» » Comment prévenir et traiter l’allergie au soleil ?

Comment prévenir et traiter l’allergie au soleil ?

mercredi 25 juillet 2018

 

Il y a de nombreuses personnes qui tolèrent mal les rayons du soleil. Dans la majeure partie des cas, les femmes sont les plus concernées. L’allergie se manifeste le plus souvent sous forme d’éruption cutanée. Ce type d’intolérance peut être soulagé par différents traitements.

 

L’allergie au soleil apparaît en général comme une maladie bénigne et sans effet sévère pour la santé. Seulement, elle peut gêner le quotidien d’une personne, rendant ainsi impossible la réalisation de certaines tâches ou activités professionnelles. En effet, les personnes allergiques aux rayons de soleil doivent se mettre à l’ombre dès l’apparition des premières lumières de soleil. C’est pourquoi elles doivent apprendre à s’adapter à cette maladie pour avoir une vie normale. Il est important de la distinguer parmi les autres types d’allergies, afin de mieux traiter ses symptômes.

 

Pour ce faire, vous devez découvrir toutes les informations concernant cette allergie, ses causes, ses manifestations, sa prévention et ses traitements.

 


 

allergie au soleil

Qu’est-ce qu’une allergie au soleil ?

Une allergie au soleil est une réaction du système immunitaire face aux rayons UVA et UVB. Elle se manifeste sur les parties visibles du corps : le visage, les mains, les jambes, les bras, le cou, etc. Dans ce cadre, le système immunitaire ne supporte pas l’effet du rayon de soleil. Sa réaction pourrait donc se conduire à l’apparition d’une lucite, d’une urticaire solaire ou d’une photosensibilisation chimique.

 

L’allergie au soleil se révèle être plus fréquente chez la gent féminine que chez la gent masculine. À travers le monde, elle touche environ 5 % de la population, dont plus de 80 % de ce chiffre sont des femmes. Ce sont en particulier de jeunes femmes qui se trouvent entre la tranche d’âge 20 à 35 ans. Cette maladie se manifeste en général, chez les femmes ayant une peau claire, les personnes âgées et les femmes enceintes. Malheureusement, elle affecte également les enfants et les bébés, en raison des peaux sensibles de ces derniers.

 

Pour la plupart des cas, les symptômes de cette maladie se font ressentir le soir, après une journée de bain de soleil. Ils peuvent persister, mais finissent par disparaître après quelques jours.

 

Une fois déclenchée, l’allergie au soleil ne se guérit pas, bien que ses symptômes disparaissent entièrement. Cette maladie peut ainsi récidiver d’une année sur l’autre. Les symptômes peuvent même s’aggraver. Elle pourrait se manifester de plus en plus précoce, durer pendant plus longtemps et s’étendre sur d’autres parties du corps.

Sans prise en charge sérieuse, l’allergie au soleil pourrait s’aggraver et provoquer des complications. Elle se développe dans ce cas, jusqu’aux muqueuses respiratoires et à la gorge, présentant ainsi un risque de suffocation rapide.

 

Pour diagnostiquer cette maladie, les médecins s’appuient sur des investigations cliniques. Pour ce faire, ils examinent scrupuleusement les symptômes et questionnent la personne concernée sur le contexte et l’historique de la maladie. Les spécialistes en photo-dermatologie procèdent en général à des phototests, afin de distinguer la photodermatose des autres types d’affections cutanées. Pour cela, ils exposent une partie de la peau de la personne allergique à quelques rayons ultraviolets. Le test est positif lorsque le sujet présente des signes allergiques après le procédé.

 

Quelles sont les causes d’une allergie au soleil ?

En général, l’allergie au soleil se manifeste suite à une exposition soudaine, prolongée ou intense aux rayons UV. Il s’agit d’une réaction anormale animée par différents facteurs qui peuvent influencer la défense immunitaire. Le bronzage excessif fait aussi partie des facteurs aggravants de l’allergie au soleil. Pour cela, les séances de bronzage en cabine sont souvent pointées du doigt.

 

L’utilisation de certaines plantes médicinales ou alimentaires favorise l’apparition d’une réaction allergique face aux rayons UV. Le persil, le millepertuis, le céleri, la berce et le citron sont les plus cités dans ce cadre.

 

Selon les médecins, l’application de certains produits cosmétiques entraîne également l’allergie au soleil. On accuse ainsi les substances odoriférantes, les crèmes avec ou sans parfum, les lotions et le lait corporel.

 

La prise des médicaments photosensibilisants augmente le risque de réaction allergique au rayon de soleil. Pour cela, l’exposition aux rayons UV est fortement déconseillée pour les personnes sous traitements antibiotiques, antidiabétiques, hypotenseurs, antidépresseurs, antiépileptiques et anticancéreux.

