» » Impuissance

Impuissance (Homéo)

Conseils santé

 

L'impuissance, appelée de nos jours "dysfonctionnement érectile", peut se définir comme l'incapacité transitoire ou permanente d'obtenir et de maintenir d'une érection jusqu'à la fin d'une activité sexuelle. Les causes sont multiples : elle peuvent être psychologiques mais aussi vasculaires avec un trouble de l'irrigation. L'impuissance peut aussi toucher les sujets épuisés nerveusement et physiquement. 


Le traitement homéopathique de l'impuissance consiste à prendre 5 granules le soir au coucher d'une souche homéopathique, en alternance avec une autre souche pendant 3 mois. S'il n'y a pas d'amélioration notable, sélectionner deux autres souches homéopathiques et appliquer la même posologie. Concernant un dysfonctionnement de l'érection lié à l'émotivité : 

  • Ignatia 7 CH : peut être associé à Gelsemium 15 CH) : traitement homéopathique contre l'impuissance due au trac malgré une libido présente, avec érection en allant à la selle. 
  • Conium maculatum 9 CH : traitement prescrit aux sujets qui présentent une impuissance après une période d'abstinence, une éjaculation précoce et/ou beaucoup de fantasmes sexuels. 
  • Staphysagria 15 CH : indiqué chez les sujets qui manifestent frustration et vexation, une obsession sexuelle, de l'agressivité, une humeur maussade après éjaculation, une tendance à la masturbation (traitement efficace chez les jeunes adultes). 
  • Argentum nitricum 9 CH : conseillé aux sujets ayant une faible libido, pour les hommes pressés et anxieux, lors de la chute de l'érection au début et/ou pour les hommes qui ont une tendance à la spasmophilie. 

Pour les dysfonctionnement lié à un problème vasculaire sous-jacent : 

  • Moschus 7 CH : indiqué en cas d'impuissance des sujets diabétiques, lorsque l'érection s'accompagne de douleurs brûlantes urétrales avec un désir d'uriner. Les signes pouvant être retrouvés sont les nausées et les vomissements, ainsi que des chatouillements insupportables de la zone génitale. 
  • Plumbum 5 CH : indiqué en cas d'impuissance et de perte de libido chez un homme se sclérosant sur le plan vasculaire (et qui avait dans le passé des érections fréquentes et une grande libido). Les signes pouvant être retrouvés sont la sensation de constriction au niveau des testicules, une faible quantité de sperme dans l'éjaculation. 
  • Lachesis 9 CH : traitement homéopathique prescrit aux hommes qui manifestent une forte libido avec impuissance, alternant avec des érections sans libido et/ou une éjaculation longue loquaces et jaloux et ayant souvent trop chaud. 
  • Camphora 5 CH : indiqué en cas de spasmophilie, chez les sujets présentant une chute brutale de la tension artérielle associée aux troubles de l'érection. 


Pour les problèmes d'érection liés à l'âge : 

  • Lycopodium 7 CH : indiqué pour les sujets brillants et autoritaires mais qui n'ont pas confiance en eux. Ce sont parfois des hommes prématurément vieillis, ayant une faible ou une absence totale d'érection, alternant avec des phases d'excitation immodérée. Ce traitement homéopathique est utile chez des sujets âgés et chez les jeunes grand tabagiques. Les signes pouvant être retrouvés sont des douleurs au niveau du gland. 
  • Selenium 5 CH : indiqué pour les sujets d'âge mûr qui ont des idées lascives, des rêves érotiques avec éjaculation, un endolorissement de la région lombaire et/ou des démangeaisons du scrotum. 
  • Caustium 9 CH : à utiliser en cas de désir avec érection faible et peu de plaisir.
  • Cobaltum 7 CH : à utiliser en cas d'impuissance, d'éjaculation sans érection et/ou de lombalgie. 

Il est possible d'associer au traitement homéopathique de l'impuissance 50 gouttes de Sequoia Gigantea, Rosmarinus officinale et Syringa vulgaris 1DH. 


Si vous êtes adeptes des médecines alternatives, vous pouvez prendre en oligothérapie zinc-cuivre les jours impaires et zinc-nickel-cobalt les jours pairs. 


Le saviez vous ? les pannes sexuelles d'origine psychologique sont réversibles. Cependant, le risque est de tomber dans le cercle vicieux de la peur de l'échec, qui ne viendra qu'aggraver le problème. le mécanisme de l'érection est en effet involontaire. Pour avoir une bonne érection, il ne faut pas avoir peur d'en avoir une mauvaise, il faut savoir oublier son sexe et se laisser aller à l'érotisme.
 

Impuissance

Un traitement homéopathique aux avantages reconnus !

Il vaut mieux consulter un médecin ou un praticien spécialiste. Votre ordonnance contiendra toutes les précisions relatives aux produits et aux moments où il vous faudra ingérer votre traitement.

 

Des traitements courts ou longs

Si vous avez une maladie saisonnière ou chronique, un produit homéopathique peut très bien la guérir. Une diarrhée ou une grippe, entre autres, n'ont besoin que d'un court traitement. L'homéopathie apparaît comme un moyen efficient pour parer l'apparition des crises dans les affections chroniques, ainsi que l'intensité de celles-ci.

La pratique de l'homéopathie se fait selon deux formes. On trouve premièrement l'homéopathie pluraliste, qui mélange différentes substances. Un traitement unique parmi des dizaines de médicaments est en mesure de guérir plusieurs maladies chez le même malade : tel est le postulat d'un courant homéopathique dit « uniciste ».



L'homéopathie, bonne pour tous les âges

Jeunes ou moins jeunes, tous peuvent utiliser les remèdes homéopathiques, sans restriction d'âge.

 

Êtes-vous au courant ? Si l'homéopathie est connue pour ses granules à faire fondre dans la bouche, on peut également prendre les remèdes sous forme de suppositoires ou de sirops.

 

L'histoire de l'homéopathie

L'homéopathie a été fondée à l'aube du XIXème siècle par Samuel Hahnemann. Depuis 1997, l'Ordre des médecins reconnait la pratique homéopathique en France. 55% des Français ayant recours à l'homéopathie, il est évident que cette médecine remporte un succès conséquent auprès des patients comme des médecins, qui sont un nombre important à avoir fait le choix de prescrire divers soins homéopathiques. Les pharmaciens sont de façon générale capables de vous donner des informations complémentaires et ils proposent presque tous toutes les souches homéopathiques, car il fait partie des traitements incontournables.



L'homéopathie expliquée rapidement

La pratique homéopathique obéit à un principe essentiel : notre corps a un pouvoir naturel d'autoguérison. Afin d'entamer ce processus, l'homéopathie va jouer un rôle moteur. Pour le spécialiste en homéopathie, le bien-être physique et psychique du patient est tout aussi important que la maladie elle-même. La similitude est à un autre pilier de l'homéopathie. Une substance qui cause des réactions semblables à celles provoquées par la maladie va soigner le patient si elle est administrée dans de faibles doses. Aviez-vous conscience du fait qu'une substance telle que le venin de serpent avait le potentiel pour vous soigner ? Le potassium, le sel marin ou le calcaire peuvent par ailleurs être employés dans le cadre de cette médecine. La dilution occupe un rôle central : le principe actif est atténué par l'ajout d'eau distillée ou d'alcool éthylique, dans la majorité des cas. Connaissez-vous l'expression « à doses homéopathiques » ? Ce n'est pas du tout un hasard si elle appartient au langage courant, c'est parce que la dilution nous permet d'observer des effets surprenants !