Piqûre de moustique : traitement contre les piqûres

Baume du tigre blanc - pot de 21ml
Produit en stock
8.90 €
BabyApaisyl crème - tube de 30 ml
Produit en stock
6.50 €
Quotane 0,5% crème démangeaisons - tube de 30g
Victime de son succès
5.88 €
Cortapaisyl 0,5% crème - tube de 15g
Victime de son succès
4.26 €
Onctose crème - tube de 48 g
Victime de son succès
5.90 €

Qui n’a pas encore été gêné à la suite d’une piqûre de moustiques ? Presque tous les jours, surtout pendant les saisons chaudes, les moustiques envahissent nos maisons. Les risques de se faire piquer sont alors élevés. Afin de vous aider à mieux faire face à ce genre de désagrément, suivez les instructions de ce guide.

 

Les traitements contre une piqûre de moustique

Avant d’envisager de calmer les démangeaisons engendrées par la piqûre de moustiques, vous devez d’abord penser à la désinfection de la zone concernée. Pour ce faire, il faut prévoir de l’eau, du savon et de l’alcool, ou d’autres solutions antiseptiques vendues en pharmacie. Cela protège la partie infectée contre les lésions et l’infection du dessous de la peau par les bactéries des ongles. Il est strictement interdit d’appliquer un traitement sans d’abord procéder à la désinfection. C’est une étape cruciale.

 

Soulager une piqûre de moustique : comment faire ?

Après une piqûre de moustique, la sensation de démangeaison commence à se ressentir et s’intensifie progressivement jusqu’à devenir insupportable. Un bouton apparaît ensuite. Pour éviter les lésions cutanées et les éventuels risques d’irritation qui peuvent conduire à une infection, vous ne devez en aucun cas vous gratter la peau. Il est donc conseillé de soulager la piqûre de moustique. Les possibilités sont nombreuses. Parmi elles figure l’utilisation d’une compresse froide ou glacée. Le froid est réputé pour soulager les démangeaisons. Par contre, ses effets se dissipent au bout de quelques minutes. Vous pouvez aussi vous servir d’une compresse imbibée d’eau chaude ou d’un sachet de thé bien chaud. Les inflammations et les douleurs disparaissent sous l’effet de la chaleur. L’usage des huiles essentielles ayant des vertus apaisantes est aussi efficace pour évacuer les gênes causées par la piqûre de moustique. La liste comprend des huiles essentielles à base de camomille, de menthe poivrée, de girofle, de lavande aspic, etc. L’application est simple. Il suffit de mettre un peu d’huile sur un coton ou un mouchoir et de le frotter par la suite sur le bouton provoqué par la piqûre de moustique et les zones aux alentours. Sinon, certains gels ont aussi des vertus qui apaisent les piqûres de moustique. C’est le cas du gel fabriqué avec du menthol. Toutefois, pour vous assurer que votre peau supporte la substance, vous êtes invité à tester tout d’abord une petite quantité sur une petite partie de la peau de votre bras. Il en est de même pour le gel d’aloe vera qui est particulièrement connu pour ses vertus anti-inflammatoire et antiseptique. Sinon, vous pouvez aussi recourir au vinaigre de cidre, qui contient de l’acide acétique en grande quantité. Pour ce faire, plongez votre compresse dans du vinaigre de cidre avec un peu d’eau. C’est un remède efficace et naturel. Les plantes comme le pissenlit, la menthe, le persil sont aussi apaisantes.

 

Comment se protéger des moustiques ? 

Il existe de nombreuses possibilités pour ne pas se faire piquer par les moustiques. Le meilleur moyen de se protéger des moustiques est de les éviter. Ne fréquentez donc pas les endroits où les moustiques pondent leurs œufs tels que les lieux humides où il y a de l’eau qui stagne. La chaleur et l’humidité leur sont très favorables.


Pendant l’été, l’utilisation d’une solution répulsive est fortement recommandée. Une application le soir avant de se coucher est conseillée, tout en veillant à ce que la fenêtre soit ouverte. Le marché propose plusieurs types de produits qui repoussent les moustiques. Il vous appartient de choisir celui qui reste efficace le plus longtemps possible. À cet effet, il existe de nombreux produits naturels qui ne sont pas toxiques tels que les huiles essentielles fabriquées à base d’eucalyptus citronné, de géranium ou de feuilles de mélisse bien fraîches.


Évitez de porter des vêtements sombres, car ils attirent les moustiques. Préférez les habits de couleur claire. Il est aussi important de noter que la piqûre de moustique se ressent à travers les habits moulants.
La mise en place de tamis sur les fenêtres des maisons et l’installation des moustiquaires autour des lits demeurent les solutions les plus efficaces pour empêcher les moustiques de piquer.

 

Qui sont les plus sensibles aux piqûres de moustiques ?

Certains individus attirent beaucoup plus de moustiques que d’autres. Chacun est donc différent des autres. Les scientifiques ont effectué des recherches pour mieux comprendre ce phénomène. À l’issue de leurs enquêtes, ils ont pu conclure que le dioxyde de carbone ou CO2 émis à travers la peau est l’un des principaux facteurs qui attirent les moustiques. En effet, ces insectes sont en mesure de détecter ce gaz même en étant à 10 mètres de distance. C’est la raison pour laquelle les personnes qui dégagent le plus de CO2 sont les plus vulnérables. C’est le cas des femmes enceintes.
Les scientifiques ont également pu constater que les odeurs corporelles sont des sources d’attraction des moustiques. Ces bestioles aiment les odeurs émanant des urines et de la transpiration, surtout chez une personne qui vient de consommer de la bière. Cela est dû au fait que ces substances contiennent de l’ammoniaque, de l’acide lactique et de l’acide butyrique.

 

Quand est-ce qu’une piqûre de moustique devient inquiétante ?

En général, une piqûre de moustique ne présente aucun danger. Elles causent des démangeaisons et des rougeurs, qui s’accompagnent souvent d’une petite douleur. Ces gênes disparaissent après quelques jours. Il n’y a donc rien à craindre. Par contre, si d’autres signes apparaissent suite à la piqûre de moustique, celle-ci est grave. C’est le cas de l’apparition d’un œdème douloureux. Cela peut traduire une réaction allergique. Dans ce genre de cas, une consultation médicale est vivement souhaitée. Souvent, le médecin prescrit un traitement à base de corticoïdes et d’antihistaminiques.

Très rarement, dans certaines circonstances, la piqûre de moustique peut entraîner un choc anaphylactique. Il se manifeste par le gonflement du visage avec un risque accru d’étouffement. Il s’agit là de la seule complication possible de la piqûre de moustique. Étant grave, le choc anaphylactique requiert un transfert immédiat aux urgences.