Presse

mardi 09 juillet 2013

Communiqué de presse du 9 décembre 2013 (téléchargeable) : Pharmashopi.com, la vente de médicaments en ligne décolle

 

Le montant des ventes en ligne dans le domaine de l'e-santé en France a augmenté de 22% sur l'année 2011. Il concerne 31 millions d'acheteurs à la fin du 1er trimestre 2012 et 23% d'entre eux ont acheté des produits de beauté et/ou de santé la même année . 
 
Toutefois, il est avéré que les médicaments contrefaits en vente sur internet restent un problème loin d’être négligeable. Les Français restent donc frileux pour acheter leurs médicaments en ligne, d’autant plus qu’une grande partie de la profession, syndicats et Conseil de l’Ordre des pharmaciens se montrent plutôt réticents au développement des pharmacies en ligne, ce que dénonce Pharmashopi.com.
 
Dans ce contexte où il est difficile d’y voir clair, il n’est pas étonnant que les pharmaciens qui souhaitent se lancer dans l’aventure internet restent rares. 
 
Malgré cette fronde négative contre les pharmacies en ligne, Pharmashopi.com annonce, contre toute attente, un développement de ses ventes qui ne cesse de croitre de 10 à 20% tous les mois. (...)
 
 

On parle de nous sur PC-Inpact.com - Pharmashopi.com lance un recours au Conseil d'État et rejoint le CODEMI (Comité de Développement des Médicaments sur Internet)

Prix similaires, référencement payant interdit : les e-pharmacies se rebiffent, article rédigé par Marc Rees. 

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.