 

Selon certaines études cliniques, le chromophore joue un rôle important sur l’apparition des symptômes de l’allergie au soleil. Cet agent photosensibilisant est une molécule présente dans le sang. Sous l’action de la lumière du soleil, il peut changer de couleur et influencer la circulation sanguine, d’où le changement de couleur de la peau lors d’une allergie au soleil.

 

Le facteur héréditaire joue un rôle quelconque dans l’apparition d’une allergie au soleil. Certaines personnes peuvent de ce fait, hériter cette maladie de leurs parents. Leur patrimoine génétique est prédisposé à l’allergie au soleil, quelles que soient les mesures de prévention utilisées.

 

Comment se manifeste une allergie au soleil ?

plage allergie au soleil

 

L’allergie au soleil peut apparaître sur la peau sous différentes formes. La personne allergique peut souffrir d’une lucite, d’une urticaire solaire ou d’une photosensibilisation. Les symptômes de ces réactions anormales sont parfois différents en termes d’intensité ou de rapidité d’apparition, mais se rejoignent sur certains points.

 

La lucite touche généralement les femmes âgées entre 20 à 35 ans. Sur la peau, elle déclenche une éruption de celle-ci. Pour ce type d’allergie au soleil, il existe la lucite estivale et la lucite polymorphe. La première version n’apparaît que quelques heures après l’exposition au soleil. Sur le décolleté, les bras, les épaules, les pieds, les mains, elle provoque de petits boutons et des plaques rouges. Chez certaines personnes, ces symptômes s’étendent jusqu’aux dos des pieds et aux jambes. En ce qui concerne la seconde version, la personne souffrante remarque sa présence, à peu près le même délai que celui de la première version. Les symptômes se manifestent même après exposition à une lumière solaire de faible intensité. On assiste dans ce cas à la formation de petites vésicules sur les parties exposées du corps, soit sur le visage, sur les membres ou sur le décolleté ainsi que derrière les oreilles. Pour les deux versions, les symptômes aboutissent souvent à l’apparition d’importantes démangeaisons. À l’inverse de la première version, la lucite polymorphe concerne autant les femmes que les hommes.

 

Moins fréquente que les autres types d’allergies au soleil, l’urticaire solaire résulte d’une photosensibilité de la peau. Pendant les premières minutes de l’exposition au soleil, la personne prédisposée à cette maladie ressent une sensation de fourmillement ou de brûlure au niveau du tronc, des bras ou des pieds. Après cela, elle présente de vives démangeaisons, des maux de tête, une sensation de malaise, une hypotension, etc. Chez certaines personnes, son effet ressemble à une piqûre d’ortie, mais il s’étend sur tout le corps. Ces symptômes peuvent s’estomper au bout de quelques heures après que la personne concernée se mette à l’ombre. En revanche, ils peuvent revenir dès qu’il y a contact avec la lumière du soleil. C’est pourquoi cette maladie est parfois handicapante puisque la malade doit rester en permanence à l’ombre. Ce type d’allergie est plus fréquent chez les femmes ayant 20 à 40 ans.

 

La photosensibilisation chimique apparaît lorsque le rayon de soleil se met au contact des produits chimiques, que ce soient des médicaments, des aliments ou des produits cosmétiques. Cette forme de réaction allergique laisse parfois sur la peau des taches irréversibles. Sous l’effet du soleil, certains médicaments peuvent effectivement provoquer des réactions cutanées anormales. On parle dans ce cas de médicaments photo sensibilisants qui peuvent modifier la couleur ou l’aspect de la peau. La personne allergique pourrait donc présenter des taches bleutées ou brunes sur la peau. Elle pourrait également avoir des éruptions rouges, papuleuses ou vésiculeuses.

 

Les gestes préventifs à adopter

Il est tout à fait possible de prévenir l’allergie au soleil. Le soleil est particulièrement agressif lorsqu’il est à son zenith entre 12h et 16h, les rayons ultraviolets (UV) deviennent nocifs pour la peau.

 

C’est pour cette raison qu’il faut appliquer de la crème solaire sur la peau. Ce geste est à renouveler toutes les deux heures surtout après les baignades.

 

allergie au soleil

 

Si vous êtes allergique, il est préférable d’opter pour des crèmes spécifiques. Ces dernières doivent avoir un indice de protection à SPF 50 avec un large spectre pour une protection maximale contre les UVA et UVB.

 

L’idéal est aussi d’utiliser un produit contenant des anti-radicalaires. Protégez-vous avec des vêtements protecteurs tels que les chapeaux et des lunettes de soleil.

