Comment traiter les hémorroides quand on est enceinte ?

vendredi 20 juillet 2018
soulager hemorroides grossesse

La grossesse n’est pas une maladie, mais reste une période des plus délicates qui demande beaucoup d'attention. En effet, les femmes enceintes sont exposées à toutes sortes de pathologies souvent bénignes, mais extrêmement inconfortables. Les troubles veineux en font partie. Si on parle plus parfois des varices, les hémorroïdes constituent encore un sujet tabou. Pourtant, bien des femmes en période de grossesse sont à risque et souffrent même de cette maladie.

 

Les hémorroïdes durant la grossesse

Démangeaisons, sensations de brûlure et douleurs, voilà ce que doivent endurer certaines femmes enceintes à cause des hémorroïdes dont elles sont souvent les victimes. Il existe de nombreux facteurs favorisant la dilatation et le gonflement de veines du rectum et de l’anus lors de la grossesse. Tout d’abord, la fluctuation de progestérones entraîne fréquemment la constipation.

 

Et cette dernière est l’une des causes les plus courantes des hémorroïdes. De plus, le tissu hémorroïdaire lui-même est très sensible aux modifications hormonales. Cela est aggravé par l’augmentation du volume sanguin circulant au fil des semaines.

 

D’une manière générale, c’est vers le 6e mois de grossesse que les crises hémorroïdaires s’accentuent. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’utérus atteint une taille tellement importante qu’il comprime les veines de l’abdomen. Et cela a un impact sur les vaisseaux recto-anaux.

 

femme enceinte et hemorroides

 

Le poids du bébé peut gêner la circulation sanguine et c’est ainsi que l’apparition des troubles veineux est considérablement favorisée.

 

D’après une étude, près d’un tiers des futures mamans rencontrent ce souci au moins une fois au cours d’une grossesse. La fréquence varie selon l’individu, mais cette maladie reste très répandue durant cette période. Ne vous inquiétez pas, cela n’a aucun impact sur la santé et le bien-être du fœtus.

 

Les désagréments peuvent juste vous empêcher de bien profiter de votre grossesse. En plus des irritations et des douleurs, des saignements peuvent être occasionnés par les crises hémorroïdaires.

 

Comment traiter les hémorroïdes durant la grossesse ?

Les contre-indications médicales sont nombreuses pour une femme enceinte. Si la pathologie elle-même est inoffensive pour le bébé, certains traitements peuvent leur être nuisibles. Par conséquent, il faut éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens même si ce sont les médicaments les plus efficaces pour calmer les crises.

 

Mais cela ne veut pas dire que les hémorroïdes représentent une fatalité lorsque vous êtes enceinte. Les phlébotropes sont tout aussi performants pour pallier à cette pathologie et ils n’ont aucun effet sur le fœtus.

 

Il faut juste noter qu’une consultation médicale est indispensable. Aucun médicament ne peut être pris lors de la grossesse sans l’approbation du médecin. Une crème ou une pommade à appliquer localement peut être prescrite pour soulager les symptômes.

 

Ces traitements locaux agissent de deux manières. Premièrement, ce sont des antalgiques qui permettent d’atténuer les douleurs. Et deuxièmement, ce sont des anti-inflammatoires qui peuvent réduire la sensation de brûlure due aux crises hémorroïdaires.

 

creme contre les hemorroides

 

Par ailleurs, l’utilisation des veinotoniques (Daflon 1000, par exemple,) très efficaces pour soigner les hémorroïdes, est autorisée aux femmes enceintes. Ce sont également des anti-inflammatoires, mais en plus, ils ont pour rôle de tonifier la circulation veineuse.

 

Ils sont généralement conseillés à partir du 2e trimestre. Encore une fois, les avis médicaux sont obligatoires avant de suivre n’importe quel traitement pour éviter les risques inutiles.

 

Les traitements naturels pour calmer les hémorroïdes

Les solutions de cette catégorie consistent plutôt à modifier un peu vos habitudes de vie. Lorsqu’une crise hémorroïdaire survient, il faut exclure les ingrédients qui favorisent l’irritation des muqueuses de votre alimentation : piment, thé, café, moutarde et épices forts. Misez plutôt sur les aliments à forte teneur en fibres végétales et buvez beaucoup d’eau.

 

En allant aux toilettes, évitez à tout prix de trop forcer à pousser. D’ailleurs, il ne faut pas non plus y rester trop longtemps, car être assise sur la cuvette implique une contraction des muscles anaux et cela ne fait qu’aggraver la situation.

 

Pour vous essuyer, opter pour des lingettes pour nouveau-né au lieu de l’habituel papier toilette souvent tout sec. Gardez une hygiène anale impeccable tout en évitant le savon et l’eau chaude. Faites un bain de siège froid à raison de 3 ou 4 fois par jour.

 

Comment prévenir les hémorroïdes durant la grossesse ?

Lorsque les hormones et la taille grandissante de l’utérus sont impliquées, on pourrait penser que le développement de cette pathologie est inéluctable pendant cette période.

 

Pourtant, il est tout à fait possible de limiter les risques. La première chose à faire est de prévenir la constipation. Aussi, consommez beaucoup de fruits et légumes au quotidien pour ne jamais manquer de fibres.

 

prevention des hémorroides

 

Cela améliore la digestion et facilite l’évacuation des selles. Il faut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et faire des exercices adaptés tels que la marche ou la natation.

 

En savoir plus sur les hémorroides : 

Chirurgie des hémorroides : Quelles sont les solutions efficaces ?

Hémorroides et maladies hémorroidaires : que faut-il connaitre ?

Qu'est-ce qu'une thrombose hémorroidaire ?

Que faut-il faire en cas de crise hémorroidaire ?

Quels sont les symptômes des hémorroides externes ?

Quelles sont les différentes entre les hémorroides externes et internes ?

Quels sont les traitements des hémorroides ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.