» » » Irritations, coupures

Irritations, coupures (Dermatologie)

Conseils santé

 

Sauf si elle est très superficielle, toute plaie, toute brûlure, toute incision chirurgicale, toute infection, toute lésion qui détruit le derme, laissera une cicatrice définitive et indélébile. S'il y a trop de tissu lors de la reconstruction, on parle de cicatrice chéloïde. 
La cicatrisation est un processus qui évolue pendant plusieurs mois. Dans les 4 à 8 semaines qui suivent, elle devient progressivement dure, rouge, légèrement boursouflée et s'accompagne de démangeaisons. Ce n'est qu'après ce délai qu'elle commence à blanchir, à ne plus démanger, à s'aplatir et à s'assouplir, pour prendre progressivement son aspect définitif et stable au bout d'un an environ. 


Le traitement homéopathique pour les cicatrices consiste à prendre 3 granules tous les soirs de la souche la plus ressemblante : 

  • Caustium 5 CH : à utiliser si la cicatrice est douloureuse, indurée
  • Sulfuricum acidum 5 CH : traitement homéoptahique utile pour une vieille cicatrice devenant rouge, inflammatoire, brûlante. 
  • Graphites 5 CH : cicatrice chéloïde, indurée
  • Fluoricum acidum 5 CH : à utiliser si la cicatrice qui démange est dure
  • Cantharis 5 CH : indiqué si la cicatrice est due à une brûlure

Il est possible d'associer au traitement homéopathique de la cicatrice 50 gouttes de Populus nigra 1DH à prendre la matin jusqu'à amélioration. 


Le saviez vous ? La cicatrisation doit être protégée du soleil, car une cicatrice fraîche peut bronzer, et si elle bronze sa pigmentation sera définitive, ce qui est inesthétique sur une peau qui n'est plus bronzée.
 

Irritations, coupures

Un soin homéopathique aux avantages reconnus !

Vous envisagez de prendre un traitement homéopathique ? Si c'est le cas, faites appel à un médecin ou à un spécialiste de cette question. Pour vous soigner au mieux, un praticien vous prescrira un traitement spécifique. En gardant à l'esprit le fait qu'avec l'homéopathie comme pour les domaines médicaux, il y a des moments de la journée précis pour prendre chaque produit.



Une médecine douce efficace ? L'homéopathie !

Un médecin allemand a posé les bases de l'homéopathie à partir de 1796. Perçue par l'OMS comme une médecine complémentaire, l'homéopathie a aujourd'hui obtenu une notoriété certaine. Elle est ainsi utilisée dans de nombreux pays, dont la France, les États-Unis ou l'Allemagne, pour n'en citer que quelques-uns. L'homéopathie est une spécialité médicale douce dont l'usage s'est généralisé, du côté des patients comme de celui des médecins. Différents médicaments homéopathiques s'achètent librement dans les pharmacies.



Guérir ou soulager de nombreux symptômes : les atouts de l'homéopathie

On conseille l'homéopathie dans le soin des maladies courantes telles que les problèmes digestifs ou l'arthrite, entre autres. Des troubles fonctionnels tels que l'herpès et les allergies apparaissent de façon régulière. L'homéopathie permet également de traiter ces types de maladies récidivantes. Enfin, il y a des produits homéopathiques pour réduire les symptômes de la ménopause, venir en aide aux enfants qui souffrent de problèmes d'attention ou pour guérir des problèmes dermatologiques. S'il serait insensé de prétendre que l'homéopathie a le pouvoir de guérir les cancers, elle représente un atout précieux pour limiter les désagréments causés par les traitements traditionnels.



Traitements courts ou longs

Le médicament homéopathique soigne certaines affections graves, mais aussi de nombreuses maladies chroniques. En cas d'affection aiguë, c'est un traitement de courte durée qui vient en peu de temps à bout des symptômes. Dans l'autre cas, on prescrit un traitement prolongé qui cherche à réduire l'intensité et la fréquence des crises.

L'homéopathie se pratique sous deux formes. La première est l'homéopathie pluraliste, qui associe plusieurs produits. Un unique traitement au sein de centaines de médicaments est en mesure de soigner des pathologies diverses chez le même malade : tel est le postulat d'une branche de l'homéopathie dite « uniciste ».



Les grands principes de l'homéopathie : autoguérison et dilution

Dans de nombreux cas, le corps seul peut générer le mécanisme de guérison. L'homéopathie sert à le provoquer. Un homéopathe suit diverses étapes avant de rédiger une ordonnance : examen complet, antécédents du patient, réactions de ce dernier, etc. L'un des piliers de la médecine homéopathique correspond au principe appelé « principe de similitude ». Une substance qui cause des symptômes similaires à ceux de la maladie pourra soigner le patient si elle est utilisée dans de faibles doses. Les substances auxquelles on a recours dans le cadre de la pratique homéopathique sont soit d'origine végétale, soit d'origine animale. Quant aux autres spécialités homéopathiques, des produits de type chimique ou minéral apparaissent dans leur composition. La dilution occupe un rôle indispensable : le principe actif qui se trouve dans le remède est affaibli par l'ajout d'eau distillée ou d'alcool éthylique, dans la majorité des cas. Plus on réduit la proportion du principe actif et plus il fera effet. Ce n'est absolument pas un hasard si l'expression « à doses homéopathiques » fait partie du langage courant !

 

Soins proposés sous de multiples formes

Des enfants aux personnes du troisième âge, tous peuvent profiter de la médecine homéopathique.

Comprimés, pommades, mais aussi suppositoires ou dentifrices : la variété des types de traitements homéopathiques à la vente est impressionnante.