 

Enfin, après chaque exposition au solaire pensez à appliquer un après solaire pour bien hydrater la peau.

 

Comment vivre avec une allergie au soleil ?

Quels que soient les symptômes, le premier geste à adopter en cas d’allergie au soleil est de consulter un médecin. Son expertise et son diagnostic vous permettent de connaître exactement, à quel type d’allergie vous avez à faire. C’est également la seule personne apte à vous prescrire les médicaments appropriés à vos symptômes. En tout cas, cette démarche est très utile pour le type d’allergie au soleil liée à la photosensibilisation chimique, puisqu’elle consiste à déterminer les produits chimiques photo sensibilisants. Pour faciliter la guérison, vous devez en effet connaître le produit responsable de vos symptômes allergiques. Durant le traitement, il faut arrêter et éviter l’utilisation de ces produits.

 

En cas d’allergie au soleil, les personnes concernées ne doivent pas s’exposer aux rayons UV. Elles doivent attendre que les symptômes disparaissent entièrement avant de sortir de nouveau sous le soleil. Pour les lésions marquantes, il faut les rafraîchir régulièrement avec un linge froid. Cette alternative est très difficile à mettre en œuvre, puisqu’elle peut gêner les tâches quotidiennes ou professionnelles.

 

Pour les personnes allergiques aux rayons du soleil, les écrans solaires ne quittent jamais leurs sacs et les accompagnent toujours à chaque sortie. Pour protéger les peaux sensibles au soleil, l’idéal serait d’utiliser les crèmes solaires aux indices FPS inférieurs à 50. S’il est possible, vous pouvez aussi appliquer les gammes avec un facteur de protection solaire 50+. Leurs effets sont nettement plus élevés que celui des crèmes à indice inférieur 50. Il faut également bien vérifier si le produit en question protège bien contre les rayons UVB et UVA. Pour obtenir une protection optimale, les médecins conseillent d’appliquer la crème le matin avant de sortir et de renouveler la couche toutes les deux heures ou après chaque baignade.

 

En été, l’idée de s’habiller de la tête aux pieds paraît saugrenue, mais elle permet réellement de vous protéger contre les rayons de soleil. Il faut seulement dans ce cas, porter des vêtements conçus spécialement pour bloquer les rayons UV. À défaut de cette première option, il est possible de porter des vêtements en lin ou en coton. Il faut éviter de porter des tissus légers puisqu’ils n’offriront pas une bonne protection. Pour protéger le visage, il faut mettre sur la tête un chapeau à large bordure.

 

Comment prévenir l’allergie au soleil ?

L’allergie au soleil n’épargne pas les enfants et les bébés, à cause de leur peau encore très sensible. Lors de leur bain de soleil, il faut systématiquement appliquer une crème solaire efficace et non invasive avant de rejoindre les endroits exposés aux rayons UV. Il convient également de les exposer au soleil de manière progressive, afin que leurs peaux et leurs systèmes immunitaires s’adaptent petit à petit aux rayons du soleil. Bien qu’elles apportent une aide précieuse aux personnes prédisposées à l’allergie au soleil, les crèmes solaires ne garantissent pas une protection optimale contre les rayons UVA. Leurs effets ne sont uniquement efficaces que face aux rayons UVB. Il faut pour cela rester vigilant, même sous la protection de la crème solaire.

 

Le régime alimentaire est une alternative efficace pour prévenir l’apparition d’une allergie au soleil. Certains aliments possèdent donc la capacité d’améliorer l’autoprotection de la peau. Dans ce cadre, les compléments alimentaires comme le bêta-carotène se révèlent être les plus indiqués. Vous pouvez retrouver ce nutriment dans la carotte. Pour majorer leurs effets, il est possible de l’associé avec le sélénium, la vitamine C et E. Les aliments riches en calcium ou en oméga-3 peuvent aussi vous aider à renforcer votre défense immunitaire.

allergie au soleilLes traitements adaptés

Il y a les traitements préventifs et ceux curatifs contre les effets des rayons du soleil.

 

Les traitements préventifs aident à prévenir les allergies. Ce traitement est prescrit quelques jours avant l’exposition. Il se compose de compléments alimentaires à base de caroténoïdes (Sunissime Lierac, Oenobiol solaire, Doriance solaire...). Il contient également un médicament à base d’acide para amino-benzoïque, des antihistaminiques, des antipaludéens ou encore de la vitamine PP.

 

Les traitements curatifs sont à appliquer une fois que les allergies se manifestent. Les traitements à base de cortisone sont les plus recommandés. Lorsque le cas n’est pas encore alarmant, un antihistaminique oral suffit pour diminuer les symptômes à condition de ne pas s’exposer au soleil.

