Probleme de sommeil : produits pour les troubles du sommeil

Euphytose nuit LP 1.9mg - boîte de 15 comprimés
Victime de son succès
11.80 € 10.03 €
-15%
Noctaphyt Herbesan - boîte de 45 gélules
Produit en stock
8.90 €
Sommeil Alvityl - boîte de 30 comprimés
Produit en stock
9.08 €
Spray sommeil Nat&Form - spray de 20ml
Victime de son succès
10.25 €
Spray Sommeil bio Santarome - spray de 20ml
Produit en stock
16.14 €
Neurodoron Weleda - boîte de 80 comprimés
Produit en stock
12.08 €
ZzzQuil Sommeil - boîte de 30 gommes
Produit en stock
10.86 €
ZzzQuil Sommeil - boîte de 60 gommes
Produit en stock
16.75 €
Noctesia Pileje - boîte de 90 comprimés
Produit en stock
23.65 €
Mag'Nuit Boiron - boîte de 30 gélules
Produit en stock
7.20 €
Normalite sommeil Codifra - boite de 30 capsules
Victime de son succès
12.46 €
Nerediem nervosité - boite de 50 comprimés
Victime de son succès
6.60 €
Passiflorine sans sucre - flacon de 125 ml
Produit en stock
5.68 €
Sommeil Nat & Form - 60 gommes
Produit en stock
6.93 €
Pediakid Nervosité - flacon de 250 ml
Victime de son succès
11.90 €
Page 1 sur 3>>>

On distingue plusieurs types de problèmes de sommeil : la parasomnie, la dyssomnie, les troubles du sommeil liés aux maladies, etc.      

Peut-être revêtir avec un caractère temporaire ou chronique. Il est dit temporaire si le problème de sommeil ne dure pas plus de 3 semaines. Au-delà de cette durée, le trouble est devenu chronique. L’insomnie peut avoir de nombreuses causes dont le stress et les différents problèmes d’ordre psychologiques. Si les symptômes divergent selon le type de trouble, les traitements doivent aussi être adaptés à chaque cas. Avant de donner les traitements appropriés, il importe de détailler les différents troubles du sommeil.

 

Qu’est-ce qu’un problème de sommeil ?

Un problème de sommeil, communément appelé insomnie, est une diminution à la fois de la qualité et de la quantité de sommeil. S’il peut atteindre tout le monde, le trouble de sommeil parfois chronique touche environ 20 % de la population. Le problème est dit primaire lorsqu’il est lié au stress ou à des troubles d’angoisse ou du sommeil. Une insomnie est dite secondaire lorsqu’elle est la conséquence d’une pathologie ou d’un traitement.

En effet, un adulte doit jouir d’environ 7 à 8 heures de sommeil par nuit. C’est ce qu’on appelle sommeil réparateur ou récupérateur. Ce qui n’exclut pas les « petits dormeurs » qui n’ont besoin que de 5 à 6 heures de sommeil par nuit ; contrairement à d’autres qui peuvent avoir besoin de plus de 10 heures de sommeil réparateur.

Les problèmes de sommeil se distinguent aussi suivant deux types, dont la parasomnie et la dyssomnie. Les manifestations diffèrent selon le genre de trouble. Une parasomnie est associée à des réveils nocturnes sans pour autant causer une altération de la perception tout au long de la journée suivante. Elle englobe le somnambulisme, les terreurs nocturnes, le bruxisme et l’incontinence urinaire nocturne.

Quant à la dyssomnie, elle se définit comme une incapacité à dormir pendant la nuit. L’insomnie d’altitude est un problème de sommeil qui peut être lié à l’alcoolisme, au tabagisme, ou à un certain nombre de traitements. Elle se distingue par une insomnie en début de sommeil, un réveil précoce ou une difficulté à maintenir le sommeil.

 

Les problèmes de sommeil, quelles en sont les origines ?

Il se peut qu’on ait du mal à s’endormir passagèrement ou sur un long terme. Les causes en sont multiples : psychologiques, environnementales ou pathologiques. Un certain nombre de traitements médicamenteux provoquent parfois des troubles du sommeil.

 

  • Les origines psychologiques

On dit qu’un trouble du sommeil est d’origine psychologique lorsqu’elle est liée au stress ou à l’angoisse. Le stress est un facteur déterminant de l’insomnie. Le système nerveux refuse de se reposer tellement les problèmes causant le stress et l’angoisse pèsent sur le mental.

