Allaitement : autorisé

Ferrotone original Famadem - boîte de 14 sachets
Victime de son succès
9.15 €
Monazol ovule - boîte de 2 ovules
Produit en stock
7.90 €
Flexicream - tube de 100ml
Produit en stock
10.99 €
Monazol 2% crème - tube de 30g
Produit en stock
5.55 €
Siligaz Arkopharma - boîte de 30 capsules
Produit en stock
7.25 €
Pommade Castor equi Boiron - tube de 20g
Produit en stock
6.02 €
Paracétamol Mylan Conseil 500 mg - 16 comprimés
Victime de son succès
1.62 €
Bocéal Boiron - spray 20 ml
Produit en stock
6.89 €
Dafalgan 1000 mg - boîte de 8 gélules
Produit en stock
2.18 €
Candazol Gé 300mg - boîte de 1 ovule
Produit en stock
3.24 €
Arnican Gel - tube de 100g
Produit en stock
8.08 €
Page 1 sur 5>>>

Au cours de l’allaitement, il est particulièrement important de toujours faire attention aux médicaments que l’on doit prendre, notamment au cours des premières semaines. En effet, l’organisme du bébé n’est pas encore capable d’éliminer certaines molécules au niveau de ses reins et de son foie.

 

Les médicaments autorisés durant l’allaitement sont le paracétamol et l’ibuprofène. Si la douleur est intense, il est possible d’injecter de la morphine à la maman, sans que cela ait un impact sur l’enfant. L’aspirine aussi ne présente aucun risque si la dose prise est inférieure à 160 mg par jour. Dans le cas contraire, cela pourrait engendrer des saignements, des anomalies de plaquettes de sang et des éruptions cutanées.

 

Il faut bien choisir le moment de prendre un médicament. L’idéal serait de le faire juste après la tétée, notamment pour les médicaments à élimination rapide. La femme qui allaite peut aussi en prendre avant de dormir puis elle donnera son lait dans le biberon.