Comment diagnostiquer une cystite avec un test urinaire ?

mercredi 18 juillet 2018
Escherichia coli infection urinaire

Il n’y a pas de doute, la cystite est l’une des infections urinaires les plus répandues auprès de la population féminine. Les études iront même jusqu’à prouver que la plupart des femmes rencontrent au moins 2 crises relatives à cette maladie au cours d’une vie. Parmi l’essentiel à savoir sur la cystite, il y a les mesures à adopter pour dépister à temps la maladie. Pour cela, il existe des tests que vous pouvez effectuer vous-même à la maison.

 

Quels sont les tests d’infection urinaire disponibles ?

Plusieurs modèles sont proposés dans les pharmacies, mais deux se démarquent des autres pour leur efficacité et leur praticité. Premièrement, il y a le My Test infection urinaire qui est un test de détection de l’infection urinaire.

 

Il est vendu en boîte de 10 bandelettes et son prix va généralement de 9 à 11 euros. Ensuite, il y a l’Uritest qui sert de dispositif d’auto dépistage d’infection urinaire gravidique chez les femmes enceintes. Il est disponible en boîte de 25 bandelettes. Son coût varie entre 15 et 17 euros.

 

À noter que chaque bandelette ne peut servir plus d’une fois.

 

Comment utiliser un test d’infection urinaire ?

Le test se repose sur le calcul de l’activité estérasique des leucocytes (globules blancs) qui ont tendance à se proliférer en cas d’inflammation. En outre, la présence de nitrites dans les urines, que le test s’occupe également de mesurer, signifie que des agents pathogènes ont réussi à coloniser l’appareil urinaire. Les germes transforment souvent les nitrates en nitrites.

 

bacterie responsable de l'infection urinaire

 

Concernant le mode d’emploi, il faut tremper la bandelette d’urine le matin à jeun. Le test mesure alors les leucocytes et les nitrites. Selon ses échelles de couleur expliquées sur la boîte, le test peut être négatif, douteux ou positif.

 

Si les deux effectués sont négatifs, vous pouvez respirer, le test est fiable à 98 %. Si les deux sont positifs, il faut vite consulter un médecin pour confirmation et obtenir la prise en charge nécessaire. Si l’un est positif et l’autre négatif, le test sont à refaire le lendemain.

 

Quand faire un test de cystite ?

Ces tests peuvent être utilisés par toutes les personnes susceptibles de développer une cystite. En gros, par tous, mais surtout les femmes. Il ne faut pas attendre que les symptômes apparaissent pour le faire. De toutes les manières, les symptômes de la cystite sont tellement typiques que les personnes concernées n’ont même plus besoin de faire un test pour reconnaître la maladie en cas de crise.

 

Le but étant de détecter l’infection bien avant l’arrivée des symptômes. C’est surtout important pour les individus souffrant de cystite récidivante.

 

Cela permet de contrôler systématiquement l’absence de risques. Souvent, les médecins conseillent de faire un test de la bandelette pour s’assurer que la maladie est bien guérie après un traitement par antibiotiques. Par ailleurs, faire un test peut prévenir les infections urinaires asymptomatiques.

 

infection urinaire

 

En savoir plus sur la cystite chez la femme : 

Comment soigner une cystite ?

Infection urinaire : Comment distinguer le vrai du faux ?

Quelles sont les causes d'une cystite chez la femme ?

Quels sont les symptômes de la cystite ?

Sang dans les urines : l'infection urinaire peut-elle être la cause ?

Une  infection urinaire peut-elle se transformer en pyelonéphrite ?

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.