Puce de chat : tous les traitement contre les puces

Seresto collier chats Bayer - 2 colliers
Produit en stock
58.87 €
Biocanina Prurispray - spray 80ml
Produit en stock
8.39 €
Frontline chats - 4 pipettes de 0,5 ml
Produit en stock
13.70 €
Frontline Chats - 6 pipettes de 0,5 ml
Victime de son succès
18.17 €
Seresto collier chats Bayer - 1 collier
Produit en stock
30.44 €

Tout comme les autres animaux de compagnie à quatre pattes, les chats sont souvent des cibles parfaites pour les puces. En effet, ce petit félin a tendance à passer la majeure partie de son temps à l’extérieur et adore ensuite se prélasser dans des lieux aisés où ces parasites prolifèrent. Même pour les chats qui préfèrent le confort de l’intérieur, ils ne sont pas pour autant à l’abri de ces bestioles nuisibles. Heureusement, il existe aujourd’hui toute une panoplie de traitements préventifs et curatifs efficaces qui permettent d’éradiquer ce problème, tant au niveau du foyer que sur l’animal en question.

 

C’est quoi vraiment une puce de chat ?

Connue aussi sous son nom scientifique Ctenocephalides felis, la puce du chat est un genre d’espèce d’insectes piqueurs holométaboles siphonaptères qui appartiennent à la famille des Pulicidae. La puce du chat est réputée pour être l’ectoparasite qui est le plus répandu chez le chat et le chien, surtout ceux qui vivent dans une zone tempérée à subtropicale.

 

Comment les puces se propagent-elles ?

Chez le chat en particulier, les puces sont des insectes minuscules dépourvus d’ailes qui se faufilent à l’intérieur des poils d’un chat pour y vivre. Elles se nourrissent du sang de cet animal et pondent leurs œufs à travers sa fourrure. À noter qu’une puce peut engendrer jusqu’à 2000 œufs sur un chat au cours de sa vie. Le cycle de vie d’une puce depuis l’œuf jusqu’à son âge adulte peut se dérouler sur quelques jours. Malgré le fait qu’elles ne peuvent pas vivre sur des cheveux humains, les puces du chat peuvent tout autant piquer les hommes, en particulier au niveau des chevilles et des jambes.

 

Pourquoi le chat domestique a des puces ?

Qu’il ait accès à l’extérieur ou non, le chat n’est pas du tout à l’abri de ces insectes invasifs. Comme mentionnées, les puces sont classées dans la catégorie des ectoparasites qui se nourrissent du sang des animaux qu’elles envahissent. Elles peuvent aussi s’attaquer aux êtres humains et peuvent tout à fait être à l’origine de piqûres et démangeaisons parfois graves. Une fois alimentées, les puces femelles sont capables de pondre des œufs sur son hôte. Ceux-ci vont alors se répandre rapidement à travers les environs comme les sols, les parquets, la literie ou aussi les vêtements.

 

Quand les œufs éclosent, les larves peuvent coloniser les coins sombres et humides d’une demeure. Ils vont se proliférer en s’alimentant avec des débris organiques, à l’image de ce que font les acariens. Ces larves peuvent survivre plus d’une centaine de jours avant de s’installer sur un nouvel animal ou aussi rester sur le même chat.

 

Même sans ailes, les puces ont la capacité de sauter très loin et ainsi se déplacer d’un hôte à un autre sans engager trop d’effort. De ce fait, si elles ne sont pas traitées à temps, les puces peuvent vraiment devenir un problème crucial.

 

Comment savoir que le chat est infecté par des puces ?

D’une vue globale, il est assez difficile de savoir qu’un chat est assujetti à la présence de puces, notamment quand il n’est pas confronté à des manifestations de symptômes afférents. Certes, l’animal peut parfois se gratter plus que d’habitude, mais cela peut souvent passer inaperçu. Sans oublier que le chat fait partie des animaux qui se toilettent régulièrement. Ils sont aptes à attraper des puces qui se trouvent dans leur pelage et parfois les avaler. Quoi qu’il en soit, la seule manière de savoir que son chat a des puces repose surtout sur la vérification de son pelage à l’aide d’un peigne assez fin. En passant ce matériel, il est alors facile de déceler la présence de puces ou de larves qui vont se coincer entre les dents du peigne. Par ailleurs, les crottes de puces qui sont de la taille d’un embout d’épingle et sont teintées en noir sont aussi une preuve que le chat en est infesté. Ces crottes sont souvent visibles au niveau de la tête, du cou, de la croupe et aussi entre les cuisses du chat.

 

Comment prévenir une éventuelle infestation de puces ?

Malgré le fait qu’il n’est pas facile de repérer les puces sur les chats, les démangeaisons et le grattage sont généralement les signes que le chat en est victime. Pour prévenir l’infestation de puces, il convient tout d’abord de se débarrasser de la literie de l’animal ou de la laver à très haute température. Un grand nettoyage à l’aide d’un aspirateur est également nécessaire en insistant surtout les endroits où le chat adore se prélasser, incluant les tapis, les plaids, les tissus d’ameublement ou même le sol de la cuisine. Sur l’animal, privilégier les traitements topiques qui peuvent être disponibles sous forme de pipettes ou de colliers antipuces. Ces substituts ont le pouvoir d’agir rapidement et de ne pas déranger le quotidien de l’animal.

 

Quelles sont les méthodes naturelles pour éliminer les puces du chat ?

Il existe un bon nombre de produits naturels qui peuvent vraiment être efficaces pour éliminer les puces du chat. L’huile essentielle de lavande, par exemple, est à utiliser en spray une fois dilué dans de l’eau en rajout avec du vinaigre. Pour en bénéficier, il convient de compter jusqu’à 10 gouttes de cette spécialité dans un litre d’eau. À défaut, il est aussi possible de recourir au bicarbonate de soude, de la terre de diatomée et du sel. Le mélange est à éparpiller au sol, notamment entre les lattes du parquet. Ce produit peut agir plusieurs jours et ne doit pas être enlevé qu’à un certain moment pour être vraiment efficace.

 

Pour un nettoyage parfait de la maison, le passage à l’aspirateur est le seul moyen le plus efficace pour éliminer les œufs et les larves. En effet, l’usage d’un balai est susceptible de les éparpiller dans tous les recoins de la maison. En ce qui concerne les tapis et la literie, il est recommandé de considérer un nettoyeur à vapeur. Chez l’animal, le bicarbonate et la terre de diatomée peuvent être appliqués sur son pelage, à la manière d’un shampoing sec. Au cours de l’application, il faut veiller à ce que le produit n’affecte pas les yeux de l’animal. De préférence, celui qui va l’appliquer doit aussi porter un masque, car le bicarbonate et la terre de diatomée peuvent éventuellement provoquer des effets indésirables chez l’humain.