10 conseils pour éviter les infections urinaires récidivantes !

mercredi 18 juillet 2018
infection urinaire traitement naturel

Les infections urinaires sont très fréquentes chez les femmes. Et si certaines d’entre elles n’en souffrent qu’une ou deux fois dans toute une vie, d’autres rechutent à plusieurs reprises. Pour prévenir la cystite et ses récidives, voici 10 astuces très simples à suivre au quotidien. Au début, vous pouvez vous forcer un peu pour adopter ces bons gestes, mais ils peuvent devenir des habitudes au fil du temps.

 

1. Buvez beaucoup d’eau

1,5 litre d’eau ou plus par jour peut écarter les risques de plusieurs maladies, y compris la cystite. En buvant une grande quantité d’eau, vous produisez plus d’urines et les bactéries responsables seront vite évacuées. Mais pour cela, il faut s’assurer de vider totalement la vessie à chaque miction.

 

boire de l'eau pour éviter les infections urinaires

 

À noter que les risques d’infection urinaire augmentent l’été, car le corps a tendance à évacuer l’eau avec la transpiration. Il faut donc boire encore plus durant cette période.

 

2. Urinez dès que vous en avez envie

Évitez de vous retenir, au moment où l’envie d’uriner survient, allez vite aux toilettes. Encore une fois, il faut vider complètement la vessie sans laisser le moindre résidu qui risque de favoriser le développement des agents pathogènes.

 

3. Urinez après chaque relation sexuelle

Dans 80 % des cas, les récidives de cystite se manifestent après les coïts. Pour les prévenir, il faut juste prendre l’habitude d’uriner après un rapport sexuel pour chasser les bactéries que le pénis aurait pu ramener de votre anus vers votre méat urinaire.

 

bacterie responsable de la cystite a repetition

 

4. Évitez les vêtements trop serrés

Le port de sous-vêtements et de pantalons qui serrent trop l’entrejambe favorise la prolifération de différentes bactéries au niveau de la zone intime. Certaines de ces bactéries peuvent s’introduire dans l’appareil urinaire et causer une infection. Optez également pour le coton pour ne pas retenir la transpiration.

 

5. Épousez les bons gestes d’hygiène

Après la miction ou les selles, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière. Les bactéries responsables de la cystite sont toujours abritées par l’anus. Il faut donc éviter qu’elles puissent envahir la région vaginale.

 

6. Prévenez la constipation

L’accumulation des selles dans le rectum favorise la multiplication des microbes. Pour lutter contre la constipation, privilégiez une alimentation riche en fibres et faites du sport de manière régulière.

 

femme avec une infection urinaire

 

7. Misez sur une bonne hygiène intime

1 ou 2 toilettes vaginales par jour suffisent amplement et utilisez juste de l’eau claire. Le contact trop fréquent et les savons peuvent rompre l’équilibre vaginal, permettant ainsi la prolifération des bactéries dans les zones génitale et urinaire.

 

8. Adoptez une bonne hygiène durant les règles

Changez régulièrement les tampons ou les serviettes pour que les germes ne puissent pas s’introduire dans l’appareil urinaire. De plus, garder trop longtemps un produit de protection hygiénique favorise l’apparition des syndromes du choc toxique. il existe également des tampons contenant des probiotiques pour reconstituer la flore vaginale !

 

recidive de cystite

 

9. Eviter l’automédication

Les informations en tout genre sur la cystite, on en trouve partout sur Internet, mais seul un diagnostic médical peut permettre d’identifier les bactéries en cause. C’est la seule manière de savoir quel est le bon antibiotique à prendre. D’ailleurs, il faut respecter les doses et la durée du traitement pour éviter les récidives.

 

Si vous sentez une gène, vous pouvez malgrès tout prendre des compléments alimentaires, généralement à base de cranberry : 

- Gyndelta cranberry

- Cys control Flash

- Cystirégul Flash

 

Ces traitements sont généralement à prendre sur une courte période (5 jours). 

 

10. Traitement en couple

La cystite elle-même n’est pas une infection sexuellement transmissible. Si les crises post-coïtales sont fréquentes, c’est juste que le pénis, les doigts ou langue du partenaire pourrait être à l'origine du fait que les bactéries de l’anus envahissent le vagin.

 

Par contre, l’infection urinaire peut cacher une maladie gynécologique si elle est associée à des pertes vaginales anormales et des démangeaisons. Dans ce cas, il s’agit peut-être d’une MST.

 

En savoir plus sur les infections urinaires à répétition : 

Comment traiter les cystites récidivantes ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.