu’une verrue ?

Une verrue est une excroissance indolore qui se développe souvent au niveau des pieds et des mains. Elle est liée à l’affection due au virus appelé « human papillomavirus » ou HPV. Ce virus existe sous différents types.

 

  • Causes de la verrue

Sous l’affection d’un tel virus, la peau produit plus de kératine que la normale. La kératine étant une substance naturelle qui agit pour le bon développement des cheveux et des ongles. En surproduction, la kératine entraine une excroissance au niveau de l’épiderme. De la sorte, il s’en suit une forme granuleuse toute rigide à un certain endroit des membres supérieurs ou inférieurs. Si la verrue ne présente pas de risque de développer plus tard un cancer de la peau, elle est toutefois disgracieuse, notamment si elle surgit sur un endroit bien visible.

 

La verrue s’attrape également par le biais d’un simple contact avec une personne infectée. C’est pour cela que la verrue touche principalement les enfants. Entre 5 et 15 ans, le contact est plutôt fréquent entre eux.

 

Outre le contact direct, le HPV se propage aussi par l’intermédiaire des douches collectives, des salles de sports, des vestiaires ou les piscines.

 

  • Les différents types de verrues

Il existe bon nombre de types de verrues dont les verrues vulgaires ou communes, les verrues plantaires, les verrues planes et les condylomes.

 

Les verrues vulgaires ont une forme arrondie et possèdent une texture rugueuse. Elles se forment souvent sur les mains, les doigts et le dos. Elles sont particulièrement douloureuses.

 

Les verrues plantaires sont celles qui se forment au niveau des pieds. Elles sont de 2 sortes, dont la myrmécie ou verrue unique et les verrues mosaïques.

 

Enfin, il y a les verrues planes qui sont celles qui se forment au niveau du visage et le dos des mains. Les verrues planes prennent en général la couleur plus proche de la peau, mais avec un teint plus foncé.

 

Comment traiter une verrue ?

Il existe plusieurs manières de traiter la verrue. Les traitements locaux sont plus répandus et donc facilitent le soin de la verrue. Certains optent pourtant pour le traitement physique qui requiert les compétences du dermatologue. Enfin, il y a des manières plus naturelles de traiter la verrue. Il s’agit de l’homéopathie et des remèdes de grand-mère bien sûr.

 

  • Les traitements locaux de la verrue

Les traitements locaux d’une verrue sont plus simples et la plupart des dispositifs sont en vente libre en pharmacie et parapharmacie. Il s’agit notamment des virucides. Leur application ne nécessite pas de compétence particulière, il faut seulement demander l’avis préalable du pharmacien. En principe, les virucides peuvent être appliqués sur toutes les parties du corps, à l’exception du visage et des organes génitaux. Les virucides ont pour but de corroder la verrue jusqu’à sa complète disparition.

 

Outre les virucides, il y a aussi les pansements occlusifs. Ayant une propriété similaire au pansement liquide, le pansement occlusif a pour but d’étouffer la peau lésée par la verrue. Ce qui va ensuite éradiquer la verrue. Le pansement occlusif ne doit pas non plus être appliqué sur le visage ou près des ongles.

 

Par ailleurs, on retrouve également des dispositifs médicaux destinés à combattre la verrue à l’aide de la cryothérapie. C’est un traitement à froid qui consiste à appliquer de l’azote liquide sur la peau atteinte de verrue. L’azote liquide va geler la verrue. Son application se fait à l’aide d’un coton-tige ou par le biais d’un spray sur la peau lésée.

 

Cette méthode peut prendre plus ou moins du temps suivant le degré d’infection de la peau. Si elle est appliquée dès les premiers symptômes, une seule application peut suffire. Au contraire, si la verrue a déjà persisté, il faut une durée plus longue, c’est-à-dire plusieurs séances d’application avant d’apercevoir un résultat. Dans ce cas, il faut veiller à ce que la verrue soit complètement éradiquée.

 

  • Des rendez-vous chez le dermatologue

Outre les traitements locaux, la verrue peut, dans certains cas, induire à l’intervention du dermatologue. Il s’agit notamment du curetage chirurgical ou du laser à gaz carbonique.

 

Qu’est-ce que le curetage chirurgical ?

Le curetage chirurgical est un processus visant à arracher la verrue. Elle est surtout la méthode efficace lorsque la verrue prend plus de volume. Il en est de même lorsque la verrue est d’une forme pédiculée. Le curetage implique une intervention chirurgicale et laisse donc une trace indélébile, une cicatrice. La cicatrice laissée par l’ablation de la verrue peut aussi être douloureuse.

 

  • Le laser à gaz carbonique

Le laser à gaz carbonique consiste à opter pour le rayon laser pour détruire la verrue. Contrairement à la cryothérapie, la méthode de laser à gaz carbonique permet de brûler la verrue et donc de l’exterminer jusqu’à sa racine. Et comme la méthode chirurgicale, le laser à gaz carbonique laisse également une cicatrise souvent désagréable au niveau de la peau lésée. La cicatrice n’est pourtant pas systématique.

 

Côté pécuniaire, cette méthode est plus coûteuse. Elle est alors utilisée pour traiter la verrue plantaire.

 

  • Traiter la verrue de manière naturelle

Plusieurs façons existent pour traiter la verrue naturellement. Il s’agit de l’utilisation de plantes médicinales comme le saule blanc, le bouleau ou la chélidoine. Ces remèdes de grand-mère ont déjà fait leurs preuves dans le traitement de la verrue. Le recours à l’huile essentielle compte également parmi les méthodes naturelles pour combattre les verrues. On peut opter pour l’huile essentielle de Ravintsara, du TeaTree ou du Niaouli. 

 

L’homéopathie est toujours bonne pour soigner la verrue. Elle présente, dans cet angle, le Thuya occidentalis 15 CH ou le Dulcarama 7 CH.

 

Découvrez également les autres gammes pour traiter les verrues 

Le recours à l'homéopathie pour soigner les verrues
Tous les traitements pour se débarasser des verrues
La verrue vulgaire : tous les soins pour y remédier
Traiter la verrue plantaire

La verrue plane : comment la soigner?