» » » » » Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé - boite de 12 comprimes
Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé - boite de 12 comprimes
Zoom

Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé - boite de 12 comprimes

2.14 €

Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé Il est indiqué, chez l'adulte et l'enfant à partir de 30 kg (environ 11­12 ans), dans le traitement de courte durée de la fièvre et/ou des douleurs


Quantité 
+
-
En stock Produit en stock

  

Informations mises à jour le 05/12/2016 à 15:59:25
Description
Livraison / Paiement

Attention, Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé est un médicament. Vous devez impérativement consulter la notice d'utilisation afin de prendre connaissance des précautions d'emploi et des contre-indications.

 

Consulter la notice d'utilisation de Ibupradoll 400 mg comprimé pelliculé

 

Indications

 

Ce médicament contient un anti­inflammatoire non stéroïdien (AINS) : l'ibuprofène.

 

Il est indiqué, chez l'adulte et l'enfant à partir de 30 kg (environ 11­12 ans), dans le traitement de courte durée de la fièvre et/ou des douleurs telles que maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires, courbatures et règles douloureuses.

 

Il est indiqué chez l’adulte, après au moins un avis médical, dans le traitement de la crise de migraine légère ou modérée, avec ou sans aura. 

 

Posologie

 

Affections douloureuses et/ou fébriles

RESERVE A L'ADULTE ET L'ENFANT A PARTIR DE 30 kg (environ 11­12 ans).

La posologie usuelle est de 1 comprimé (400 mg) par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures. Dans tous les cas, ne pas dépasser 3 comprimés par jour (soit 1200 mg par jour).

 

Le comprimé dosé à 400 mg est réservé à des douleurs ou à une fièvre plus intenses ou non soulagées par un comprimé dosé à 200 mg d'ibuprofène.

 

Les prises régulières permettent d'éviter les pics de fièvre ou de douleur. Elles doivent être espacées d'au moins 6 heures.

Le sujet âgé présentant un risque accru d'effets indésirables, utilisez la dose la plus faible possible pendant la durée la plus courte nécessaire au soulagement des symptômes.

 

Ne pas dépasser les doses recommandées ni la durée de traitement (3 jours en cas de fièvre, 5 jours en cas de douleur).

La posologie maximale est de 3 comprimés par jour (1200 mg).

 

En cas de crise de migraine

RESERVE A L'ADULTE
1 comprimé à 400 mg le plus tôt possible dès le début de la crise.

 

Si un patient n'est pas soulagé après la première dose, une seconde dose ne doit pas être prise au cours de la même crise. Toutefois la crise peut être traitée avec un autre traitement qui ne soit pas un anti­inflammatoire non stéroïdien ni de l'aspirine.

Si la douleur réapparaît une deuxième dose peut être prise à condition de respecter un intervalle de 8 heures entre les 2 prises.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. 

  • Mode et voie d'administration

Voie orale.
Avaler le comprimé sans le croquer, avec un grand verre d'eau. Les comprimés sont à prendre de préférence au cours d'un repas. 

  • Durée du traitement

La durée d'utilisation est limitée à : 

- 3 jours en cas de fièvre ;
- 3 jours en cas de migraine ;
- 5 jours en cas de douleurs. 

 

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, si elles s'aggravent ou en cas de survenue d'un nouveau trouble, en informer votre médecin.

 

En cas de crise de migraine la durée de traitement ne devra pas dépasser 3 jours.

Si les symptômes persistent s'aggravent ou si de nouveaux symptômes apparaissent, demandez l'avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

 

Si vous avez l'impression que l'effet d’IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé, est trop fort ou trop faible: consultez votre médecin ou votre pharmacien. 

 

Précautions d'emploi 

  • Mises en garde spéciales

Si vous êtes une femme, IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé peut altérer votre fertilité. Son utilisation n'est pas recommandée chez les femmes qui souhaitent concevoir un enfant. Chez les femmes qui présentent des difficultés pour procréer ou chez lesquelles des examens sur la fonction de reproduction sont en cours, veuillez en parler à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé.