 

Il est à noter toutefois qu’il existe différents types d’allergies solaires. Les réactions sont différentes selon la personne. De ce fait, les prescriptions le sont également. L’avis d’un médecin est toujours sollicité.

 

 

Quels sont les traitements adaptés pour soulager une allergie au soleil ?

En général, les symptômes bénins et modérés de l’allergie au soleil se guérissent presque spontanément dès que vous vous mettez à l’abri des rayons UV. Autrement dit, les traitements médicamenteux sont réservés pour les cas graves et avancés.

 

Les traitements médicamenteux

Les caroténoïdes sont une option de traitement efficace contre l’allergie au soleil. Ce sont des photo protecteurs de référence. Ces actifs s’associent très souvent avec des compléments alimentaires ou d’autres agents comme la vitamine E, la vitamine C, le sélénium, les huiles de poissons ou autres. Il faut pour cela les prendre 1 à 2 semaines avant ou pendant l’arrivée de l’été ou du printemps. Ces dispositifs médicaux sont aujourd’hui commercialisés sans ordonnance en pharmacie. Dans la plupart des cas, les gens utilisent donc le Photoderm oral, l’Oenobiol solaire ou l’Oxelio pour le traitement de cette pathologie.

 

À titre de prévention, les acides para amino-benzoïque apportent une grande aide durant la lutte contre l’allergie au soleil. Les résultats de ce genre de traitement sont assez impressionnants pour la prévention de la lucite estivale bénigne. Les professionnels de la santé, notamment les dermatologues prescrivent très souvent dans ce cadre du Pabasun. Ils indiquent ainsi la prise de 4 à 6 comprimés par jour, soit 1 comprimé de 500 mg par 10 kg. Il faut répartir cette dose en 3 prises par jour pendant les principaux repas. Les médicaments doivent être pris 15 jours avant le début de l’exposition et se prolonger jusqu’à la fin de l’exposition.

 

La vitamine PP ou nicotinamide possède également la capacité de traiter les symptômes de la lucite. Pour cela, il faut compter sur les effets du Nicobion 500. Ce médicament contient en effet, en tant que principe actif de la nicotinamide et se présente souvent sous la forme de comprimé pelliculé. Il faut en général le prendre en cas de carence pour la vitamine PP.

 

Les antipaludéens de synthèse sont une référence durant le traitement préventif des lucites. L’idéal pour cette option serait de commencer la prise 7 jours avant et jusqu’à la fin de l’exposition. Afin de limiter les risques d’effets secondaires avec ces médicaments, l’utilisateur doit effectuer un bilan ophtalmologique avant la mise en route de la cure. Antipaludique, l’hydroxychloroquine se révèle être ainsi un médicament très efficace contre les symptômes de l’allergie au soleil. Les prescriptions médicales contiennent en général de la Nivaquine ou du Plaquenil. Ce dernier se compose d’hydroxychloroquine et peut intervenir pour les traitements symptomatiques de la polyarthrite rhumatoïde, du lupus érythémateux discoïde, du lupus érythémateux subaigu ou de la prévention des lucites. Il se présente très souvent sous la forme de comprimé pelliculé qu’il faut prendre avec un grand verre d’eau après la fin des repas.

 

Grâce à leurs propriétés, les antihistaminiques sont incontournables pour la prévention ou le traitement des symptômes de cette pathologie. Les professionnels de la santé ont ainsi l’habitude de recommander les médicaments de ce genre contre différentes formes d’allergie cutanée. Ils les prescrivent donc pour les rhinites allergiques, l’urticaire classique et justement pour l’allergie au soleil. Les actions de ces médicaments soulagent les troubles cutanés. Par voie orale, les antihistaminiques comportent quelques effets secondaires, surtout pour l’ancienne version qui est possédée des activités sédatives. En raison de cela, il faut privilégier les nouvelles générations pour ces catégories de médicaments. Dans ce cadre, les professionnels de la santé préconisent habituellement l’utilisation de l’Aerius, du Xyzall, du Kestin, etc.

 

Antihistaminique de type H1, la cétirizine s’avère être l’actif idéal pour traiter les symptômes de l’allergie au soleil. Parmi les médicaments qui en contiennent, la Cetirizine BIOGARAN 10 mg se révèle être le plus efficace. Ce comprimé pelliculé est ainsi indiqué dans le cadre d’une rhinite allergique saisonnière, d’une rhinite allergique perannuelle et d’une urticaire chronique idiopathique.

