» » » Plaie, infections

Plaie, infections (Dermatologie)

Conseils santé

 

L'abcès est défini comme une collection de pus qui se forme au niveau de la peau. L'apparition des abcès est favorisée par la chaleur, la macération et les frottements, la surinfection des lésions (boutons grattés, plaies non nettoyées), ou surviennent à la suite d'une piqûre septique (clou rouillée, ronce). 


On voit apparaître une douleur modérée puis une tuméfaction ferme, chaude et rouge. Au bout de deux jours, l'abcès va arriver à maturation. la douleur devient intense et lancinante, la tuméfaction se ramollit en son centre et reste chaude et rouge, avec parfois l'apparition d'un point blanc en son milieu. En l'absence de soin, l'abcès s'ouvre spontanément et le pus sort de manière incomplète avant de se reformer.  Toute aggravation avec l'apparition de fièvre ou une augmentation de l'abcès en profondeur et en surface nécessite une consultation médicale. 


Le traitement homéopathique de l'abcès cutané consiste à prendre 3 granules 3 fois par jour dex deux ou trois souches homéopathiques les plus ressemblantes. Pour un abcès naissant, le traitement homéopathique sera hepar sulfuris 15 CH pour faire régresser l'abcès au tout début.
En cas d'abcès constitué : 

  • Pyrogenium 9 CH : à utiliser systématiquement
  • Belladonna 5 CH : préconisé en cas de peau rouge et chaude, de douleurs battantes
  • Hepar sulfuris 5 CH : indiqué pour faire mûrir l'abcès.

Il est possible d'associer au traitement homéopathique de l'abcès cutané 50 gouttes le matin d'Ulmus campestris 1DH et Juglans regia 1 DH. 


Si vous êtes adeptes des médecines alternatives, il est possible de prendre en oligothérapie Cuivre-or-argent tous les jours jusqu'à disparition des symptômes. 


Le saviez vous ? Une bonne hygiène permet d'éviter l'apparition des abcès. il faut désinfecter toute plaie, aussi minime soit-elle, par un savon ou un antiseptique. Pendant la période de constitution, utilisez des compresses alcoolisées à 70° pour le faire mûrir plus rapidement et diminuer la durée de l'infection. Le traitement de l'abcès lorsqu'il est mûr peut se terminer par une incision en son centre pour obtenir l'évacuation du pus et de la coque de l'abcès.
 

Plaie, infections

Voici les nombreux bienfaits de L'homéopathie !

L'homéopathie ne se prend pas à la légère ! Une consultation chez un expert dans ce domaine est tout à fait recommandée. Effectivement, ce dernier vous prescrira peut-être divers produits en complément, dosés différemment, en vous indiquant les moments précis auxquels on doit les ingérer.

 

Pour les personnes de tout âge, vive les soins homéopathiques !

L'homéopathie a pour particularité de soigner de façon similaire toute la famille.

Dentifrices, sirops, suppositoires, mais aussi granules, comprimés ou pommades : la variété des types de remèdes homéopathiques sur le marché est conséquente.



La France, un pays qui plébiscite les traitements homéopathiques

Au tout début du 19e siècle, en Allemagne, le docteur Samuel Hahnemann invente le terme « homéopathie ». Considérée par l'OMS comme une médecine complémentaire, l'homéopathie a de nos jours acquis une notoriété certaine. Elle est ainsi pratiquée dans de nombreux pays, dont la France ou l'Allemagne. L'homéopathie étant prescrite par une grande quantité de généralistes, cette spécialité est dorénavant plébiscitée par plus de la moitié de la population française. Les pharmaciens peuvent d'habitude vous donner des informations supplémentaires et ils proposent quasiment tous.

 

Les grands principes de l'homéopathie : similitude, dilution et autoguérison

Partant du postulat que le corps a la capacité de guérir de divers maux par ses propres moyens, cette médecine naturelle est facile à comprendre. L'homéopathie a pour but de le provoquer. Comment le corps d'un patient réagit-il face à la maladie ? Ce dernier a-t-il des antécédents ? Pour l'expert en homéopathie, il est fondamental de répondre à ces questions avant d'envisager un nouveau traitement. Le principe de similitude figure parmi les concepts qui définissent les bases de cette médecine douce. Le dosage des substances est extrêmement important, c'est cette quantité prédéfinie qui va donner à l'homéopathe les moyens de soulager les patients. D'origine végétale, animale ou autre, l'éventail des substances auxquelles on a recours dans le domaine de la pratique homéopathique est très varié. Le potassium ou le sel marin peuvent eux aussi être employés dans le domaine de l'homéopathie. La dilution occupe un rôle central : le principe actif est affaibli par l'ajout d'alcool éthylique ou de teinture mère, dans la majorité des cas. Les dilutions effectuées successivement renforcent l'effet du traitement. En fonction des cas, le thérapeute va donc choisir un remède à 4 CH, 9 CH, etc.

 

Utiliser l'homéopathie pour la guérison de nombreux symptômes

Vous vous sentez anxieux ? Votre enfant a des troubles digestifs ? N'hésitez pas à recourir à l'homéopathie ! Cette médecine complémentaire est qui plus est efficace dans le cas des maladies récidivantes : herpès, allergies, etc. Aider notre corps à soigner la maladie tout en diminuant au maximum les symptômes provoqués par cette dernière est l'une des missions de l'homéopathie. Pour finir, l'homéopathie vient compléter des traitements classiques. Après une opération, par exemple, ou même lors de soins contre le cancer…

 

Les produits homéopathiques

Généralement, plusieurs catégories de maladies, aiguës ou récidivantes, peuvent être prises en charge par l'homéopathie. Un traitement de quelques jours suffit à guérir une maladie aiguë. L'homéopathie est un bon moyen afin de parer l'apparition des crises dans les affections chroniques, mais également l'intensité de ces dernières.

La pratique de l'homéopathie peut se faire selon deux directions. On trouve premièrement l'homéopathie pluraliste, qui associe divers médicaments. À l'opposé, l'homéopathie dite « uniciste » se fonde sur le traitement d'un seul médicament qui guérira l'affection et rééquilibrera le métabolisme du patient.