 

Les sujets âgés présentent un risque plus élevé d'effets indésirables, en particulier pour les hémorragies gastro­ intestinales, ulcères et perforations. Les fonctions rénales, hépatiques et cardiaques doivent être étroitement surveillées. La posologie doit être la plus faible possible pendant la durée la plus courte nécessaire au soulagement des symptômes.

 

AVANT D'UTILISER CE MEDICAMENT, CONSULTEZ VOTRE MEDECIN EN CAS :

- d'antécédent d'asthme associé à une rhinite chronique, une sinusite chronique ou des polypes dans le nez. L'administration de cette spécialité peut entraîner une crise d'asthme, notamment chez certains sujets allergiques à l'acide acétylsalicylique (aspirine) ou à un anti­inflammatoire non stéroïdien (voir rubrique "Ne prenez jamais IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé dans les cas suivants"),

- de troubles de la coagulation, de prise d'un traitement anticoagulant. Ce médicament peut entraîner des manifestations gastro­intestinales graves,

- d'antécédents digestifs (hernie hiatale, hémorragie digestive, ulcère de l'estomac ou du duodénum anciens), · de maladie du cœur, du foie ou du rein,
- de varicelle. Ce médicament est déconseillé en raison d'exceptionnelles infections graves de la peau,

- de traitement concomitant avec d'autres médicaments qui augmentent le risque d'ulcère gastroduodénal ou hémorragie, par exemple des corticoïdes oraux, des antidépresseurs (ceux de type ISRS, c'est­à­dire Inhibiteurs Sélectifs de la Recapture de la Sérotonine), des médicaments prévenant la formation de caillots sanguins tels que l'aspirine ou les anticoagulants tels que la warfarine. Si vous êtes dans un de ces cas, consultez votre médecin avant de prendre IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé ,

- de traitement concomitant avec du méthotrexate à des doses supérieures à 20 mg par semaine ou avec du pémétrexed.

 

AU COURS DU TRAITEMENT, EN CAS:

- de troubles de la vue, PREVENEZ VOTRE MEDECIN,

- d'hémorragie gastro­intestinale (rejet de sang par la bouche ou dans les selles, coloration des selles en noir), ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONTACTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE,

- d'apparitions de signes cutanés ou muqueux qui ressemblent à une brûlure (rougeur avec bulles ou cloques, ulcérations), ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONTACTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE,

- de signes évocateurs d'allergie à ce médicament, notamment une crise d'asthme ou brusque gonflement du visage et du cou, ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONTACTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN OU UN SERVICE MEDICAL D'URGENCE. 

 

Ce médicament contient un anti­inflammatoire non stéroïdien: l'ibuprofène.

 

Vous ne devez pas prendre en même temps que ce médicament d'autres médicaments contenant des anti­ inflammatoires non stéroïdiens (y compris les inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase 2) et/ou de l'acide acétylsalicylique (aspirine). Lisez attentivement les notices des autres médicaments que vous prenez afin de vous assurer de l'absence d'anti­inflammatoires non stéroïdiens et/ou de l'acide acétylsalicylique (aspirine). 

  • Précautions d'emploi

Adressez­vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre IBUPRADOLL.

A forte dose, supérieure à 1200 mg/jour, ce médicament possède des propriétés anti­inflammatoires et peut provoquer des inconvénients parfois graves qui sont ceux observés avec les médicaments anti­inflammatoires non­ stéroïdiens.

Les médicaments tels qu’IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé pourraient augmenter le risque de crise cardiaque ("infarctus du myocarde") ou d'accident vasculaire cérébral. Le risque est d'autant plus important que les doses utilisées sont élevées et la durée de traitement prolongée.

 

Ne pas dépasser les doses recommandées ni la durée de traitement.

 

Si vous avez des problèmes cardiaques, si vous avez eu un accident vasculaire cérébral ou si vous pensez avoir des facteurs de risque pour ce type de pathologie (par exemple en cas de pression artérielle élevée, de diabète, de taux de cholestérol élevé ou si vous fumez), veuillez en parler avec votre médecin ou à votre pharmacien.