 

Directement appliquées sur la peau, les pommades corticoïdes ou les crèmes à la cortisone permettent réellement de traiter certains symptômes de l’allergie au soleil. Ces dispositifs médicaux sont pour cela préconisés en cas de démangeaisons ou d’éruption intense. Ces crèmes doivent être étalées 2 fois par jour pendant quelques jours sur la zone affectée jusqu’à la disparition complète des lésions. Pour ne pas agresser la peau, il faut veiller à ce que les couches de crème soient suffisamment fines et uniformes.

 

Pour le traitement de la lucite estivale bénigne, les médecins ont l’habitude de prescrire la PUVAthérapie. Dans les cas graves, le traitement pourrait engager en général des corticoïdes par voie orale. La plupart des gens dans ce cadre utilisent donc des comprimés ou des gélules à base de prednisone. Il existe plusieurs médicaments contenant cet actif, mais pour soulager les symptômes de cette pathologie, le Prednisone MYLAN 20 mg s’avère être le plus efficace. Ce dispositif médical peut intervenir dans plusieurs maladies, y compris le Lupus érythémateux disséminé, l’urticaire aiguë, la dermatose neutrophilique, la maladie de Crohn ou la néphropathie lupique.

 

Les remèdes naturels pouvant traiter une allergie au soleil

gel d'aloe vera

 

Les remèdes naturels peuvent être très utiles pour accompagner les personnes souffrantes d’une allergie au soleil. Heureusement, il existe plusieurs alternatives dans ce cadre.

 

En première ligne, l’Aloe vera est le candidat idéal pour traiter rapidement les symptômes de cette affection. Son gel est d’ailleurs reconnu pour ses effets hydratants, apaisants et cicatrisants. Pour obtenir cette substance, il faut trancher en deux la feuille charnue dans son épaisseur. Après cela, il faut gratter la pulpe à l’intérieur de la feuille à l’aide d’une cuillère.

 

Riche en vitamines A, D, E et F, le beurre de karité possède une action nourrissante. Son application permet de réhydrater rapidement la peau et de calmer les inflammations provoquées par le rayon du soleil.

 

La camomille peut être très efficace pour combattre l’allergie au soleil grâce à ses effets apaisants et rafraîchissants. Pour l’utiliser, il faut l’appliquer sur les lésions laissées par une allergie au soleil. Il faut pour cela utiliser des compresses imprégnées d’infusion de camomille refroidie.

 

Appliquée sur la peau comme une compresse, la feuille de chou apporte une véritable aide pour les personnes souffrant d’une allergie au soleil. Il convient dans ce cas de l’appliquer sur la zone affectée pendant environ 3 à 5 heures.

 

Les huiles végétales comme l’huile d’avocat, l’huile de millepertuis ou l’huile de lavande et crèmes offrent à une peau lésée une action apaisante, assouplissante, hydratante et cicatrisante. L’utilisation de ces produits s’accompagne très souvent d’un léger massage sur la peau pour bien la faire pénétrer.

 

Les bienfaits du miel de Manuka sont très utiles pour lutter contre l’allergie au soleil. Son effet hydratant et anti-inflammatoire permet d’apaiser les démangeaisons. Pour ce faire, vous pouvez couvrir la peau affectée d’une fine couche de miel pendant environ 20 à 30 minutes.

 

Un sac de congélation rempli de glaçon peut être posé sur les plaques de rougeur laissées par une allergie au soleil afin d’apaiser la peau. Dans ce cadre, il agit comme une compresse rafraîchissante.

 

Déjà connue pour ses vertus contre les brûlures, la pomme de terre est un produit efficace pour aider les personnes souffrantes d’une allergie au soleil. Elle doit être pour cela appliquée sur la zone affectée afin de réduire les gonflements, rafraîchir et atténuer les irritations cutanées.

 

A propos de l'auteur

 

Laurence Silvestre, Docteur en Pharmacie

 

Titulaire d’un diplôme d’État de docteur en pharmacie, j’exerce la profession de pharmacien en officine depuis plus de 30 ans. J’utilise mon expertise acquise durant ma formation universitaire et la pratique continue de mon métier pour rédiger des articles de qualité à l’attention du grand public. Ces textes contiennent des conseils scientifiques et pharmaceutiques sur différents domaines liés à la santé, au bien-être et à la beauté. Mon expérience professionnelle me permet de vulgariser ces informations pour une meilleure compréhension de la part des patients. En savoir plus sur Laurence Silvestre.

Liste des thèmes
Actualités 4
Santé 489
Beauté 7
Diététique & nutrition 32
Bébé & maman 2
Bien-être 8
Hygiène 4
Conseils Santé 3
Nature & plantes 164