Femme enceinte : autorisé

Siligaz Arkopharma - boîte de 30 capsules
Produit en stock
7.35 €
Pommade Castor equi Boiron - tube de 20g
Produit en stock
5.99 €
Paracétamol Mylan Conseil 500 mg - 16 comprimés
Victime de son succès
1.62 €
Sélénium Granions - Boîte de 60 gélules
Produit en stock
17.90 €
Bocéal Boiron - spray 20 ml
Produit en stock
5.99 €
Dafalgan 1000 mg - boîte de 8 gélules
Produit en stock
2.18 €
Arnican Gel - tube de 100g
Produit en stock
7.31 €
Paracétamol Mylan 1g - boîte de 8 comprimés
Victime de son succès
2.18 €
Ascofer 33mg gélule - boîte de 30 gelules
Victime de son succès
3.46 €
Monazol ovule - boîte de 1 ovule
Produit en stock
4.04 €
Aftagel gel buccal - tube de 15ml
Produit en stock
4.47 €
Monazol 2% crème - tube de 15 g
Produit en stock
3.70 €
Page 1 sur 4>>>

Être enceinte demande beaucoup de précautions surtout lors d’une prise d’un médicament. En effet, ce dernier pourrait atteindre le fœtus et passer la barrière placentaire si aucune mesure n’est adoptée. Ceci est valable, quelle que soit la façon dont on utilise le remède, sublinguale, rectale, transcutanée ou orale.

 

D’ailleurs, il existe des médicaments qui sont adaptés aux femmes enceintes. Contre le vomissement, les bracelets d’acupression ou l’homéopathie sont efficaces. Pour déboucher le nez, le sérum physiologique est conseillé. Les antitussifs à base de codéine sont à éviter. Pour soulager la fièvre ou la migraine, le paracétamol est sans risque si on ne le prend pas tous les jours.

 

Dans le cas des douleurs abdominales, au niveau du bassin et du ventre, les antispasmodiques comme le spasfon feraient très bien l’affaire. Si une personne souffre de constipation ou de brûlure d’estomac, il n’est pas obligatoire de prendre un médicament. Il faut juste respecter certaines règles : manger des fruits et légumes, boire beaucoup et faire des exercices physiques.