Le diagnostic et le suivi de la crise de migraine chez l’enfant nécessitent un avis médical. 

 

Grossesse et allaitement

  • Grossesse

Au cours du premier trimestre de grossesse (12 semaines d'aménorrhée soit 12 semaines après le 1er jour de vos dernières règles), votre médecin peut être amené, si nécessaire, à vous prescrire ce médicament.

 

De 2,5 à 5 mois de grossesse révolus (12 à 24 semaines d'aménorrhée), ce médicament ne sera utilisé que sur les conseils de votre médecin et en prise brève. L'utilisation prolongée de ce médicament est fortement déconseillée.

 

Au­delà de 5 mois de grossesse révolus (au­delà de 24 semaines d'aménorrhée), vous ne devez EN AUCUN CAS prendre ce médicament, car ses effets sur votre enfant peuvent avoir des conséquences graves notamment sur un plan cardio­pulmonaire et rénal, et cela même avec une seule prise.

 

Si vous avez pris ce médicament alors que vous étiez enceinte de plus de cinq mois révolus, veuillez en parler à votre gynécologue obstétricien afin qu'une surveillance adaptée vous soit proposée. 

  • Allaitement

Ce médicament passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il convient d'éviter de l'utiliser pendant l'allaitement. 

 

Contre-indications

 

Ne prenez jamais IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé dans les cas suivants :

  • au­delà de 5 mois de grossesse révolus (24 semaines d'aménorrhée) ;
  • antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise de ce médicament ou d'un médicament apparenté,
  • notamment autres AINS, acide acétylsalicylique (aspirine) ;
  • antécédent d'allergie aux autres constituants du comprimé ;
  • antécédents de saignements gastro­intestinaux ou d'ulcères liés à des traitements antérieurs par AINS ;
  • ulcère ou saignement de l'estomac ou de l'intestin en évolution ou récidivant ;
  • hémorragie gastro­intestinale, hémorragie cérébrale ou autre hémorragie en cours ;
  • maladie grave du foie ;
  • maladie grave des reins ;
  • maladie grave du cœur ;
  • lupus érythémateux disséminé. 

Effets indésirables

 

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

 

Les médicaments tels qu’IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé pourraient augmenter le risque de crise cardiaque (infarctus du myocarde) ou d'accident vasculaire cérébral.

 

Peuvent survenir des réactions allergiques:

  • cutanées: éruption sur la peau, démangeaisons, œdème, aggravation d'urticaire chronique ;
  • respiratoires, de type crise d'asthme ;
  • générales: brusque gonflement du visage et du cou (œdème de Quincke).

Dans certains cas rares, il est possible que survienne une hémorragie gastro­intestinale (voir rubrique "Prendre des précautions particulières avec IBUPRADOLL 400 mg, comprimé pelliculé"). Celle­ci est d'autant plus fréquente que la posologie utilisée est élevée.

 

Il peut exceptionnellement être observé des maux de tête accompagnés de nausées, de vomissements et de raideur de la nuque.

 

Très exceptionnellement peuvent survenir des manifestations bulleuses de la peau ou des muqueuses (sensation de brûlure accompagnée de rougeur avec bulles, cloques, ulcérations).

 

Exceptionnellement, des infections graves de la peau ont été observées en cas de varicelle. 

 

Composition

  • Substances actives

Ibuprofène : 400 mg

Pour un comprimé pelliculé. 

  • Excipients

Amidon de maïs, amidon prégélatinisé, carboxyméthylamidon sodique (type C), acide stéarique, talc, silice colloïdale

anhydre.


Pelliculage : hypromellose, macrogol 6000, talc, dioxyde de titane (E171), siméticone émulsion SE 4. 

 

Conditionnement

 

Ce médicament se présente sous forme de comprimé pelliculé blanc à jaune pâle portant l’inscription « 400 » sur une face.

Boîte de 12.

 

Si vos symptomes persistent, consultez votre médecin.

Retour en haut
Description
Notes et avis
Livraison / Paiement

Livraison et payement

Retour en haut