La diarrhée : définition, causes, méthodes de prévention

jeudi 07 mars 2019
diarrhée chronique

La diarrhée est un symptôme fréquent chez les personnes, adultes et enfants. Dans les pays du tiers monde, il s'agit de la deuxième cause de mortalité infantile après la pneumonie. Nous avons tendance à ne pas trop nous inquiéter lorsque de petites diarrhées apparaissent.

 

Sachez que ce type de problème peut provoquer une maladie grave, voire la mort, s’il persiste sur une longue période. Dans tous les cas, le meilleur remède pour éviter la diarrhée est d’être prudent en matière d’hygiène corporelle, alimentaire et matérielle.

La diarrhée : ce qu’il faut savoir

La diarrhée fait référence à une quantité de selles émise dans un volume plus important que la normale. D’habitude, le volume de selles par jour est d’environ 300 grammes. Une personne ayant la diarrhée a une fréquence de trois selles par jour. En général, ces selles sont liquides. Parfois, elles sont molles et accompagnées de sang, de mucus et d'un cortège de symptômes qui varient en fonction de la cause de la diarrhée.

 

Dans la plupart des cas, la selle se compose juste de liquide transparent ou d’eau. Plus de 20 litres de liquide peuvent être perdus par jour dans des cas extrêmes, tels que le choléra. Sachez que la diarrhée est souvent accompagnée de crampes et de douleurs d’intestins. Elle provoque des sueurs froides et des frissons chez le sujet.

Les niveaux de diarrhée

La diarrhée peut survenir de deux manières distinctes : aiguë et chronique

La diarrhée aiguë

Elle est beaucoup plus courante et se caractérise par l’installation brutale d’un grand nombre de selles non moulées. Ce niveau de diarrhée peut être accompagné de douleurs abdominales et/ou de vomissements. Les selles sont émises très rapidement. En cas de diarrhée aiguë, il est nécessaire de boire beaucoup avant et pendant le traitement symptomatique. Cela empêche la déshydratation jusqu'à ce que la diarrhée cesse par une guérison spontanée.

La diarrhée chronique

On parle de diarrhée chronique lorsqu’elle dure jusqu'à 4 semaines. Elle est constituée de grosses selles : plus de 300 g par jour. Celles-ci sont évacuées 3 fois par jour ou plus et parfois la nuit. Dans ce contexte, il est primordial de consulter un professionnel de santé.

 

Ce dernier procède à une analyse complète de la situation afin d'obtenir un diagnostic précis des principales causes de ce niveau de diarrhée.

Les différents types de diarrhée

Il existe quatre principaux types de diarrhée :

  • La diarrhée avec troubles de la motilité intestinale

Elle est caractérisée par deux mécanismes distincts :

Une propagation bactérienne chronique se développe en cas de ralentissement du transit. Elle est à l’origine de nombreux effets nocifs ;

Une diarrhée motrice causée par des anomalies nerveuses et endocriniennes ou une colopathie fonctionnelle est observée lorsque le transit s'accélère.

 

Ce type de diarrhée se caractérise par des selles de volume modéré, mais il stimule constamment les besoins du sujet tout au long de la journée, surtout après les repas. Vous pouvez arrêter cette diarrhée en jeûnant et en utilisant des freinateurs de transit.

  • La diarrhée en altérant la membrane muqueuse

Elle est causée par la destruction isolée de la bordure en brosse de la cellule intestinale, une atrophie villeuse complète et une abrasion de la paroi intestinale accompagnée d'ulcérations et d'inflammations. Cette diarrhée émet beaucoup de selles pauvres en pus, sang et mucus.

 

Elle est escortée par de nombreuses colites : colite parasite, ischémique, maladie de Crohn et recto-colite bactérienne hémorragique.

  • La diarrhée sécrétoire

Elle est due à des pertes excessives d'électrolytes secondaires et d'eau. Ceux-ci sont essentiels pour l'inhibition de l'absorption dans le côlon ou l'intestin grêle. Ils jouent également un rôle important dans la stimulation de la sécrétion.

  • La diarrhée osmotique

Elle se produit lorsque l'intestin contient des substances qui provoquent un besoin d'eau dans le côlon ou l’intestin-grêle. Ces substances peuvent être des glucides ou des ions mal absorbés ou non résorbables contenus dans certains antiacides ou laxatifs osmotiques.

Les causes de la diarrhée

Sachez que la diarrhée n'est pas une maladie. C'est plutôt un symptôme. De nombreux facteurs peuvent stimuler son apparition chez les individus:

  • Une digestion incomplète des aliments : certaines personnes ont du mal à digérer les féculents et les graisses, alors que d'autres ne peuvent pas vraiment digérer le sucre contenu dans le lait, par exemple ;
  • Une intolérance aux médicaments contenant du magnésium ou utilisés en chimiothérapie et en radiothérapie ;
  • La prise de médicaments pour la tension artérielle et de certains médicaments tels que les anti-inflammatoires et les antibiotiques ;
  • Les parasites intestinaux, rencontrés lors d'un voyage ;
  • Les maladies intestinales telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse,
  • L'hyperthyroïdie, une allergie ;
  • Les infections bactériennes et virales dues au rotavirus ou à des salmonelles ;
  • Les abus d'alcool, une ingestion de produits toxiques ;
  • Un changement de régime alimentaire : il provoque une turista, une diarrhée sanglante. Cette dernière nécessite un traitement rapide ;
  • La transmission par l'environnement contaminé par des infections virales telles que le virus du rotavirus ;
  • Le stress : en effet, il peut causer la diarrhée. Cependant, cette dernière s'arrête une fois que le sujet est redevenu calme.

Les méthodes de prévention de la diarrhée

Dans tous les cas, la transmission est oro-fécale, c'est-à-dire qu’elle va de la main à la bouche. Le patient est contaminé soit indirectement par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés, soit directement par les agents pathogènes présents sur les mains. Le respect des règles d'hygiène est donc de mise dans le cadre de la prévention de la diarrhée.

  • Il faut se laver les mains avant de cuisiner et de manger. Celles-ci devraient être lavées avec de l'eau savonneuse ou avec un gel à base d'alcool après chaque emploi des toilettes. Le lavage devrait durer au moins 30 secondes. Pour cela, il faut utiliser un frottoir. Les mains doivent être séchées avec du papier jetable. Lorsque vous jetez ce dernier à la poubelle, veillez à ne pas toucher les objets à l'intérieur.
  • Il faut désinfecter toute surface contaminée par des vomissements ou des selles à l'aide de lingettes prêtes à l'emploi en pharmacie ou d'un produit à base d'eau de Javel. Dans ce contexte, vous pouvez assainir les toilettes, les poignées de porte, les interrupteurs, le téléphone, etc.
  • Les vêtements et le linge de maison souillés de selles ou de vomis doivent être lavés à l'eau bouillie à une température minimale de 60 °C ;
  • Les zones de stockage des aliments telles que la cave, le garde-manger et le réfrigérateur doivent être nettoyées régulièrement ;
  • Vous devez maintenir un régime alimentaire équilibré. De cette manière, les carences pouvant affaiblir les défenses immunitaires seront évitées. L’organisme fonctionnera également correctement et fournira au corps tout ce dont il a besoin ;

En ce qui concerne les eaux, le risque de diarrhée augmente si celles-ci n’ont pas été assainies ni traitées. Aussi longtemps que vous le pouvez, mettez en place des dispositifs d'assainissement de l'eau que vous utilisez et buvez quotidiennement.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.