Shampoing pellicule

Quelques gestes utiles à adopter pour éviter l’apparition des pellicules

Certes, l’utilisation des shampoings antipelliculaires adaptés est un bon moyen pour éradiquer ce genre de souci dérangeant au quotidien. Toutefois, il est toujours nécessaire d’associer ce traitement avec quelques règles simples qui peuvent tout à fait être bénéfiques pour les cheveux.

 

Pour ne pas risquer d’irriter le cuir chevelu, par exemple, il est conseillé de ne pas rincer les cheveux avec de l’eau chaude. Une eau légèrement tiède sera avantageuse pour permettre au shampoing d’agir plus efficacement et de dissoudre les graisses tout en évacuant les impuretés. De même, les sèche-cheveux ne sont pas conseillés, surtout lorsqu’ils sont utilisés à haute température.

 

Il convient également d’éviter autant que possible de toucher les cheveux, de gratter la tête ou d’utiliser un peigne pour évacuer les pellicules. Cette dernière est surtout à bannir dans les habitudes, étant donné que c’est en quelque sorte un geste qui peut augmenter la sensation de démangeaison. Le passage fréquent de peigne sur les cheveux peut avoir pour conséquence une irritation, un risque de division cellulaire et une augmentation du nombre de pellicules. Ceux qui présentent un cuir chevelu fragile doivent limiter au maximum le port de chapeau ou de casquette. Le frottement d’un couvre-chef est susceptible d’irriter le cuir chevelu, mais peut aussi agir comme une sorte d’étuve qui va devenir un terrain de prolifération de microbes.

Par ailleurs, il est également recommandé de ne pas utiliser les produits coiffants de manière abusive. À la place, laissez le cuir chevelu respirer et nettoyez-le bien de préférence à la fin de la journée. Cela permet aux cheveux de se reposer durant la nuit. Dans tous les cas, le fait de bien choisir le shampoing antipelliculaire le plus adapté reste le meilleur moyen d’en finir avec ce problème qui peut vraiment devenir un blocage dans la vie de tous les jours. D’ailleurs, le choix est vaste en ce qui concerne les shampoings, disponibles dans les boutiques de cosmétiques ou même sur les étalages des grandes enseignes.

Mis à part leur côté qui n’est pas du tout esthétique, les pellicules ne sont pas pour autant considérées comme étant une fatalité. Ce genre de désagrément peut, en effet, être éliminé, à condition de bien choisir les produits adéquats comme les shampoings antipelliculaires.

 

Qu’est-ce qu’une pellicule ?

D’un point de vue scientifique, les pellicules sont généralement dues à un déséquilibre du cuir chevelu qui est formé par un écosystème recelant une multitude de micro-organismes. Ce déséquilibre est souvent provoqué par une évolution inopinée de l’environnement comme le froid, l’humidité ou encore la chaleur, mais peut aussi provenir d’un abus de consommation de tabac, d’un stress accru, d’une fatigue intense ou également d’un déséquilibre alimentaire.

 

Ce trouble est susceptible d’entraîner une accentuation de la division des cellules superficielles du cuir chevelu. Ces cellules ne disposent pas d’assez de temps pour perdre suffisamment d’eau et engendrent alors un entassement que l’on appelle pellicule. Cette dernière est également considérée comme des squames, de minuscules lamelles d’épiderme qui se détachent de la peau. Ces squames qui infectent la peau peuvent avoir différentes tailles ou de quantité plus importante.

 

Quels sont les différents types de pellicules ?

Avant de déterminer le type de shampoing antipelliculaire à utiliser, il convient assurément d’identifier au préalable le type de pellicule ainsi que son origine. Les pellicules sèches, par exemple, sont des sortes de squames blanches, plates et qui se détachent facilement du cuir chevelu. Les pellicules sèches sont généralement en relation avec une mauvaise hydratation du cuir chevelu qui démange. Ce type de pellicule est assez distincte et est visible à l’œil nu.

 

Il y a aussi les pellicules grasses, se démarquant par leur couleur jaunâtre et assez charnue. Elles sont constituées d’une couche collante au niveau du cuir chevelu et sur les cheveux. La manifestation de pellicules grasses est souvent liée à une éventuelle séborrhée, c’est-à-dire une production excessive de sébum. Ce dernier vient alors se coller aux pellicules qui se rassemblent jusqu’à former un amas de détritus.

 

Est-il possible de combattre les pellicules ?

L’élimination des pellicules se fait le plus souvent avec l’utilisation d’un shampoing antipelliculaire efficace. Néanmoins, il est aussi utile de recourir à quelques gestes au quotidien lors des soins capillaires quotidiens pour retrouver un cuir chevelu sain.

 

Comment choisir le bon shampoing antipelliculaire ?

Dans le contexte, il est surtout question de miser sur un shampoing apaisant qui permet d’éliminer les éventuelles démangeaisons qui sont en rapport avec les pellicules sèches ou grasses. Il convient également de choisir un shampoing qui n’agresse pas les cheveux et le cuir chevelu. Ce sont les molécules connues comme agents antipelliculaires tels que le pyrithione de zinc, l’acide salicylique, le sulfure de sélénium, le kétoconazole ou le goudron de houille qui forment les ingrédients principaux d’un shampoing antipelliculaire. Toutefois, la présence de ces molécules n’est pas vraiment obligatoire.

 

Le shampoing antipelliculaire à acquérir dépend surtout du type de pellicule rencontré. Un shampoing antipelliculaire hydratant, par exemple, sera parfait pour les pellicules sèches. En effet, ce genre de produit permet d’hydrater le cuir chevelu en évitant sa déshydratation, tout en respectant le film hydrolipidique qui est présent sur sa surface. Pour les pellicules grasses, il est recommandé de se tourner vers un shampoing antipelliculaire qui possède un important pourcentage en actifs astringents et assainissant. À noter qu’il n’est pas nécessaire de recourir à un shampoing antipelliculaire tous les jours. Une application à raison de 3 fois par semaine est largement suffisante pour éradiquer les pellicules.

 

Mécanisme d’action des shampoings antipelliculaires

Les shampoings antipelliculaires peuvent intervenir sur plusieurs niveaux, dépendant généralement de l’origine des pellicules. Ce genre de shampoing mène habituellement à une action purifiante qui permet d’empêcher la saturation du cuir chevelu par les pellicules. Il agit également en évitant l’accumulation de ces pellicules pour que les racines puissent respirer normalement. Cela permet alors d’empêcher que le problème s’empire et créer un cercle vicieux qui peut devenir difficile à traiter. Sans mentionner que les shampoings antipelliculaires contiennent des agents nourrissants et réparateurs qui contribuent à la protection du cuir chevelu vis-à-vis des innombrables agressions de toutes sortes.