Anti puce chat : tous les traitements pour se débarrasser des puces

Seresto collier chats Bayer - 2 colliers
Produit en stock
58.87 €
Biocanina Prurispray - spray 80ml
Produit en stock
8.39 €
Frontline chats - 4 pipettes de 0,5 ml
Produit en stock
13.70 €
Frontline Chats - 6 pipettes de 0,5 ml
Victime de son succès
18.17 €
Seresto collier chats Bayer - 1 collier
Produit en stock
30.44 €

Dans le domaine de la santé animale, les spécialistes ont mis au point de nombreux produits innovants pour prendre soin de nos compagnons à quatre pattes. Les antiparasitaires pour les chats sont nombreux. Antipuces, anti-tiques et autres, ont chacun leurs actions.

 

Quels parasites affectent les chats ?

Le mot parasite désigne un organisme vivant d’origine animale ou végétale, qui ne peut vivre que sur un autre être vivant. Les parasites externes ou ectoparasites prolifèrent généralement au niveau de la peau, des phanères et des muqueuses externes. Ils se nourrissent du sang de leur hôte et de débris cutanés. Contrairement aux parasites internes ou endoparasites, les ectoparasites ne pénètrent pas à l’intérieur du corps. 

 

Le chat peut être infesté de quelques ectoparasites, dont les puces et les poux, qui sont des insectes qui possèdent 8 pattes. Ils n’ont pas d’antennes et ne peuvent pas voler. Ils ont une morphologie similaire aux arachnides (araignées). Ils peuvent transmettre des pathologies, pour ne citer que la maladie de Lyme. Le chat peut aussi être affecté par les acariens qui sont responsables des gales cutanées et auriculaires, c’est-à-dire les aoûtats, sans oublier les champignons ou les levures qui sont à l’origine de la teigne.

 

Les différents antipuces pour chat, leurs avantages et leurs inconvénients

Tout comme les petites bêtes qu’ils éliminent, les antipuces se déclinent sous plusieurs formes et types. Par exemple, les comprimés antipuces pour chat sont les plus couramment conseillés pour traiter les parasites externes de cet animal. Certains cachets ont une action immédiate, idéale en cas d’infestation massive par les puces. Les comprimés antipuces peuvent avoir jusqu’à 100 % d’efficacité dans les 6 heures qui suivent l’administration et peuvent agir durant 24 heures. Toutefois, ils peuvent avoir une action peu rémanente. Cela signifie que la prise de comprimés antiparasitaires pour chat éliminera seulement les puces présentent sur son pelage, mais ne préviendront pas les réinfestations. Pour certains chats, les comprimés peuvent être difficiles à ingérer, même s’ils sont appétant. Sachez que les comprimés antipuces ne sont pas soumis aux restrictions de contact avec l’animal. 

 

Après les comprimés viennent les colliers antipuces pour chat. Ces accessoires sont efficaces pour éradiquer les puces sur le chat. Ils ont une durabilité exceptionnelle. En effet, ils peuvent agir et être actifs durant plusieurs mois. Certains modèles peuvent même protéger le chat contre plusieurs types de parasites.

 

Cependant, l’usage du collier antipuce pour chat comporte quelques inconvénients. En effet, son application en contact avec la peau est légèrement limitée, surtout chez les chats à poil long. Ces colliers sont souvent concentrés en substances actives et de ce fait, ils ne doivent pas être touchés directement. Il n’est pas rare que leur port provoque des allergies chez le chat. Parfois, ils sont à l’origine d’accidents comme l’étranglement chez certains chats, et ce, malgré la présence du système de sécurité prévu sur la majorité des colliers antipuces pour éviter ce genre d’accident.

 

Il existe aussi les pipettes antipuces pour chat. Elles contiennent un produit antiparasitaire qui s’applique au niveau des omoplates. On a spécialement choisi cet emplacement pour l’application pour que le chat ne puisse pas lécher le produit. Les pipettes antipuces pour chat sont faciles à utiliser. Dans la majorité des cas, elles permettent de lutter contre un grand nombre de parasites. Il faut savoir que certains modèles de pipettes ont une action à la fois curative et préventive.

Néanmoins, les pipettes antipuces pour chat peuvent parfois provoquer des réactions d’allergie, en particulier au niveau de la partie qui a été imprégnée du produit contenu dans l’accessoire. Par ailleurs, le chat ne doit en aucun cas être baigné dans les 48 heures qui suivent l’application des pipettes antipuces. En outre, le liquide contenu dans les pipettes a généralement une odeur marquée et peut donner un aspect gras aux poils sur la zone d’application.

 

Quel est le meilleur traitement antipuce pour chat ?

Le choix d’un produit antipuce pour chat dépend de plusieurs critères, incluant l’âge du chat. En effet, il existe des antiparasitaires spécifiques à chaque tranche d’âge, y compris pour ceux qui sont destinés aux chatons. Le poids de l’animal ainsi que la détection d’une maladie particulière dont souffre ou a souffert l’animal comptent également dans le choix d’un antiparasitaire. Certains accessoires antipuces sont à éviter chez les chattes gestantes ou allaitantes, pour ne citer que les colliers antipuces et quelques types de pipettes. Dans tous les cas, la longueur du pelage, la durée de protection souhaitée, le mode de vie de l’animal et les spécificités du produit sont les critères à considérer avant de choisir un antiparasitaire. 

 

Selon le type de produits, les antipuces pour chats peuvent avoir des actions curatives, préventives ou les deux à la fois. Les antipuces préventifs sont habituellement constitués de molécules naturellement répulsives. Ils sont ce qu’on appelle des insectifuges. Ils ont la capacité de repousser les parasites. Les antipuces curatifs sont une sorte d’insecticide. Ils agissent rapidement pour éliminer les ectoparasites qui sont déjà présents sur le pelage du chat. Ils peuvent tout à fait écarter le risque de nouvelles infestations.

 

Comment choisir l’antipuce le plus adapté pour son chat ?

Avant de choisir un antipuce pour chat, il convient de prendre en compte quelques règles essentielles, notamment en ce qui concerne le type d’infestation. Les antiparasitaires naturels sont des insectifuges qui agissent en faisant fuir les puces et autres insectes. Leur avantage c’est qu’ils ne recèlent pas de perturbateur endocrinien ou de pesticides neurotoxiques. Mais contrairement aux antipuces chimiques, ils n’ont pas la faculté de tuer directement les insectes parasites. Il faut donc prévoir un traitement complémentaire pour éradiquer les puces de l’environnement de l’animal.

 

Le choix du type d’antipuce dépend également des caractéristiques du chat. Celles-ci détermineront si l’on peut opter pour le collier, la pipette, le spray, le shampoing ou la poudre. Elles concernent principalement l’âge, le poids, le mode de vie du félin et son type de pelage. Il est aussi important de vérifier la posologie du produit à l’avance, pour vous assurer qu’il est parfaitement adapté à l’animal.