 

En revanche, il y a des situations positives qui occasionnent aussi une insomnie. Lors des dernières semaines qui précèdent le jour du mariage par exemple, la mariée, aussi bien que le marié ont hâte que le jour J arrive. Les troubles du sommeil vont donc caractériser ces derniers jours. Mais dans ce cas, le problème disparaît une fois après que l’évènement attendu ait lieu.

 

  • Origines environnementales

Les causes environnementales sont plutôt les tapages nocturnes que font les voisins ou lorsqu’il y a un enfant en bas âge qui pleure toutes les nuits au sein de la famille. Mais d’autres causes comme l’alcoolisme et le tabagisme peuvent aussi perturber le sommeil. Ces substances ont un impact négatif sur le système nerveux en diminuant la qualité et la quantité du sommeil.

L’insomnie de l’altitude est liée à un manque d’oxygène que subit l’organisme.

 

  • Origines pathologiques

Les troubles du sommeil peuvent également provenir d’une maladie mentale dont la dépression nerveuse, la psychose maniaco-dépressive, ou une maladie neurologique comme l’algie vasculaire de la face ou la maladie de Parkinson.

 

Comment se manifestent les problèmes de sommeil ?

En général, le problème de sommeil se manifeste par une difficulté à s’endormir ou par un réveil précoce. Mais le trouble peut aussi se manifester par des réveils et des terreurs nocturnes. Ces derniers peuvent emmener le sujet à crier et avoir une forte sudation surtout chez les enfants. Un essoufflement et même une accélération du rythme cardiaque caractérisent également un tel trouble.

Lorsque le trouble du sommeil a une origine psychologique, il se manifeste par des cauchemars et des bruxismes nocturnes.

Chez les sujets âgés entre 5 à 10 ans, l’énurésie nocturne caractérise un trouble du sommeil. Elle disparaît peu à peu jusqu’à sa disparition complète à l’âge de la puberté. Elle peut toutefois persister en cas d’infection urinaire. Dans ce cas, il faut soigner la maladie.

 

Comment pallier ce problème ?

Pour éviter un problème de sommeil, il faut d’abord soigner son rituel du coucher, c’est-à-dire dormir à des heures régulières et avoir un sommeil constant afin de retrouver petit à petit le rythme normal. Lorsque le corps est las des activités physiques, il faut d’abord prendre une bonne douche chaude avant d’aller se coucher le soir. Il est toutefois conseillé de terminer la douche en se rinçant avec de l’eau fraîche afin de diminuer la température corporelle.

Pour les fumeurs, le fait de réduire, ou d’éviter de fumer avant le coucher peut diminuer progressivement le problème de sommeil. Il en est de même pour tous ceux qui boivent de l’alcool ou du café. Ce sont des stimulants qui favorisent l’insomnie.

 

Passer des heures devant l’écran peut aussi dérégler l’horloge biologique et entraîner une insomnie.

À part ces recommandations, il est également possible de recourir à une médication pour prendre en charge l’insomnie. Cette démarche doit cependant résulter d’une consultation médicale afin d’éviter tout risque de dépendance et d’effets indésirables.

 

Si l’homéopathie peut offrir une panoplie de remèdes naturels pour lutter contre le problème de sommeil, les remèdes de grand-mère n’en restent pas moins. On peut toujours prendre de la citronnelle le soir avant d’aller se coucher. Cette plante est reconnue pour sa vertu endormante.

D’autres spécialistes peuvent aussi prescrire une thérapie cognitive.

 

Bon à savoir : une bonne nuit signifie quoi ?

Avoir une bonne nuit signifie qu’on a dormi pendant 6 à 9 heures d’affilée après seulement 20 à 30 minutes de délai d’endormissement.

Une bonne nuit signifie également que la totalité des éveils nocturnes ne dépasse pas 20 minutes.

 

Découvrez les autres gammes stress & sommeil

Médicament pour dormir

Médicament anti stress

Insomnies pendant la grossesse : tous les traitements

Médicament contre le stress et l'anxiété

Les somnifères puissant

Cachet pour dormir mieux

Comment bien dormir ?

Problème de sommeil

Plante pour dormir